vendredi, septembre 30, 2005

Revue de presse du vendredi 30 septembre 2005

Deux papiers sont à lire dans la presse aujourd’hui.

D’abord le « débat » Brighelli vs Meirieu dans le Figaro Littéraire. Même si il n’est pas entièrement satisfaisant, ce débat a le mérite d’exister et de constituer une réponse aux propos de ce triste sire. Il faut lire aussi la réponse qu’a faite Jean-Michel Zakhartchouk sur le site de VousNousIls.
Dans Le Monde on revient sur le budget de l’Éducation Nationale. Pour ceux qui en doutait encore l’attaque contre les associations est bien confirmée et cela, au nom d’une posture démagogique. M. de Robien a déclaré en effet vouloir appliquer un principe simple : "Un professeur doit être en priorité devant les élèves." Sur 665 000 équivalents-temps plein d'enseignants, la Cour des comptes en avait recensé 32 000 "sans classes et sans activités pédagogiques" pour des raisons diverses, dans un rapport publié en mars. "Nous avons là un potentiel inemployé", a considéré le ministre, qui souhaite que "plusieurs centaines d'enseignants" puissent reprendre en 2006 le chemin des établissements scolaires. Ben voyons ! les militants du CRAP-Cahiers Pédagogiques qui sont Mis à Disposition à mi-temps ne seraient ni devant des élèves ni occupés à des activités pédagogiques ?
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 30/09/05


La Défense offre une «2e chance» aux jeunes

Le Premier ministre, Dominique de Villepin, inaugure aujourd'hui le premier site «Défense deuxième chance» qui accueillera 250 jeunes à Montry (Seine-et-Marne). Revue de détail de ce nouveau dispositif d'insertion sociale, mis en place par le ministère de la Défense avec des militaires mais qui restera dans un cadre civil.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 30/09/05


L'école rend-elle les enfants idiots ?
Penseur de l'institution scolaire, où il a enseigné à tous les niveaux, de l'école primaire à l'Université, auteur de nombreux ouvrages, dont le dernier, Lettre à un jeune professeur résume sa réflexion sur la formation des enseignants, Philippe Meirieu est, depuis des années, pris pour cible par ceux qui lui reprochent d'avoir légitimé des innovations contestées. Notamment ces techniques interactives qui font de l'élève le «partenaire» du professeur. Face à lui, Jean-Paul Brighelli, ancien militant d'extrême gauche, agrégé de lettres, auteur de manuels de littérature aux éditions Magnard, et aujourd'hui d'un brûlot, La Fabrique à crétins, où il réclame le rétablissement de normes dont l'absence pénalise les élèves les plus démunis. Ils souffrent de n'avoir pas droit à la transmission d'un savoir fondamental, à base de français et d'histoire. Au-delà de leurs désaccords – Philippe Meirieu croit à l'élitisme pour tous, quand Jean-Paul Brighelli affirme qu'il faut revaloriser les apprentissages pour orienter, avant la 3e, ceux qui échouent au collège –, les deux experts tirent le même signal d'alarme : l'école va très mal, et ce n'est pas une réformette qui pansera la plaie.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 29/09/05



31 élèves et leur maîtresse entassés dans 38 m2
Des classes sont tellement surchargées que l’espace manque. Dans le 20e arrondissement de Paris, les parents se mobilisent.
Lire la suite de l’article


Rouen n’a pas encore dit son dernier mot
Mobilisée depuis trois semaines, l’université a obtenu un million d’euros. Mais elle reste dans l’action et exige plus de garantie pour son avenir.
Lire la suite de l’article


« La société se trouve face à une délinquance de révolte »
Francis Bailleau est sociologue, spécialiste de la délinquance juvénile.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 30/09/05 ( payant)



Mais si ! Internet aide les profs
L'ordinateur et Internet ne sont pas des gadgets. Selon la première étude réalisée sur le soutien en ligne, les élèves qui travaillent en classe avec l'enseignant sur des logiciels parascolaires améliorent leurs performances en...
Lire la suite de l’article



« Devant l'écran, les élèves sont moins intimidés »
MOHAMED ZOUDHI, 50 ans, n'a pas que des bons élèves, loin de là, surtout dans la discipline qu'il enseigne au lycée Hénaff de Bagnolet. « Les maths, c'est leur bête noire. Depuis le début de leur scolarité, ils ont les pires difficultés et traînent ça...
Lire la suite de l’article



Bientôt « le Guide du respect » en librairie
C'EST un petit livre noir et rose, qui tient dans la poche arrière d'un jean et dont les quatre-vingts pages vont droit au but. « Le Guide du respect », imaginé et rédigé par le mouvement Ni putes ni soumises, sera vendu 1euro symbolique dès jeudi prochain,...
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------
La Croix du 30/09/05



Rien vu...



------------------------------------------------
20 minutes du 30/09/05



Maryse Hédibel «Il y a peu d’alternative après un échec scolaire»

Chercheuse au Centre de recherche sociologique sur le droit et les institutions pénales.
Le CNRS organise jusqu’à demain, à Versailles (Yvelines), un colloque international « Crime et insécurité ».
La rupture avec l’école est-elle synonyme de délinquance ?
Il n’y a pas derrière chaque enfant en rupture scolaire un délinquant en puissance. En revanche, beaucoup de jeunes qui commettent des actes délinquants sont marqués par un échec scolaire. Mais d’autres facteurs sont nécessaires pour basculer dans la délinquance.
Lesquels ?
D’abord la stigmatisation. Etre considéré comme quelqu’un qui ne réussit pas ou ne s’intéresse pas à l’école perturbe la construction identitaire. Ces enfants comprennent vite qu’ils n’obtiendront pas d’appréciation positive des adultes.

Lire la suite de l’article


Libération des parents sans papiers à Pantin
Waël et Firdaous vont pouvoir retrouver leurs parents. Sans papiers, ces derniers étaient détenus au centre de rétention du Mesnil-Amelot (77) et devaient être expulsés aujourd’hui vers l’Algérie. La préfecture de Seine-et-Marne a annoncé leur libération à l’issue d’une manifestation, hier, devant l’école où sont scolarisés les deux enfants, âgés de 3 et 7 ans, à Pantin (93).
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 30/09/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 30/09/05



Le ministre de l'éducation nationale précise la répartition des 2 000 suppressions de postes
A peine connu, le budget 2006 de l'éducation nationale a donné lieu à une salve de critiques de la part des syndicats d'enseignants. C'est pourtant un budget en hausse de 5,5 % qu'a présenté le ministre de l'éducation nationale, Gilles de Robien, jeudi 29 septembre. Premier budget de l'Etat, il s'élèvera à 76,7 milliards d'euros (enseignement scolaire, enseignement supérieur et recherche).[…] M. de Robien a rappelé que 3 000 chercheurs et enseignants- chercheurs supplémentaires seront recrutés en 2006, dont 1 900 dans les universités. En revanche, côté enseignement scolaire, Bercy a décidé la suppression de 2 000 emplois.[…] Concernant le service des enseignants, M. de Robien a déclaré vouloir appliquer un principe simple : "Un professeur doit être en priorité devant les élèves." Sur 665 000 équivalents-temps plein d'enseignants, la Cour des comptes en avait recensé 32 000 "sans classes et sans activités pédagogiques" pour des raisons diverses, dans un rapport publié en mars. "Nous avons là un potentiel inemployé", a considéré le ministre, qui souhaite que "plusieurs centaines d'enseignants" puissent reprendre en 2006 le chemin des établissements scolaires.
Lire la suite de l’article


La carte à puce scolaire expérimentée dans six communes de l'Ardèche
Les 31 écoliers de Gluiras, village ardéchois de 400 âmes, seront les premiers à expérimenter "ComCom Go !", une carte à puce individuelle destinée aux 137 enfants des écoles de la communauté de communes des Châtaigniers. Le principe est simple : les écoliers badgent avant d'entrer en classe, pour indiquer leur présence, qui est alors enregistrée sur l'ordinateur de l'école. s 31 écoliers de Gluiras, village ardéchois de 400 âmes, seront les premiers à expérimenter "ComCom Go !", une carte à puce individuelle destinée aux 137 enfants des écoles de la communauté de communes des Châtaigniers. Le principe est simple : les écoliers badgent avant d'entrer en classe, pour indiquer leur présence, qui est alors enregistrée sur l'ordinateur de l'école.
Lire la suite de l’article


A l'Institut catholique de Paris, la crise perdure malgré l'élection d'un nouveau recteur
L'élection de Pierre Cahné, 63 ans, ancien professeur de l'université Paris-IV, comme recteur de l'Institut catholique de Paris (15 000 étudiants), doit être confirmée par la congrégation de l'éducation au Vatican. Mais sa récente désignation par l'assemblée des 37 évêques dits "fondateurs" de la "Catho", ne semble pas devoir mettre un terme à la crise ouverte par la démission, le 14 juin, de Joseph Maïla, exigée par Mgr André Vingt-Trois, archevêque et chancelier de l'Institut catholique de Paris.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 30/09/05


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 30/09/05



M. de Robien justifie son budget, les syndicats protestent
Le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, a estimé jeudi que son budget, en hausse de 5,5%, montrait que l'Education était "prioritaire dans la politique de la nation", mais les syndicats ont surtout évoqué des "artifices de présentation"."A l'heure où le court terme étend son empire dans de nombreux domaines, nous pouvons être fiers d'investir à long terme dans la seule richesse qui vaille: l'esprit humain et l'imagination créatrice", a déclaré le ministre devant la presse en rappelant "la situation financière de l'Etat tendue".
Lire la suite de l’article


Direction d'écoles: le SE-Unsa appelle au report des conseils d'école
Le Syndicat des enseignants (SE-Unsa) a appelé, vendredi dans un communiqué, à reporter d'octobre à fin novembre, dans toutes les écoles, le premier conseil d'école de l'année scolaire afin de sensibiliser aux revendications des directeurs.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

jeudi, septembre 29, 2005

Revue de presse du jeudi 29 septembre 2005

« Darwin en procès en Pennsylvanie », annonce le quotidien San Jose Mercury News ; « Dieu contre la science au tribunal », résume la chaîne ABC. Le procès ouvert, lundi, à Harrisburg, fait les gros titres de la presse aux États-Unis. En jeu : la possibilité pour les écoles publiques d'enseigner le schéma de la Création (Dieu a créé l'homme), au même titre que la théorie de l'évolution des espèces (l'homme descend du singe), alors que la Constitution l'interdit jusqu'à présent. le journal Ouest France se fait l'écho de ce procès qui passionne les Etats-Unis. Aux États-Unis, les school boards à l'échelon du comté, peuvent transformer les programmes.Le procès porte sur celui de Dover qui a imposé aux professeurs de biologie de lire un préambule à leurs cours sur l'évolution qui explique que la théorie de Darwin est contestée par certains biochimistes et que le Dessein intelligent (l'intelligent design est l'eupémisme utilisé par les créationnistes ) est un contrepoint qu'il faut connaître pour « comprendre tous les termes du débat »...
le Monde titre sur la quasi-disparition des signes religieux à l'école... en France.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 29/09/05


La Sorbonne s'exporte
Paris-IV devrait ouvrir une antenne en 2007 à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis.
Lire la suite de l’article


La France, ses fromages, ses universités
La scène date de mai 2000 mais n'a rien perdu de son actualité. Vancouver (Canada) accueille alors le premier World Education Market. Dans les allées, un professeur d'université français arbore un badge indiquant qu'il enseigne à la Sorbonne. C'est faux. Il explique : «A l'étranger, c'est la seule façon d'être crédible pour un universitaire parisien...» L'anecdote en dit long sur la lente marche des universités françaises vers la globalisation de l'enseignement supérieur.

Lire la suite de l’article

Deux ados en fugue par nécessité
Pour éviter l'expulsion de leur mère, deux Congolais se cachent. Les soutiens se multiplient.
Lire la suite de l’article

«Que les gens soient pour nous, ça donne espoir»
«Libération» a rencontré Rachel, 15 ans, et Jonathan, 14 ans, toujours en cavale.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 29/09/05



Fonctionnaires : 5 300 postes supprimés
[...]Les effectifs de tous les autres ministères seront en baisse. Y compris à l'éducation nationale, malgré le recrutement de 3 000 chercheurs, comme promis (soit 625 équivalents temps plein), et la hausse de 1 000 du nombre d'enseignants du premier degré.
L'évolution des effectifs d'élèves permet, entre autres, la suppression de 3 000 postes d'enseignants du secondaire.
Lire la suite de l’article



Une méthode nouvelle révolutionne la prise en charge des enfants autistes
La France compterait 100 000 autistes, dont 25% sont des enfants. Un chiffre qui sous-estimerait la réalité car beaucoup d'autistes ne sont pas diagnostiqués. Seule certitude : la prise en charge de cette maladie neurobiologique est largement insuffisante en France, à la fois en terme de capacité d'accueil et de qualité de la prise en charge. D'où l'idée de M'Hammed Sajidi, président de l'association Léa pour Samy-La Voix de l'enfant autiste et lui-même père d'un enfant autiste, d'ouvrir à Paris une école d'un genre nouveau. La Futuroschool, dont les méthodes éducatives sont importées des Etats-Unis et déjà expérimentées en France, s'apprête à ouvrir ses portes à Paris.

Lire la suite de l’article


Au Maroc, l'école publique leur a ouvert ses portes
Une classe spécialisée est installée dans un groupe scolaire à Casablanca

Lire la suite de l’article


De plus en plus d'ados demandent le baptême

A l'heure de la rentrée des groupes de catéchèse et de l'ouverture des aumôneries, l'Eglise catholique note une nette augmentation des demandes de baptême chez les douze - dix-huit ans. Les baptêmes des plus de sept ans concernaient 13 504 personnes en France en 1990 et 20 353 en 2002. Plus de dix-huit mille d'entre elles, en 2002, avaient entre sept et dix-huit ans.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 28/09/05 (un jour de retard)



Pif et ses pois sauteurs
Depuis 1971, leur succès ne se dément pas : les fameux pois sauteurs de Pif sont de retour aujourd’hui même dans votre kiosque le plus proche. Les pois sauteurs comptent parmi les gadgets les plus - fameux et les plus - célèbres de l’histoire de Pif.

Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 29/09/05 ( payant)



Rachel et Jonathan, élèves en cavale

LA POLICE les cherche depuis sept semaines. Depuis tout ce temps, Jonathan, 14 ans, et sa soeur Rachel, 15 ans, n'ont pas revu ni même parlé à leur mère, Barbe Makombo. Native de la République démocratique du Congo, déboutée du droit d'asile,
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 29/09/05



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 29/09/05



Rouen obtient des sous pour les facs
La rallonge est là, mais la colère demeure. Deux semaines après le lancement de la grève à l’université de Rouen pour obtenir plus de moyens, étudiants et enseignants ont voté hier la poursuite du mouvement.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 29/09/05



Dieu contre la science, dans les écoles US
La droite religieuse américaine s'immisce de plus en plus dans les programmes des écoles publiques. Elle pousse à enseigner que l'évolution de l'espèce, chère à Darwin, n'est qu'une « théorie ». L'autre étant qu'une « entité supérieure » a créé l'homme. À Dover, des profs laïques font de la résistance. Le procès divise le pays.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 29/09/05



Les signes religieux ostensibles ont pratiquement disparu des écoles
Les voiles islamiques ont presque totalement disparu des établissements scolaires. Pour la deuxième année d'application de la loi du 15 mars 2004 interdisant les signes religieux ostensibles à l'école, le nombre de situations conflictuelles apparaît très faible : seulement trois cas restent problématiques dans toute la France, selon le bilan établi par le ministère de l'éducation nationale. A l'issue de la première semaine de cours, 12 élèves portant des signes ostensibles avaient été repérés (Le Monde du 12 septembre), contre 639 signes pendant l'année scolaire précédente, débouchant sur l'exclusion ou le départ volontaire de 143 élèves de leurs établissements.
Lire la suite de l’article


Une représentante de l'ONU juge la loi française "à double tranchant"
Asma Jahangir, rapporteur spécial sur la liberté religieuse de la commission des droits de l'homme des Nations unies, devait rendre publique, jeudi 29 septembre, une déclaration sur la situation de la liberté religieuse en France, à l'issue d'une visite effectuée à Paris et en province, du 18 au 29 septembre. Elle dresse un bilan mitigé de l'application de la loi interdisant les signes religieux à l'école, qu'elle juge "à double tranchant" .
Lire la suite de l’article


Le syndicat UNEF fait pression sur le gouvernement dans un contexte de rentrée universitaire "morose"
Le mouvement de grève à l'université de Rouen risque-t-il de s'étendre ? "Il n'y a pas de signe de généralisation pour l'instant, explique Bruno Julliard, président du syndicat étudiant UNEF. Mais la question des moyens des universités et celle de la paupérisation des étudiants pourraient amener à une contestation plus importante."
Lire la suite de l’article

A Rouen, les grévistes exigent des garanties pour l'avenir
Venant des UFR de sciences et techniques, de psycho-socio, de lettres et des sciences du sport, 2 000 étudiants et enseignants (1 300 selon la police) ont défilé, mercredi 28 septembre, dans les rues de Rouen. Le mouvement de grève contre la faiblesse des dotations accordées à l'université, déclenché le 12 septembre, jour de la rentrée, se prolonge. L'annonce de l'attribution d'une subvention de 1 million d'euros par le ministre délégué à l'enseignement supérieur, François Goulard, n'a pas suffi[...]
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 29/09/05


Universités : Villepin fait des propositions
Le Premier ministre annonce le déblocage d'une "première enveloppe" de 110 millions d'euros pour la réhabilitation des bâtiments universitaires. Une "Ecole d'économie de Paris" sera créé
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/09/05



Bidonville près de Lyon: les enfants jouent au milieu des détritus, loin de l'école
Loin des bancs de l'école, une centaine d'enfants passent leurs journées au milieu des détritus dans le plus grand bidonville de l'agglomération lyonnaise, à Villeurbanne, où s'entassent quelque 250 personnes, des Roumains pour la plupart, dans des conditions sanitaires désastreuses.

Lire la suite de l’article


Nice : deuxième semaine de camping devant le rectorat pour des vacataires
Des enseignants vacataires de l'académie de Nice ont entamé jeudi leur deuxième semaine de "camping" devant le rectorat de Nice pour exiger une amélioration de leurs conditions d'emploi
Lire la suite de l’article


Hauts-de-Seine: le département finance un internat pour élèves pauvres méritants
Le Conseil général des Hauts-de-Seine finance depuis la rentrée 2005 un internat accueillant 8 élèves dans un collège d'Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), destiné "aux élèves méritants issus de milieux modestes", a-t-on appris auprès de l'institution départementale. Cette initiative est "le premier dispositif réel dans les Hauts-de-Seine en matière de discrimination positive", chère à Nicolas Sarkozy, président du Conseil général, indique-t-on dans son entourage

Lire la suite de l’article


Robien: apprendre la Marseillaise mais "la resituer dans son contexte"
Le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, estime que l'enseignement de la Marseillaise, désormais obligatoire dans le primaire, doit être "resituée dans son contexte" et expliquée aux enfants. Interviewé dans le numéro d'octobre de la revue culturelle Technikart, le ministre s'est refusé à tout retranchement des couplets de l'hymne national, mais il a déclaré qu'il "ne pensait pas que l'apprentissage par coeur des sept couplets soit nécessaire".
Lire la suite de l’article


Loi sur les signes religieux à l'école: inquiétudes de Mme Jahangir
La loi française sur les signes religieux à l'école suscite des inquiétudes, explique à l'AFP Asma Jahangir, rapporteur spécial de la Commission des droits de l'Homme de l'ONU sur la liberté de religion ou de conviction, au terme d'une mission de dix jours en France qui s'achève jeudi.
Lire la suite de l’article


Enveloppe de 110 millions d'euros pour les bâtiments universitaires
Le Premier ministre Dominique de Villepin a annoncé jeudi le déblocage d'une "première enveloppe" de 110 millions d'euros pour la réhabilitation des bâtiments universitaires et l'attribution de bâtiments publics pour la construction "d'urgence" de logements étudiants.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

mercredi, septembre 28, 2005

Revue de presse du mercredi 28 septembre 2005

Connaissez vous la LOLF ? et la « Fongibilité asymétrique » ? C’est aujourd’hui que l’on a pu en entendre abondamment parler avec la présentation de la loi de finances 2006. On pourra dire qu’il s’agit d’économie et que cela a peu de rapport avec notre sujet de l’éducation. Mais on sait bien que l’Éducation c’est aussi un Ministère et que le budget prévu n’est pas très encourageant en ces temps d’économies (1601 posteséquivalent temps plein sont supprimés .). Mais surtout, il s’agit avec la LOLF d’un autre type de fonctionnement et de l’apparition d’une « culture de l’évaluation » qui risque de modifier durablement le fonctionnement de l’Éducation Nationale y compris au niveau de chaque établissement.
Par ailleurs, il faut rappeler que la LOLF est le prétexte qui permet au gouvernement de supprimer 800 postes de Mis à Disposition (MàD) dont les deux concernant le CRAP. C’est de notre avenir dont il est question aujourd’hui…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 28/09/05




Un budget de «missions»

L'éducation et le remboursement de la dette publique sont les plus gros postes de dépenses du projet de budget de l'Etat en 2006, selon le nouveau décompte présenté sous la forme de 34 missions correspondant aux grandes politiques de l'Etat, qui relèvent d'un ou plusieurs ministères. Aucune comparaison n'est donc possible avec 2005.
Lire la suite de l’article



Rentrée d'argent imprévue à l'université de Rouen
Volte-face de l'Etat qui promet une rallonge de 1 million d'euros à l'établissement en grève depuis le 12 septembre
Lire la suite de l’article


Courrier : Un doctorat de demandeuse d'emploi

Docteur en sociologie. 27 ans. Deux ans d'expérience d'enseignant à l'université. Allocataire de recherche du ministère de l'Education nationale durant trois ans. Bonne maîtrise de l'anglais et des outils informatiques. Titulaire du permis B. Voici un exemple banal de CV qui conduit au chômage.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 28/09/05



Une nouvelle présentation du budget pour changer l'Etat
La réforme votée en 2001 a fait l'objet d'un large consensus gauche-droite
Lire la suite de l’article


Une photographie plus précise des effectifs
La nouvelle présentation budgétaire va-t-elle faire la lumière sur les effectifs de fonctionnaires ? Peut-être. Elle a surtout le mérite de comptabiliser les fonctionnaires d'une manière plus réaliste. Jusqu'à maintenant, les effectifs étaient dénombrés en emplois budgétaires.[…] Avec la loi organique relative aux lois de finances (Lolf), les effectifs seront désormais comptabilisés en équivalent temps plein travaillé (ETPT) et en masse salariale. Chaque programme (emploi en outre-mer, accès et retour à l'emploi, drogue et toxicomanie...) se voit attribuer un plafond de masse salariale, c'est-à-dire une enveloppe maximale de rémunération. Il ne peut pas dépenser plus pendant l'année. En revanche, le directeur de programme ou les gestionnaires de terrain pourront économiser sur l'enveloppe salariale, en retardant ou en renonçant à un recrutement par exemple, pour financer d'autres dépenses. Dans le jargon de Lolf, cela s'appelle la «fongibilité asymétrique».
Lire la suite de l’article


Une mesure de la performance encore imparfaite
Avec la réforme, les budgets accordés à chaque mission de l'Etat seront liés à des objectifs de performance, comme dans les entreprises. 1 300 objectifs de performance ont été définis. Ils seront suivis d'une année sur l'autre, seront consignés dans des documents baptisés «projets annuels de performance» et un bilan sera fait l'année suivante pour mesurer les progrès ou les reculs.
Lire la suite de l’article


L'apprentissage de la gestion au rectorat de Bordeaux

A Bordeaux, la réforme budgétaire est déjà entrée dans les habitudes administratives. Depuis deux ans, le rectorat l'utilise, en expérimentation, pour gérer une partie de son budget (hors enseignements privé et supérieur), soit 1,4 milliard d'euros.[…] «Désormais, le recteur peut arbitrer en partant de ses besoins réels, explique le secrétaire général adjoint. Prenons l'exemple de la formation : auparavant, nous disposions d'une enveloppe fixée par l'Etat, mais il pouvait la réduire en cours de route, ce qui nous obligeait à interrompre notre plan ou, pire, nous contraignait à poursuivre des stages commencés en sachant que nous ne pourrions pas les financer, sauf en reportant la dépense sur l'année suivante. Maintenant, le recteur construit son budget selon un plan de formation bâti en fonction d'objectifs définis sur place.»
Lire la suite de l’article


L'enseignement des langues dans le primaire porte ses fruits
Plus on apprend une langue tôt, meilleur on est. Et les Français, qui commencent tard, sont mauvais en langues étrangères. Dans les comparaisons internationales, ils arrivent loin derrière les Espagnols, qui en apprennent tous une en primaire.
Pour la première fois dans une étude de l'Education nationale, l'effet bénéfique de l'apprentissage précoce vient d'être mis en évidence. Longtemps expérimentaux, les cours d'anglais, d'allemand, d'espagnol ou d'italien ont été progressivement généralisés en primaire depuis 2000. Les dernières études critiquaient la faible formation linguistique des enseignants et l'absence de continuité dans le parcours des élèves : ces derniers pouvaient commencer l'allemand en primaire puis faire de l'anglais au collège... Autre imperfection, les enfants qui débutaient plus tôt que les autres risquaient de stagner en étant souvent mélangés à ceux qui commençaient en sixième. Les premiers fruits de la généralisation à toutes les écoles apparaissent aujourd'hui […]
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 28/09/05


Mixité, égalité... laïcité

Les jeunes enseignants veulent une laïcité élargie aux principes de mixité sociale et d’accessibilité à l’enseignement, montre un sondage CSA.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 28/09/05 ( payant)


La rallonge du ministre ne calme pas les étudiants de Rouen

ILS ONT TOUS quelque chose à raconter. Qu'ils soient inscrits en sciences, en lettres, en musicologie, en psycho... Chacun y va de sa petite anecdote ou de son commentaire affligé. Les selfs « infects et bondés », les salles moisies, les chaises..
Lire la suite de l’article


« Il faudrait 3 milliards pour les universités »

Hier, profs et étudiants de Rouen ont décidé de poursuivre leur mouvement. Une situation symptomatique du manque de moyens dans les facs françaises, selon Yannick Vallée, patron des présidents d'université qui lance un cri d'alarme.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 28/09/05


Les coulisses de la rentrée
Toujours dévoreuses d'énergie et de temps, les rentrées sont comme le vin : il y a les bonnes et les mauvaises années. L'important est de passer le cap
Lire la suite de l’article


Une rentrée du caté 2005 en demi-teinte
En province, les paroisses constatent une légère diminution des inscriptions au catéchisme. A Paris et dans certains diocèses urbains, les chiffres se stabilisent

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 28/09/05


Rien vu...


-------------------------------------------------
Ouest-France du 28/09/05


Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 29/09/05



Mission par mission, les choix du gouvernement passés au crible

ducation. Avec 59,74 milliards d'euros, le budget progresse de 5,5 %. Une part importante de cette évolution est à imputer à l'augmentation mécanique des salaires et des pensions, les dépenses de personnel représentant 94 % du budget de l'enseignement scolaire.
Pour la troisième année consécutive, des postes seront supprimés (1601 équivalent temps plein.) Le nombre d'enseignants devrait augmenter (de l'ordre de 1 000) dans les écoles en raison d'une augmentation des effectifs (près de 43 000 élèves en plus en 2006) et baisser de presque 3 000 dans le second degré pour une baisse du nombre d'élèves de 43 700. Quelques centaines de postes administratifs seront supprimés et 300 postes d'infirmières scolaires créés.
Les priorités affichées par la loi d'orientation et de programme sur l'école se concrétisent par le développement des bourses au mérite, la création de 800 postes d'auxiliaires de vie scolaire pour l'accueil des élèves handicapés et la mise en oeuvre des dispositions sur le remplacement des enseignants. Dès le 1er janvier 2006, les professeurs des collèges et lycées seront tenus de remplacer leurs collègues d'un même établissement pour des absences de courte durée.
Lire la suite de l’article


La LOLF, un levier pour réduire la dépense de l'Etat
Le budget 2006 est, pour la première fois, organisé selon les règles de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF) votée en 2001 par la gauche et la droite. Jusqu'à présent, le budget était présenté par types de dépenses (fonctionnement, investissements...). Désormais, il est divisé en 34 missions (sécurité, justice enseignement scolaire...), qui peuvent relever de plusieurs ministères. Chacune de ces missions est découpée en programmes, il y en a 132 au total. Pour ces programmes, une stratégie est définie qui conduit à sélectionner des objectifs. La réalisation de ces derniers sera mesurée par des indicateurs de performances.
A Bercy, on souligne que les bénéfices de la LOLF sur la maîtrise des dépenses publiques devraient se faire sentir au cours des prochaines années. "Elle va permettre d'entrer dans une logique de gestion de la dépense publique, axée sur la performance et le résultat"
Lire la suite de l’article

La loi organique relative aux lois et finances : une nouvelle manière de voter le budget
Deux schémas pour comprendre
Lire la suite de l’article


Le Parlement européen s'interroge sur les rapports entre blogs et médias
Les médias traditionnels sont-ils menacés par les pages personnelles mises en ligne, les blogs, qui se développent sur la Toile à une vitesse vertigineuse ? Le Parlement européen a invité des journalistes à débattre de cette question à l'occasion du lancement de son nouveau site
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 28/09/05


Le budget 2006,
ministère par ministère
"L'enseignement scolaire", premier poste de dépenses, mobilisera 59,7 milliards d'euros.
Dépenses pour la "recherche et l'enseignement supérieur" : 20,6 milliards.
Dépenses pour la jeunesse et la vie associative : 739 millions.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépèches du 28/09/05


"Science in school": des chercheurs britanniques parlent aux petits Français
Des chercheurs britanniques s'apprêtent à venir parler de leur discipline et de leur carrière devant de jeunes français dans des collèges et lycées, grâce à l'opération "Science in school, la science C cool" montée par le British Council en France.
Lire la suite de l’article


Nouvelle manifestation d'étudiants et enseignants à Rouen
Près de 1.300 étudiants et enseignants selon la police, 2.000 selon les organisateurs, ont manifesté mercredi après-midi à Rouen pour obtenir plus de moyens pour l'université, a constaté un journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


La grève se radicalise à l'université de Rouen
Plus de 1.500 étudiants et enseignants de l'université de Rouen, en grève depuis deux semaines, ont manifesté dans les rues de la ville pour réclamer une augmentation des moyens de fonctionnement de leurs facultés.
Aux cris de "Etudiants en colère, y'en a marre de la galère, mais que fait le ministère?", les étudiants de sciences, renforcés par ceux d'autres sections, ont défilé dans le centre-ville, multipliant les sit-in aux principaux carrefours
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

mardi, septembre 27, 2005

revue de presse du mardi 27 septembre 2005

L’apprentissage précoce des langues étrangères est l’un des grands axes du plan pluriannuel d’amélioration des études des langues vivantes, présenté hier par le ministère de l’Education nationale. A partir de 2007, la première langue vivante sera enseignée dès le CE1 et la deuxième langue dès la 5e. Objectif : améliorer la maîtrise des langues étrangères, insuffisante chez les jeunes Français, d’après le ministère. Ce projet est commenté dans la plupart de vos journaux et en particulier dans Libération
« Aurélia Makos, promotion ZEP ». C’est le titre d’un portrait dans Le Monde d’une jeune fille qui faisait partie des premiers étudiants de Sciences Po recrutés en zones d'éducation prioritaire. Quatre ans plus tard, excellente élève, elle est en stage dans le groupe Suez
Séquence nostalgie… Pif Gadget propose 34 ans après (comme le temps passe !) de retrouver les pois sauteurs du Mexique…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 27/09/05


François Monnanteuil, doyen de l'Inspection générale des langues :
«L'enseignement des langues est encore trop tourné vers l'écrit»

Pour une fois, le verre est à moitié plein. Alors que les évaluations du niveau en langues vivantes des élèves français sont généralement très sévères, plusieurs enquêtes rendues publiques hier par l'Education nationale semblent montrer un frémissement positif. Principal signe d'espoir : l'apprentissage précoce des langues dès le primaire commencerait à porter ses fruits ce qui tombe bien : l'Education nationale doit le généraliser dès le CE1 en 2007, et en profiter pour avancer d'un an (c'est-à-dire à la classe de 5e) l'introduction d'une deuxième langue. Mais ces évaluations révèlent aussi une grande hétérogénéité de profils : rares sont les élèves qui maîtrisent aussi bien l'oral que l'écrit. Et l'enseignement reste encore insuffisamment tourné vers la communication. L'analyse de François Monnanteuil, doyen de l'Inspection générale des langues.
Lire la suite de l’article


«Pif» ramène ses pois
Ils sont revenus. Ils sont là. Le mensuel Pif Gadget, de retour dans les kiosques depuis l'été 2004, a décidé de frapper un grand coup en offrant à ses lecteurs les mythiques pois sauteurs. Si, si. Il s'agit bien là de ces étrangetés servies pour la première fois par Pif en 1971 et qui, à l'époque, avaient fait sauter le compteur de ventes : plus d'un million d'exemplaires
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/09/05


Faut-il dépister les comportements violents chez les jeunes enfants ?
En rendant publiques les recommandations d'un groupe d'experts vis-à-vis des «troubles des conduites» chez l'enfant et l'adolescent, l'Inserm prend le risque de s'attirer les foudres de ceux qui contestent ce concept très anglo-saxon. Il n'empêche qu'une telle expertise réalisée à la demande de la Canam (Caisse nationale d'assurance-maladie des professions indépendantes) a le mérite de proposer des solutions, surtout au niveau du repérage précoce de ces difficultés et de leur prise en charge.
Lire la suite de l’article


Le gouvernement lâche du lest pour apaiser le conflit à Roue
Déblocage immédiat d'un million d'euros
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 26/09/05


Rouen, fac exsangue et exemplaire
Sur un rocher, un garçon debout. Sa blouse a été blanche. Elle ne l’est plus, barrée de gros mots en couleurs : « Fac de sciences en colère ». Sur l’herbe, autour de lui, devant un bâtiment aux vitres fatiguées, d’autres blouses s’agitent. Depuis quinze jours, l’université de Rouen bouillonne, et plus singulièrement le campus de Mont-Saint-Aignan. Le mouvement a débuté le 12 septembre, à l’heure où l’unité de formation et de recherche (UFR) de sciences devait effectuer sa rentrée. Peu avant, le conseil de gestion se déclarait dans l’incapacité, faute de moyens, d’assurer l’année universitaire. Les enseignants décidaient de ne pas redémarrer les cours, les étudiants convenaient de rallier la mutinerie. Celle-ci promet de s’étendre.
Lire la suite de l’article


Un rapport comme manoeuvre de déstabilisation
Sorti en plein coeur de la grève, ce texte cherche à mettre en cause la gestion de l’université.
Lire la suite de l’article


« L’université n’a pas les moyens de ses missions »
En manque de moyens, de postes et de démocratie, les universités assurent difficilement « l’accueil et la formation des étudiants », juge Jean Fabbri, secrétaire général du SNESUP-FSU.
Lire la suite de l’article


unef Contre les frais d’inscription illégaux
L’UNEF avait mis le sujet sur la table ministérielle au milieu de l’été. 60 % des universités, d’après le syndicat étudiant, ont rendu obligatoires des frais « complémentaires » correspondant à des services gratuits. La semaine dernière, le ministre de l’Éducation nationale Gilles de Robien a estimé les fraudeurs à « moins de 10 % des universités ».
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 27/09/05 ( payant)


Il n'est jamais trop tôt pour apprendre une langue

Une étude montre l'utilité de l'apprentissage des langues vivantes dès l'école élémentaire. Les élèves qui commencent dès le CM 1 s'en sortent bien mieux au collège : la loi prévoit d'ailleurs de généraliser ce rajeunissement de l'enseignement.
Lire la suite de l’article


Langues CE QUE LA LOI FILLON A PREVU

Dès cette rentrée. L'enseignement d'une langue vivante étrangère, qui débutait en CM 1, est étendu à tous les CE 2. Les classes de langues vivantes 1 sont allégées pour les terminales L, ES et S.
Lire la suite de l’article


Le voile est tombé, pas les tensions

EN CETTE ANNÉE de centenaire de la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat, les enseignants défendent plus que jamais la laïcité. Selon un sondage CSA publié hier par le Syndicat des enseignants (SE-Unsa), 98 % des futurs profs...
Lire la suite de l’article


« C'est un combat de tous les jours »

COMME des dizaines de milliers d'autres jeunes profs avant elle, Cécile, 25 ans, a été « parachutée de sa campagne » dans un collège ZEP (zone d'éducation prioritaire) de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). C'était il y a deux ans et rien, dans sa formation …
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 27/09/05


Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 27/09/05


Une langue étrangère dès le CE1 en 2007

L’apprentissage précoce des langues étrangères est l’un des grands axes du plan pluriannuel d’amélioration des études des langues vivantes, dont les grandes lignes ont été annoncées hier par le ministère de l’Education nationale. A partir de 2007, la première langue vivante sera enseignée dès le CE1 et la deuxième langue dès la 5e. Objectif : améliorer la maîtrise des langues étrangères, insuffisante chez les jeunes Français, d’après le ministère.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 27/09/05


Rien vu...



-------------------------------------------------
Le Monde daté du 27/09/05


Portrait
Aurélia Makos, promotion ZEP

Evidemment, on ne voyait qu'elle dans les rangs sages de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris. Un des temples de l'élitisme républicain ouvrait ses portes, après des mois de débats passionnés, à quelques lycéens issus de zones d'éducation prioritaire (ZEP), et Aurélia Makos, 18 ans, se présentait crânement à Sciences Po les cheveux teintés en orange fluorescent. C'était en septembre 2001, pour la rentrée de la première promotion d'élèves recrutés grâce à un concours réservé à des lycéens de ZEP.
La France intellectuelle se divisait sur l'initiative de Sciences Po : moyen de diversifier l'origine des étudiants, selon les uns dont le directeur de l'IEP, Richard Descoings , atteinte au principe de sélection au mérite, selon les autres. Aurélia Makos, elle, arrivait, portée par une "immense fierté" , avec la ferme intention de rester elle-même et de prouver que l'IEP avait eu raison de lui ouvrir ses portes.
Quatre ans plus tard, alors qu'elle entame sa cinquième et dernière année d'études à Sciences Po, l'ancienne lycéenne de Fameck (Moselle) sourit en évoquant ce souvenir. L'opération est, pour elle, une réussite totale. Comme 15 des 17 "lycéens ZEP" de cette première promotion, elle a franchi les années sans encombre, mais après un travail "énorme" et un soutien intensif des enseignants. Ses résultats sont aujourd'hui jugés excellents. Elle n'a plus qu'à réussir son stage de cinquième année pour obtenir le diplôme de l'IEP.
Lire la suite de l’article


A l'université de Rouen, rentrée perturbée par la grève des étudiants et des personnels
Le blocage de la faculté des sciences de Rouen, lancé le 12 septembre par les personnels et les étudiants, va-t-il s'étendre aux autres unités de formation et de recherche (UFR) de l'université normande, qui font leur rentrée lundi 26 septembre ? Les cours ne devaient pas reprendre, lundi, à l'UFR de lettres ni à celle de psychologie et de sociologie. Des réunions d'information sont prévues sur "la situation financière catastrophique" de l'université, selon Pierre Hébert, élu au conseil d'administration.

Lire la suite de l’article


Luc Ferry rejette la discrimination positive et plaide pour une "société de la nouvelle chance"
Dans le premier rapport du Conseil d'analyse de la société (CAS) qu'il devait présenter, mardi 27 septembre, Luc Ferry a choisi de battre en brèche le principe de discrimination positive. A ce concept, cher au ministre de l'intérieur, Nicolas Sarkozy, le président du CAS préfère celui de "société de la nouvelle chance", pour "redonner à ceux qui sont dans une impasse les moyens de reprendre en main leur destin" .
"La tradition républicaine ne suffit plus à réparer un certain nombre d'injustices. Les tenants de la discrimination positive posent une vraie question" , reconnaît M. Ferry. Mais la réponse consistant à réserver des postes aux populations victimes de discriminations n'est pas la bonne, s'attache-t-il à démontrer.

Pour le président du CAS, "il ne s'agit pas d'être contre les quotas parce que c'est contraire à la tradition française" , mais bien parce que la discrimination positive "finit par se retourner contre ceux qu'elle prétend aider" .
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 27/09/05


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépèches du 27/09/05


Université de Rouen: étudiants et professeurs votent la poursuite de la grève
Des étudiants et des professeurs de l'université de Rouen ont voté mardi matin, lors d'une assemblée générale, la poursuite du mouvement de "report de la rentrée" pour dénoncer le manque de moyens dont souffre, selon eux, l'établissement, a constaté un journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Laïcité à la réunionnaise: un modèle réussi mais difficilement transposable
Le modèle réunionnais de laïcité, au coeur de la visite du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy jeudi et vendredi dans ce département d'outre-mer, est considéré comme "réussi mais non transposable" dans d'autres régions de France par les responsables de l'île.
Lire la suite de l’article


Les "pois sauteurs" de retour dans "Pif Gadget"
Plus de trente ans après avoir offert à ses lecteurs ce surprenant cadeau, "Pif Gadget" renouvelle l'expérience, en distribuant avec son numéro de mercredi des "pois sauteurs".
Importés du Mexique, ces pois sauteurs sont des graines mi-animales, mi-végétales. A l'intérieur de ces petits fruits que l'on trouve dans un arbre se trouve une toute petite larve qui, dès qu'il y a de la lumière, va provoquer leurs sauts. Ils devraient être "opérationnels" jusqu'au début de l'année prochaine.
Lire la suite de l’article


Relations entre Etat et religion: 18% des futurs enseignants ignorent qu'elles sont régies par une loi
La laïcité, c'est un sujet qui concerne mais pas toujours bien assimilé. Près d'un étudiant en IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres) sur cinq (18%) ignore en effet que les relations entre Etat et religion sont régies par une loi de la République, considérant à tort qu'elles sont laissées "à la libre appréciation de l'Etat et des religions".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

lundi, septembre 26, 2005

Revue de presse du lundi 26 septembre 2005

Les étudiants se destinant à l'enseignement estiment en très grande majorité (84%) que l'Ecole de la République est laïque et 92% d'entre eux pensent que les programmes ne doivent pas tenir compte de convictions spirituelles, selon un sondage CSA publié lundi. A lire dans les dépêches.
Le suicide des adolescents est toujours un drame. Celui de deux jeunes filles qui se sont jetées ensemble du haut d'une tour est évoqué par de nombreux journaux.
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 26/09/05


«Elle disait toujours que sa vie était nase»
Deux collégiennes de 14 ans se sont suicidées vendredi à Ivry-sur-Seine.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 26/09/05


Le ministère tente de désamorcer la crise à la fac de Rouen
Etudiants, enseignants et personnels en grève depuis quinze jours
Lire la suite de l’article



La Belgique cherche à contrer l'afflux d'étudiants français
Ils se pressent dans ses écoles vétérinaires, de kinésithérapie ou de sages-femmes
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 26/09/05



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 26/09/05 ( payant)



Rien vu...



------------------------------------------------
La Croix du 26/09/05



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 26/09/05



Deux ados se suicident ensemble
Dans la poche de l’une d’elles, un mot griffonné : « La vie ne vaut pas le coup. » Deux adolescentes de 14 ans se sont suicidées vendredi à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), en se jetant ensemble du 17e étage d’une tour. L’appartement était celui d’un de leurs amis, où elles allaient souvent fumer de l’herbe, selon plusieurs de leurs camarades.
Lire la suite de l’article


Equipements sportifs : l’Ile-de-France à la traîne
« Retard gravissime. » Michel Ossakowsky, professeur d’EPS et rapporteur pour la commission du tourisme, des sports et des loisirs auprès du conseil économique et social de l’Ile-de-France est sévère quant à la situation de la région concernant les équipements sportifs des lycées.

Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 26/09/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/09/05



A l'université de Rouen, rentrée perturbée par la grève des étudiants et des personnels
Le blocage de la faculté des sciences de Rouen, lancé le 12 septembre par les personnels et les étudiants, va-t-il s'étendre aux autres unités de formation et de recherche (UFR) de l'université normande, qui font leur rentrée lundi 26 septembre ? Les cours ne devaient pas reprendre, lundi, à l'UFR de lettres ni à celle de psychologie et de sociologie. Des réunions d'information sont prévues sur "la situation financière catastrophique" de l'université, selon Pierre Hébert, élu au conseil d'administration.

Lire la suite de l’article


L'enjeu : démocratiser les grandes écoles, par Alain Cadix
ancien président
de la Conférence des grandes écoles.

"Promotion de tous et sélection des meilleurs", préconisait le vulgarisateur Paul Langevin (1872-1946). Cette formule est à la base de l'élitisme républicain, essence même du système des grandes écoles. Sur le premier volet ­ la promotion, la situation est préoccupante. Depuis longtemps, les catégories sociales les plus modestes sont notoirement sous-représentées dans les grandes écoles et les classes préparatoires (CPGE). Cela ne s'est pas arrangé ces vingt dernières années. Un phénomène comparable touche les ex-troisièmes cycles universitaires (DEA et DESS, aujourd'hui mastères).
Aussi, depuis plusieurs années, des établissements d'enseignement supérieur ont lancé des initiatives dans le sens de l'ouverture sociale.[...]
On voit donc se dessiner trois grandes voies de "discrimination positive". La première (modèle Sciences-Po) consiste à mettre en place une procédure particulière de sélection réservée à un nombre limité de lycées ayant passé une convention avec l'établissement. La deuxième est celle de l'aide apportée à des lycéens, dans quelques établissements choisis en zones sensibles, afin de les amener à passer avec succès des épreuves classiques de sélection (modèle Essec). La troisième est l'instauration de critères de sélection différents dans des filières nouvelles de concours (modèle Ensam).[...]
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 26/09/05


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/09/05



Le plan pluriannuel d'amélioration des compétences des élèves en langues
L'Education nationale met en route dès cette année, conformément à la loi d'orientation sur l'Ecole, un plan pluriannuel (jusqu'en 2007) d'amélioration des étude des langues vivantes dont elle a donné lundi devant la presse les grandes lignes.
Lire la suite de l’article


Pour 8 futurs enseignants sur 10, l'école de la République est laïque (sondage)

Les étudiants se destinant à l'enseignement estiment en très grande majorité (84%) que l'Ecole de la République est laïque et 92% d'entre eux pensent que les programmes ne doivent pas tenir compte de convictions spirituelles, selon un sondage CSA publié lundi.

Commandé par le syndicat des enseignants (SE-Unsa), ce sondage a été réalisé dans les instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM), pour les trois quarts auprès de futurs professeur des écoles.

Il apparaît que, pour 98 % des jeunes profs, la laïcité à l'école est "importante" (72% très importante) même si 18 % d'entre eux ne savent pas qu'elle est définie par une loi de la République.
Lire la suite de l’article


Le syndicat Fidl va créer une ligne téléphonique pour lycéens sans papiers
Le syndicat lycéen Fidl (Fédération indépendante et démocratique lycéenne) a annoncé samedi la mise en place d'une ligne téléphonique pour les lycéens sans papiers, à la suite de la tentative d'expulsion d'un lycéen camerounais.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

vendredi, septembre 23, 2005

Revue de presse du vendredi 23 septembre 2005

Les cinq fédérations syndicales de l'Education appellent à une journée nationale de grève et de manifestations le 4 octobre prochain, dans le cadre de la mobilisation interprofessionnelle organisée ce jour-là par l'ensemble des confédérations.
Dans un communiqué diffusé vendredi, les cinq fédérations enseignantes (FSU, SGEN-CFDT, UNSA, FERC-CGT, et FAEN) "appellent l'ensemble des personnels de l'Education, de la Jeunesse et des Sports et de la Recherche publique à se mobiliser avec les salariés du privé et du public le 4 octobre par une journée nationale de grève et de manifestations".
Les fédérations "revendiquent une autre politique éducative qui, à l'inverse de la loi Fillon, permette la réussite scolaire de tous les jeunes".


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 23/01/05


L'université de Rouen n'en finit pas de manquer d'argent
Plusieurs centaines d'étudiants et enseignants sont descendus dans la rue pour réclamer des moyens.

Lire la suite de l’article
http://www.liberation.fr/page.php?Article=325843

Sur le Web, «le filtrage autoritaire, c'est le contraire de la pédagogie»
Irréaliste, inefficace et coûteux: Stéphane Marcovitch, délégué général de l'Assocation de fournisseurs d'accès à Internet, dit tout le mal qu'il pense du projet gouvernemental de restriction d'accès à l'Internet pour les mineurs sur Internet • Entretien •
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 23/01/05


Rien vu...


-------------------------------------------
L'Humanité du 23/01/05


Le retour des « professeurs de trahison » ?
Les « professeurs de trahison », c’est par cette formule qu’un ministre bien peu républicain de la IVe République dénonçait les universitaires qui ne couvraient pas de leur silence les crimes commis par des Français durant la guerre d’indépendance algérienne.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 23/01/05 ( payant)


Et même Internet !
UNE ASSOCIATION a mis en place, depuis la rentrée, un site Internet de covoiturage destiné au transport scolaire. Carecole.com permet ainsi aux parents d'élèves de s'entendre pour partager leur véhicule et amener leurs enfants à l'école.
Lire la suite de l’article
http://www.leparisien.fr/home/info/vivremieux/article.htm?articleid=246156294

Les élèves ne travailleront pas à la Pentecôte
LE LUNDI de Pentecôte redeviendra finalement « jour férié » pour les élèves. Après le fiasco de la journée de solidarité du 16 mai dernier, où moins d'un élève sur deux s'était rendu en classe, le ministre de l'Education, Gilles de Robien, a finalement décidé…
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 23/01/05


Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 23/01/05


Un ado sur dix a des troubles de conduite
Près d’un jeune de 15 ans sur dix présente des troubles de conduite, un ensemble de comportements agressifs allant des coups de colère répétés à la délinquance, selon les conclusions d’experts français.
Lire la suite de l’article


Le lundi de Pentecôte, les élèves resteront finalement chez eux

Les salles de classe resteront vides le lundi de Pentecôte, a annoncé hier le ministère de l’Education. Après l’échec de la journée de solidarité le 16 mai dernier – près d’un enfant sur quatre seulement était présent en cours, l’Etat a décidé qu’elle concernerait uniquement que les profs et le personnel non enseignant. De plus, sa date sera décidée par chaque chef d’établissement, et ne tombera donc pas forcément le lundi de Pentecôte.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 23/01/05


Il met la littérature à la portée des nuls
« Dix siècles de littérature à votre portée ! » dit la jaquette. Après L'histoire de France pour les nuls, le nouveau livre de Jean- Joseph Julaud, La littérature française pour les nuls, est promise à une belle carrière. Cet ancien professeur d'histoire et de français dans un collège de Guéméné-Penfao (Loire-Atlantique) est un conteur né qui appâte à coup d'anecdotes.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 23/01/05


L'élection d'un nouveau recteur, Pierre Cahné, à la Catho de Paris ne met pas fin à la crise
Un nouveau recteur de l'Institut catholique de Paris (20 000 étudiants) a été élu, jeudi 22 septembre, par l'assemblée des 37 évêques "fondateurs", mais la crise ouverte par la démission, le 14 juin, de Joseph Maïla, exigée par le nouvel archevêque de Paris et chancelier de la"Catho", Mgr André Vingt-Trois, est loin d'être résolue. C'est Pierre Cahné, professeur de stylistique à Paris-IV, qui l'a emporté, devant Jean-Paul Barbiche, professeur d'anglais à l'université du Havre. Mais le nom de l'élu doit encore être confirmé par la congrégation de l'éducation catholique au Vatican.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 23/01/05


Trois mois requis contre un étudiant
Trois mois de prison avec sursis ont été requis à l'encontre d'un étudiant accusé de violences et d'outrage lors du mouvement contre la loi Fillon.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépèches du 23/01/05


Pentecôte: le gouvernement veut "faire le moins de bruit possible" (syndicats)
Le Snes-FSU et l'Unsa-Education ont critiqué vendredi "l'entêtement" d'un gouvernement qui "veut faire le moins de bruit possible" en ne privant plus les élèves de lundi de Pentecôte férié mais en imposant aux personnels éducatifs une journée de travail supplémentaire. Un projet de décret accompagné d'une note de service concernant les modalités d'application de la journée de solidarité pour 2005-2006 est "actuellement soumis à concertation", a annoncé le ministère de l'Education nationale jeudi.
Lire la suite de l’article


RESF appelle à dresser un "rempart humain" contre l'expulsion d'une famille
Le réseau Education sans frontières (RESF) a appelé vendredi à "constituer un rempart humain" en signant une pétition contre l'expulsion d'une mère congolaise et de ses quatre enfants, dont deux sont en fuite et protégés par l'association.
Lire la suite de l’article


4 octobre: l'Intersyndicale de l'Education appelle à la grève
L'Intersyndicale de l'EducationUnsa-Education, Sgen-CFDT, FAEN et Ferc-CGT) a appelé vendredi à "une journée nationale de grève et de manifestations" le 4 octobre, journée unitaire de mobilisation décidée par les cinq confédérations syndicales.
Les cinq fédérations ont appelé dans un communiqué "l'ensemble des personnels de l'Education, de la Jeunesse et des Sports et de la Recherche publique à se mobiliser avec les salariés du privé et du public" le 4 octobre.
Elles ont revendiqué "une autre politique éducative qui, à l'inverse de la loi Fillon, permette la réussite scolaire de tous les jeunes".
Selon elles, cela passe par la restitution au budget 2006 des "moyens supprimés", "une programmation des moyens pour répondre à l'ensemble des besoins et de la démocratisation du service public sans aggraver les conditions de travail ni imposer d'heures supplémentaires", "la fin de la précarité", des "mesures salariales" pour maintenir "une progression du pouvoir d'achat" et "des mesures pour les bas salaires".
Lire la suite de l’article


Gilles de Robien à des collégiens nîmois: "soyez mobiles!"
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien, en visite mercredi dans un collège de Nîmes, a incité jeudi les élèves d'une classe de 3e à "la mobilité" et à la "souplesse" dans leur avenir professionnel.
"Tenez-vous au courant de l'actualité, vous aurez peut-être des occasions de changer de métier, sachez avoir une certaine souplesse en fonction de vos goûts et des opportunités, soyez mobiles dans votre tête et physiquement", a lancé le ministre à des élèves de troisième du "collège Révolution", option "découverte professionnelle".
Une quinzaine d'élèves qui vont choisir une filière professionnelle en fin d'année, étaient réunis pour une heure d'"éducation à l'orientation" sous la houlette de deux psychologues, en présence du ministre.
L'option "découverte professionnelle" comprend 3 heures d'enseignement par semaine consacrées à "la connaissance de soi, la découverte des métiers et de l'entreprise", ont expliqué leurs animateurs.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

jeudi, septembre 22, 2005

Revue de presse du jeudi 22 septembre 2005

Les enfants turbulents relèvent-ils de la médecine ? C'est Le Monde qui pose la question. En effet, une expertise de l'Inserm préconise de procéder, dès 36 mois, à un dépistage médical systématique des "troubles des conduites" qui touchent entre 5 et 9 % de la classe d'âge de 15 ans.Cette médicalisation fait problème. Surtout dans un pays dont la consommation de psychotropes est excessive... La Ritaline est-elle devenue un outil pédagogique ?

Autre titre : la rentrée universitaire. tous vos journaux reviennent sur ce sujet et analysent les enjeux de cette rentrée.
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 22/09/05


Rentrée universitaire: Robien pris entre deux feux
déminer, vite. La conférence de presse de rentrée universitaire de Gilles de Robien, le ministre de l'Education nationale, et de François Goulard, ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, s'est déroulée sur fond d'attaques croisées, à gauche des syndicats étudiants, à droite de Nicolas Sarkozy.
Lire la suite de l’article


13 000 étudiants en plus en 2005
1 367 000 étudiants sont inscrits dans les universités (hors IUT), soit une hausse de 13 000 étudiants par rapport à 2004.
Lire la suite de l’article


François Goulard, ministre délégué à l'Enseignement supérieur:

«Mon souci, diminuer l'échec en premier cycle »

Pour François Goulard, ministre délégué à l'Enseignement supérieur, inutile de faire la révolution : des évolutions suffiront pour améliorer le fonctionnement de l'université.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 22/09/05


Vers un verrouillage automatique des accès à Internet
Pédocriminalité, pornographie, incitation à la haine raciale, aux violences, à l'anorexie, au suicide... Les dangers du Web sont nombreux et à portée de main des plus jeunes. «Internet est comme une grande ville avec de belles vitrines, des lumières, mais aussi des rues obscures», a résumé le ministre de la Famille. Déterminé à protéger l'enfant de ces risques, le gouvernement a donc inscrit cette lutte dans les priorités de sa politique familiale.

Lire la suite de l’article


Pas d'école le lundi de Pentecôte
Contrairement aux enseignants, les élèves n'auront pas à travailler un jour supplémentaire pour participer à la «journée de solidarité» en faveur des plus âgés. Après la cacophonie du lundi de Pentecôte, Dominique de Villepin avait souhaité que le dispositif soit appliqué avec davantage de souplesse. Le rapport commandé au député Léonetti s'était tout particulièrement attaché au problème de l'Éducation nationale, compte tenu de son «effet d'entraînement» sur les autres secteurs. Il proposait que les enseignants consacrent sept heures à des activités diverses dans leurs établissements.

Lire la suite de l’article


Gabegie généralisée à la fac de Rouen
Dans un rapport, l'inspection générale du ministère dénonce sévèrement la gestion de cette université en grève pour «manque de moyens»
Lire la suite de l’article


L'incroyable dérive des «heures complémentaires»
Courante, cette rémunération des enseignants intervient parfois alors que le service de base n'est pas fait
Lire la suite de l’article


L'école privée réclame «la parité» avec le public
Se défendant de rallumer la guerre scolaire, le secrétaire de l'Enseignement catholique demande mille postes de professeurs en plus face à la hausse du nombre d'élèves
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 22/09/05



Enseignants à temps plein, ils sont directeurs en sus : témoignages
En ZEP ou en zone rurale, les directeurs d’école effectuent une multitude de tâches qui mordent sur leur fonction d’enseignement.
Lire la suite de l’article


Les directeurs d’école veulent moins de charges
Après six ans de grève administrative, les directeurs d’école manifestent aujourd’hui et exigent plus de temps pour exercer leur fonction.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 22/09/05 ( payant)



Aides : ce qui change à l'université
Les étudiants commencent à reprendre le chemin des amphis. Pour cette rentrée, de nouvelles aides leur sont proposées, notamment en matière de logement. Insuffisantes, selon leurs principales organisations.
Lire la suite de l’article



La fac des sciences de Rouen bloquée depuis dix jours
MANIFESTATIONS, banderoles, prises de parole, slogans, assemblées générales à répétition, la fac des sciences de Rouen Mont-Saint-Aignan offre un véritable décor de scène de conflit. Les 3 000 étudiants se trouvent sur le campus au lieu d'être en cours,...

Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 22/09/05



Un congé parental plus attractif
La conférence annuelle de la famille se tient, jeudi 22 septembre, à Matignon. Le premier ministre devrait y annoncer la création d’un nouveau congé parental destiné à relancer la natalité

Lire la suite de l’article



------------------------------------------------
20 minutes du 22/09/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Ouest-France du 22/09/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 22/09/05



Le "trouble des conduites" de l'enfant, concept psychiatrique discuté
Dans une expertise collective, rendue publique jeudi 22 septembre, l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) fait le point sur une catégorie de symptômes psychiatriques jusqu'alors inconnue du grand public en France, le "trouble des conduites chez l'enfant et l'adolescent" .
Issu des classifications cliniques anglo-saxonnes, ce syndrome, qui se caractérise par des comportements violents et répétés chez l'enfant et l'adolescent, toucherait, selon la littérature scientifique internationale, entre 5 % et 9 % des jeunes de 15 ans. Bien qu'aucune étude épidémiologique n'ait été réalisée en France sur ce sujet, l'Inserm recommande le dépistage et la prise en charge précoce de ce trouble, en familiarisant les familles, les professionnels de la petite enfance et les enseignants à son repérage.[...]
Cette fois, l'Inserm a choisi de mettre l'accent sur le trouble des conduites, un syndrome défini "par la répétition et la persistance de conduites au travers desquelles sont bafoués les droits fondamentaux d'autrui et les règles sociales" . Il s'exprimerait ainsi, chez l'enfant et l'adolescent, par "une palette de comportements très divers" qui vont "des crises de colère et de désobéissance répétées de l'enfant difficile aux agressions graves comme le viol, les coups et blessures et le vol du délinquant" .[...]
Lire la suite de l’article


Edito du Monde
Zéros de conduite

En rendant publique, jeudi 22 septembre, un bilan des connaissances actuelles sur la notion de "trouble des conduites chez l'enfant et l'adolescent", l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ouvre une boîte de Pandore. Aux confins d'un domaine qui déborde du champ médical pour se situer au carrefour de la psychiatrie, du social et de la justice, l'institut recommande le dépistage systématique, dès l'âge de 36 mois, et la prise en charge précoce de ce "trouble", afin notamment de mieux prévenir la délinquance.
Issu des classifications cliniques anglo-saxonnes, le "trouble des conduites" groupe des comportements très divers, qui vont des simples crises de colère et de désobéissance répétées de l'enfant ou de l'adolescent difficile aux viols et coups et blessures pour les cas les plus graves. Par sa nature moralisante ­ qu'est-ce qu'une bonne conduite ? ­ et idéologique ­ la volonté d'"améliorer les compétences sociales de l'enfant" ­, le sujet ne peut qu'enflammer les passions.
Lire la suite de l’article



----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 22/09/05


Le lundi de Pentecôte, férié pour les élèves
Le lundi de Pentecôte redevient férié pour les élèves de la maternelle à la Terminale. Seuls les personnels des établissements travailleront pour la journée de solidarité
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 22/09/05



Directeurs d'écoles: Gilles de Robien veut "régler les problèmes"
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien a déclaré jeudi à Nîmes qu'il allait rencontrer les organisations syndicales du primaire pour "régler les problèmes" des directeurs d'école, au lendemain de leur journée d'action.
"On va se mettre autour d'une table pour voir comment régler les problèmes", a assuré le ministre à la presse en marge d'une visite au collège Révolution de Nîmes où il a notamment rencontré des élèves handicapés.
Lire la suite de l’article


Mise à disposition TOS: les inquiétudes des régions demeurent entières
L'Association des régions de France (ARF) a affirmé, jeudi, que "les inquiétudes des régions demeurent entières" sur de nombreuses questions concernant la mise à disposition des TOS (techniciens et ouvriers de service, personnel non enseignant des établissements) aux collectivités territoriales.
Prenant acte "des avancées faites par le ministre délégué aux Collectivités territoriales", Brice Hortefeux, lors de la réunion de la Commission nationale de conciliation (CNC) mercredi, l'ARF estime toutefois, dans un communiqué, que l'accord intervenu "remédie a minima à l'impréparation de la loi et démontre la légitimité des demandes des régions".
Parmi les sujets d'inquiétude qui restent, l'association présidée par Alain Rousset (PS), président de la région Aquitaine, cite notamment "les graves inégalités de dotations en personnels entre les collectivités" qui, selon elle, "doivent impérativement être compensées par l'Etat avant transfert".
Lire la suite de l’article


"Des violences psychologiques" dénoncées dans un collège de La Rochelle
Des enseignants et personnels d'un collège de La Rochelle ont observé jeudi une grève pour dénoncer les "violences psychologiques" exercées, selon eux, par la principale de l'établissement sur certains de leurs collègues, a indiqué à l'AFP une porte-parole des grévistes.
Lire la suite de l’article


38 m2 pour 31 élèves : des parents occupent une école dans le XXe à Paris
Des parents d'élèves occupaient jeudi une école du XXe arrondissement de Paris et empêchaient la tenue des cours pour protester contre la fermeture d'une classe qui a abouti à entasser deux fois 31 élèves dans 38 et 42 m2, a-t-on appris de sources concordantes.
Lire la suite de l’article


Universités: Gilles de Robien ne partage pas le "pessimisme" de Nicolas Sarkozy
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien a dit mercredi ne pas partager le "pessimisme" de Nicolas Sarkozy quant au classement des universités françaises dans le monde.
Le point de vue du président de l'UMP et ministre de l'Intérieur est "évidemment intéressant", a-t-il jugé lors d'une conférence de presse sur la rentrée universitaire. Mais "je ne partage pas son pessimisme sur la place de la France" dans les classements internationaux des universités et grandes écoles. Ces derniers sont à relativiser, selon lui. "Nos universités, nos écoles, elles forment bien, même très bien les étudiants".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



Le site Voila/AFP rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.