vendredi, juin 30, 2006

Revue de presse du vendredi 30 juin 2006

Plus encore qu’un appel à la désobéissance civile, c’est un appel à « violer la loi ». qui vient d’être rendu public.
«Nous savons que dans toute société démocratique la loi est la règle qui s'impose à tous. Mais nous savons aussi que lorsque la loi viole des principes aussi élémentaires, c'est notre devoir de citoyens, notre devoir de conscience de ne pas s'y plier. C'est pourquoi, avec toutes les femmes et tous les hommes du Réseau éducation sans frontières, la Ligue des droits de l'homme appelle à violer cette loi. Tant que celle-ci ne sera pas changée, nous nous opposerons aux mesures d'expulsion et nous offrirons aide et protection à ces familles. Notre conscience nous interdit d'être complices».
Hier, une centaine de personnalités (dont les responsables des principaux syndicats, François Hollande, Bertrand Delanoë, Jack Lang, Dominique Voynet ou encore la résistante Lucie Aubrac) ont lancé, à l'appel de la Ligue des droits de l'homme , un appel contre «la chasse aux enfants».

SOS Superprofs…
Un quart des 1 000 enseignants appelés à venir en renfort dans les 249 collèges labellisés «Ambition réussite» par le ministère de l'Education manquent toujours à l'appel. Mesure phare de la réforme des ZEP (zone d'éducation prioritaire) engagée par Gilles de Robien cet hiver, le recrutement de ce millier d'enseignants confirmés, censés épauler les équipes en place, rencontre de multiples obstacles. Plusieurs journaux (Libération< ou Le Figaro) évoquent cette question. Le profil ? Pour occuper ces postes au collège, le ministère recherche surtout des enseignants du primaire ou qui ont une certaine expérience. «On a recruté beaucoup de profs de maths, de langues et de français, mais aussi de sport, précise Pierre Polivka, le responsable de ce dispositif au au Figaro. On privilégie ceux qui ont de l'expérience, mais pas forcément des cheveux blancs !» L'objectif essentiel consisterait surtout, pour lutter contre l’échec, à assurer la continuité entre le primaire et le collège.

Et le Bac ? On allait l’oublier celui là…
Les résultats de l’écrit seront connus Lundi. On peut signaler un bon article dans Ouest France qui se démarque du catastrophisme généralement en vigueur dans ce type d’article.

On le voit l’actualité n’est pas encore en vacances. Même si Le Parisien pose la question : “ Mais pourquoi les élèves ont-ils encore cours ? ” En effet, selon le calendrier national, la date officielle des vacances est fixée à mardi, le 4 juillet.
Ce sera aussi le repos pour cette revue de presse. Bonnes vacances pour ceux qui n’attendront pas mardi…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 30/06/06


Refuser la «chasse aux enfants»
C'est un nouvel appel à violer la loi, à la désobéissance civile. La mobilisation contre les expulsions de parents sans papiers d'enfants scolarisés, censées intervenir dès demain, se renforce. Hier, une centaine de personnalités ont lancé, à l'appel de la Ligue des droits de l'homme, un appel contre «la chasse aux enfants».
Lire la suite de l’article


Plus d'un siècle de désobéisseurs
L'idée théorisée par Thoreau est un concept à géométrie variable.
Lire la suite de l’article


Brest mobilisé pour la petite Patimat
Un comité de soutien défend la fillette de 6 ans et sa mère, venues du Daguestan.
Lire la suite de l’article


ZEP : des «superprofs» manquent à l'appel
La création de postes d'«enseignants référents», mesure phare de la réforme Robien, suscite des doutes.
Lire la suite de l’article


«On est tous très motivés»
Laurence Cerchiari, 32 ans, institutrice, a accepté un poste de «professeur référent» au collège Elsa-Triolet de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).
Lire la suite de l’article


Propositions pour l'insertion professionnelle des étudiants
La Commission université-emploi, créée fin avril par le Premier ministre, Dominique de Villepin, juste après la crise du CPE (contrat première embauche), a rendu hier son rapport d'étape. Présidée par le recteur Patrick Hetzel, elle préconise une vingtaine de mesures pour rapprocher l'université de l'entreprise
Lire la suite de l’article

Une révolution des esprits
par Dominique de VILLEPIN
Premier ministre.

Pour le chef du gouvernement, il ne faut pas confondre égalité des chances et égalitarisme.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 30/06/06


Un millier de «superprofs» recrutés par l'Éducation nationale
Pour son nouveau dispositif contre l'échec scolaire au collège, le ministère recherche surtout des enseignants du primaire.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 29/06/06 (un jour de retard)



Élèves sans papiers : le premier ministre Ne bouge pas
Interrogé par l’Humanité au cours de la conférence de presse sur le sort des élèves sans papiers expulsables d’ici quelques jours, Dominique de Villepin a refusé toute perspective d’une régularisation globale et plaide, comme Nicolas Sarkozy, pour un « examen personnalisé des dossiers » sur la base de la circulaire du 13 juin.
Lire la suite de l’article


Mépris et indignité face à l’afflux de sans-papiers
Dans l’espoir d’une régularisation, ils sont des milliers à se presser devant les préfectures dans des conditions abominables. Reportage à Bobigny.
Lire la suite de l’article


« Un véritable projet de société prétotalitaire »
Pour Hervé Heurtebize, éducateur spécialisé, le projet de loi sur la prévention de la délinquance privilégie contrôle social et répression.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 30/06/06 ( payant)



Mais pourquoi les élèves ont-ils encore cours ?
LES ENFANTS qui partent aujourd'hui ou demain vont forcément sécher les cours. Selon le calendrier national, la date officielle des vacances est en effet fixée à mardi, le 4 juillet.
Lire la suite de l’article



Mieux préparer à l'emploi
DEUX MOIS seulement après avoir été lancée par Dominique de Villepin au lendemain de la crise du CPE, la commission université-emploi a dévoilé hier une vingtaine de mesures.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 30/06/06



Rien vu...



------------------------------------------------
20 minutes du 30/06/06



Elèves compositeurs de sonneries
Les sonneries scolaires ne sont pas seulement le signal pour regagner sa classe. Elles sont aussi la source de nuisances sonores, selon le centre de création musicale La Muse en Circuit. Pour une des classes de 5e du collège Jules-Vallès de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), la fin d'année est donc consacrée à la composition de nouvelles sonneries, avec l'aide des animateurs de La Muse en Circuit.
Lire la suite de l’article


Audio : les sonneries d'écoles alternatives
L'association "La Muse en Circuit" milite pour des sonneries d'établissements scolaires moins agressives. Elle se déplace dans des collèges afin de créer avec les élèves des sonneries plus harmonieuses. [à écouter]
Lire la suite de l’article



Le lycée de la mode défile dans le salon de la Sorbonne
Pour la première fois, le défilé de mode annuel du lycée Poiret aura lieu dans le grand salon de la Sorbonne, ce soir à 18 h. La « Poiret Parade », baptisée en hommage au fameux couturier du début du xxe siècle, proposera à 300 invités les travaux des 300 élèves de ce lycée de la mode. Ces créations fantaisistes seront portées par les élèves et le personnel de l'établissement.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Ouest-France du 30/06/06



Fin du sursis pour les élèves sans papiers
C'est aujourd'hui la date limite avant le début des expulsions. Mais les résistances autour des écoles poussent le gouvernement à temporiser.
Lire la suite de l’article


Ils ont les résultats du bac au bout de leur bic
Lundi, les dés seront jetés. Les notes scellées. Le bac, loterie, roulette russe ? Allons donc, c'est un examen aux critères de notations précis. Visite dans les cuisines avec trois profs : d'histoire-géo, de maths et de philo.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 01/07/06



Ultimatum pour les enfants scolarisés en France : la mobilisation à son comble
Le début des vacances scolaires, vendredi 30 juin, marque la fin de la trêve accordée par la circulaire du ministre de l'intérieur du 31 octobre 2005 aux familles étrangères en situation irrégulière dont les enfants sont scolarisés en France. Ces derniers jours, la mobilisation s'est intensifiée un peu partout en France pour leur venir en aide.
Lire la suite de l’article


Une pétition de la LDH appelle à "violer la loi"
Plus qu'un appel à la désobéissance civile, c'est un appel à "violer la loi". Alors que la pétition du Réseau éducation sans frontières intitulée "Nous les prenons sous notre protection" a déjà été signée par près de 70 000 personnes, la Ligue des droits de l'homme (LDH) surenchérit et lance, jeudi 29 juin, un nouvel appel à tous ceux qui ont "la nausée devant la multiplication de ces situations où des enfants, des adolescents sont les premières victimes d'une politique devenue folle", pour "s'opposer aux mesures d'expulsion et offrir aide et protection" à leurs familles, en "violant" au besoin la loi.
Cette nouvelle pétition - baptisée "Chasse aux enfants : notre conscience nous interdit d'être complice" - est déjà soutenue par une soixantaine de personnalités du monde culturel et intellectuel - Lucie et Raymond Aubrac, Jean Lacouture, Patrice Chéreau... - de syndicalistes et de politiques dont le maire de Paris, Bertrand Delanoë, et le premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande.
Lire la suite de l’article


Les familles de sans-papiers s'interrogent sur les critères de régularisation
Depuis quelques jours, une grande fébrilité s'est emparée des comités de soutien aux sans-papiers. La circulaire adressée le 13 juin aux préfets, qui fixe les critères de régularisation pour les familles dont un enfant au moins est scolarisé, prévoit un délai de deux mois pour le dépôt des dossiers. Mais les familles se pressent déjà devant les préfectures ou se tournent vers les collectifs. Ceux-ci s'organisent : permanences pour conseiller les sans-papiers et les aider à remplir leur dossier ; établissement d'une liste des renseignements et des pièces à fournir, traduite, au besoin, dans différentes langues.
Lire la suite de l’article


Arno Klarsfeld, garde frontière de Nicolas Sarkozy
Il a commencé sa mission le jour même de sa nomination, le 28 juin, enfourchant vers 21 heures son vélo pour se rendre rue Truffaut, dans le 17e arrondissement de Paris, où se trouve le centre de réception des étrangers. Depuis plusieurs jours, des centaines de familles de sans-papiers dont les enfants scolarisés risquent d'être expulsés avant la rentrée scolaire, patientent en une interminable file d'attente pour retirer leur formulaire de régularisation. Transpirant dans son tee-shirt noir, Arno Klarsfeld est venu se faire une petite idée de la situation. Sans savoir que la queue ne se forme qu'à partir de 3 heures du matin...
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 30/06/06


Sans-papiers : Klarsfeld veut rassurer
"Les familles ont jusqu'au 13 août pour déposer un dossier, pas d'expulsions cet été", assure le médiateur.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
L’Express quotidien du 30/06/06


Pas d'expulsions cet été
Le médiateur national dans l'affaire des sans-papiers dont les enfants sont scolarisés en France, Arno Klarsfeld, a annoncé qu'il n'y aura pas de "chasse aux enfants", ni d'expulsions cet été. L'avocat a également tenu à rappeler que "les familles ont jusqu'au 13 août pour déposer un dossier" et non pas jusqu'au 30 juin, ultimatum qui "n'a jamais tenu" selon lui
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 30/06/06



Arno Klarsfeld: il n'y aura "pas d'expulsions cet été"
L'avocat Arno Klarsfeld a assuré vendredi qu'il n'y aurait "pas d'expulsions cet été" de parents d'enfants scolarisés, soulignant qu'ils avaient jusqu'au 13 août pour déposer un dossier attestant que leurs enfants avaient des "attaches fortes avec la France".
Lire la suite de l’article


Premières rencontres de la réussite éducative au stade de France
Les premières rencontres nationales de la réussite éducative ont eu lieu jeudi au stade de France (Seine-saint-Denis) et ont réuni plus de 600 acteurs pour partager leurs expériences sur ce dispositif mis en place par la loi de cohésion sociale de 2005.
Lire la suite de l’article


Cinq mois de prison avec sursis pour un instituteur aux méthodes musclées
Le directeur de l'école maternelle de Levens (Alpes-Maritimes) a été condamné jeudi à cinq mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nice, qui le jugeait pour violences sur des élèves.
Michel Milland, 49 ans, poursuivi pour "violences aggravées par personne ayant autorité sur mineurs de moins de 15 ans", se voit également interdire pendant un an d'exercer une profession en rapport avec des mineurs.
Lire la suite de l’article


Rentrée 2006: conditions d'inscription "doivent être revues" (Raoult, UMP)
Eric Raoult (UMP), vice-président de l'Assemblée nationale, a estimé jeudi que les conditions d'inscription d'enfants de sans-papiers pour la rentrée scolaire 2006-2007 devaient "être revues", afin que les dossiers puissent être traités "au cas par cas".
Lire la suite de l’article


Aix: 4 mois avec sursis pour un policier qui avait frappé un professeur
Le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence a condamné jeudi à 4 mois de prison avec sursis le père d'un élève, policier de profession, qui avait frappé un professeur lors des grèves lycéennes du printemps 2005 contre la loi Fillon.
Lire la suite de l’article


"Sept mesures d'urgence" pour rapprocher l'université du monde du travail
La Commission chargée du débat national Université-Emploi, qui avait été créée immédiatement après la crise du CPE, prône jeudi dans un rapport d'étape "sept mesures d'urgence" pour rapprocher l'université du monde du travail.
Lire la suite de l’article


Université-Emploi : l'Unef déplore la "faible ambition" des mesures prônées
L'Unef "regrette", vendredi dans un communiqué, "la faible ambition" des mesures prônées dans un rapport publié la veille par la Commission chargée du débat national Université-Emploi, créée après la crise du Contrat première embauche (CPE).
Lire la suite de l’article


La FSU exige l'arrêt des expulsions, le retrait de la loi sur l'immigration
La FSU demande vendredi "l'arrêt des expulsions", le retrait du projet de loi Sarkozy sur l'immigration et la "régularisation des sans-papiers", se joignant à l'appel à manifester, samedi, du collectif "Tous uni-e-s contre une immigration jetable".
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

jeudi, juin 29, 2006

Revue de presse du jeudi 29 juin 2006

A deux jours de la fin du sursis accordé par Nicolas Sarkozy aux familles ayant des enfants scolarisés sans papiers, le Réseau éducation sans frontières (RESF) a mis en place un système de veille et d'alerte , qui "consistera à faire le plus grand bruit dès qu'une famille sera arrêtée", a annoncé, Richard Moyon, son porte-parole.
La mobilisation continue et on peut même dire qu’elle s’amplifie. Dans Libération, on pourra lire deux tribunes. L’une s’adresse à Azouz Begag, en tant qu’ancien auteur, par des auteurs de livres pour la jeunesse (Jeanne Benameur, Thierry Lenain et Rebecca Dautremer). L’autre est écrite par les secrétaires généraux de trois syndicats , la CFDT, l’UNSA et la CGT. Francois Chereque, Alain Olive et Bernard Thibault s’adressent au président de la République. « A la veille du 14 Juillet, nous vous demandons solennellement, Monsieur le Président, de faire en sorte que les autorités de la République renoncent à poursuivre les parents sans papiers des enfants scolarisés et qu'elles s'engagent à tout mettre en oeuvre pour accélérer la régularisation de toutes ces familles, en élargissant les critères de l'admission au séjour dans l'intérêt des enfants, énoncés dans la circulaire. ».
Tous les journaux (sauf Le Figaro) se font l’écho de cette mobilisation. Les uns évoquent l es risques psychologiques des expulsions sur les enfants. . Les autres font le portrait des signataires de la pétition, ou des animateurs du Réseau Education Sans Frontières ou encore de sans-papiers .

Quand on fait une revue de presse, on aime les journaux. On s’intéresse à leur vie et on s’inquiète quand ils vont mal, quelque soit leur couleur. Aujourd’hui Serge July “tourne la page” de son journal… Quand on est un vieux lecteur de Libé, qu’on a été ému par ses Unes, qu’on a été énervé par certains papiers, qu’on a lu attentivement certaines chroniques, c’est vraiment un tournant. J’espère que je pourrai encore chroniquer les articles de Libération ou encore de L’Huamnité à la rentrée...
C’est en effet l’antepenultième revue de presse avant la pause estivale.


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 29/06/06


«L'enfant va hériter de cette honte»
Bernard Golse, pédopsychiatre, explique les risques engendrés par une expulsion.
Lire la suite de l’article


Mobilisation à Toulouse
ne délégation de 300 parents d'élèves et enseignants mobilisés contre les expulsions a été reçue hier à la préfecture de Haute-Garonne.
Lire la suite de l’article


Klarsfeld, l'ultime médiateur
Désigné par Sarkozy, il examinera les «situations très délicates».
Lire la suite de l’article


France, terre d'expulsions
par Jeanne BENAMEUR et Thierry LENAIN et Rebecca DAUTREMER

Appel à Azouz Begag avant la vague annoncée pour cet été de reconduites d'enfants à la frontière.
Lire la suite de l’article


L'intérêt de l'enfant
par Francois CHEREQUE et Alain OLIVE et Bernard THIBAULT

Lettre des secrétaires généraux CFDT, Unsa et CGT au Président.
A la veille du 14 Juillet, nous vous demandons solennellement, Monsieur le Président, de faire en sorte que les autorités de la République renoncent à poursuivre les parents sans papiers des enfants scolarisés et qu'elles s'engagent à tout mettre en oeuvre pour accélérer la régularisation de toutes ces familles, en élargissant les critères de l'admission au séjour dans l'intérêt des enfants, énoncés dans la circulaire.
Lire la suite de l’article


«Je m'adresse à vous pour la dernière fois»
C'est devant l'équipe de «Libération» jeudi 29 juin que Serge July a lu la lettre de démission qu'il a présentée ensuite au conseil d'administration • «Souvent nous avons fait l'un des plus beaux quotidiens du monde», a-t-il dit, «Certains jours le plus beau»•
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 29/06/06


La carte des émeutes de novembre 2005 confirme le profond malaise des immigrants africains
Peut-on comprendre les émeutes de novembre 2005 par la géographie ? Quels sont les points communs entre les villes qui ont connu des flambées ? Pourquoi dans cette banlieue-ci et pas dans celle-là ? Pourquoi des départements jusqu'ici calmes, comme l'Aisne, la Loire ou l'Eure, ont-ils connu des soubresauts ? Six mois ont passé et les scientifiques commencent à livrer leur version détaillée. Pour le sociologue du CNRS Hugues Lagrange, les troubles ont éclaté pour l'essentiel dans des zones urbaines sensibles abritant une large proportion de familles africaines de plus de six enfants
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 28/06/06 (un jour de retard)



Pique-nique solidaire pour Fatoumata
Une mère guinéenne et ses trois enfants nés en France risquent l’expulsion. Amis, parents d’élèves et parrains les placent sous leur protection.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 29/06/06 ( payant)



L'émotion gagne partout en faveur des élèves sans papiers
La solidarité se renforce autour des enfants scolarisés sans papiers et leurs parents, tandis qu'expire demain le « sursis » accordé par Nicolas Sarkozy. L'avocat Arno Klarsfeld a été nommé hier médiateur national...
Lire la suite de l’article


Mobilisation inédite à l'école
ILS N'EN REVIENNENT PAS. Abasourdis parce qu'ils ont réussi à faire en quelques mois. Sonnés par tout ce que leur mobilisation a généré. Tant de pétitions signées, de coups de main inattendus, de solidarité face à tant de désespérance,...
Lire la suite de l’article


Maria et ses enfants, clandestins au grand jour
«EXCUSEZ mon retard, j'ai retrouvé ma voiture emboutie sur le parking... Je ne vais pas pouvoir porter plainte, bien sûr. » Maria, 33 ans, vit sans papiers sur le sol français depuis 1997. Sous le coup d'un arrêté de reconduite à la frontière, sa famille...
Lire la suite de l’article


Cinq questions pour comprendre
1 Les élèves sans papiers sont-ils expulsables ? En France, la scolarisation des enfants est un droit. Le chef d'établissement n'a pas à se préoccuper des titres de séjour des parents. En outre, jusqu'à sa majorité, un enfant étranger n'est pas...
Lire la suite de l’article


« On les cachera s'il le faut »
ALAIN GISCLON, 38 ans, est gérant, avec son épouse Josiane, d'un Petit Casino dans le I e r arrondissement de Lyon. Il est aussi depuis quelques jours l'heureux parrain d'Inès, 4 ans, d'origine congolaise. Inès fréquente la même école maternelle que..
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 29/06/06



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 29/06/06



Fin des classes, début des expulsions
Après la sortie des classes, les vacances ? Pas pour tous. Pour environ 10 000 enfants sans papiers et pour leurs parents, le 30 juin correspond à la fin du sursis que le ministre de l'Intérieur avait demandé aux préfets d'accorder aux familles dont les enfants étaient scolarisés en France. Depuis, des associations se sont mobilisées, à l'instar du Réseau éducation sans frontières (RESF), qui organise depuis plusieurs mois des « parrainages » d'enfants menacés. Reste qu'à partir de demain, journée nationale d'action ponctuée de manifestations, le soutien apporté aux familles expulsables ne suffira plus, c'est d'une cache dont leurs enfants auront besoin.
Lire la suite de l’article


Une chaîne de solidarité bien huilée, au profit des enfants
Les cacheurs d'enfants sont rodés, ayant déjà eu à intervenir par le passé. A Sens, Rachel et Jonathan ont disparu de la circulation l'été dernier pendant deux mois, « rimballés d'un lieu de cache top secret à l'autre», précise Jean Pilon, un membre de RESF qui a suivi leur parcours de bout en bout. «Ils ne sont réapparus que le jour où leurs parents n'ont plus été inquiétés.» A Evreux, pour empêcher les autorités de renvoyer Wei Ying et Ming en Chine, leurs enseignants et leur collectif de soutien les ont cachés pendant des semaines avant que le tribunal administratif ne casse l'arrêté préfectoral de reconduite à la frontière.
Lire la suite de l’article


«On m'a amené un garçon et sa soeur, j'ai ouvert ma porte»
«Vous savez, après ce que j'ai vécu pendant la guerre, c'est instinctif, c'est en moi», raconte Christiane, 72 ans. Cette grand-mère, qui vit seule en Seine-Saint-Denis, a caché récemment à plusieurs reprises deux adolescents africains chez elle. «Un jour, on m'a amené un petit garçon et sa soeur, alors j'ai ouvert ma porte. Et puis avec les enfants, le courant passe, j'ai le feeling.»
Lire la suite de l’article


Le réseau d'entraide s'organise
Ils risquent cinq ans de prison, et 30 000 e d'amende. Et pourtant, ils sont des centaines à proposer depuis plusieurs semaines au Réseau éducation sans frontières d'accueillir chez eux un enfant sans papiers menacé d'expulsion.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Ouest-France du 29/06/06



Lourd train de mesures contre la délinquance
Adopté, hier, en Conseil des ministres, le projet Sarkozy renforce l'arsenal judiciaire contre les mineurs, les parents largués, les toxicomanes, les pédophiles, les maris violents...
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 30/06/06



Enfants sans papiers : RESF met en place un système de veille pour empêcher les expulsions
A deux jours de la fin du sursis accordé par Nicolas Sarkozy aux familles ayant des enfants scolarisés sans papiers, le Réseau éducation sans frontières (RESF) a mis en place un système de veille et d'alerte, qui "consistera à faire le plus grand bruit dès qu'une famille sera arrêtée", a annoncé, mercredi 28 juin, Richard Moyon, son porte-parole.
Lire la suite de l’article


Le projet de loi sur la prévention de la délinquance, objet de vives critiques
Instrumentalisation du thème de la sécurité, retour en arrière, logique ultrasécuritaire : les critiques des partis de l'opposition et des syndicats fusent après la présentation, mercredi 28 juin en conseil des ministres, du projet de loi de Nicolas Sarkozy sur la prévention de la délinquance.
Lire la suite de l’article


La commission université-emploi formule ses premières propositions
Au terme d'une consultation marathon, Patrick Hetzel, nommé le 25 avril par le premier ministre à la tête de la commission université-emploi, devait remettre, jeudi 29 juin, au ministre de l'éducation nationale, Gilles de Robien, et au ministre délégué à l'enseignement supérieur, François Goulard, un rapport d'étape visant à améliorer l'orientation, l'information et l'insertion professionnelle des étudiants.
Lire la suite de l’article


"Nous sommes là pour mener un travail de fond"
ar deux fois, Patrick Hetzel, benjamin des recteurs de l'éducation nationale et président de la commission université-emploi, a été nommé à une mission de confiance par le premier ministre. La première, Dominique de Villepin, l'avait appelé comme conseiller pour les questions d'éducation et d'enseignement supérieur. L'aventure avait vite tourné court.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/06/06


"J'accomplirai ma mission
avec vigilance et tendresse"
par Arno Klarsfeld,
avocat français,
nommé "médiateur national"
pour la régularisation
de familles d'élèves sans-papiers
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
L’Express quotidien du 29/06/06


Klarsfeld, médiateur national
Le ministre de l'Intérieur confie une "mission de médiation" à l'avocat Arno Klarsfeld et accorde un nouveau sursis, jusqu'en septembre, aux étrangers en situation irrégulière parents d'enfants scolarisés. Le temps d'examiner leur situation au cas par cas
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/06/06



Un plan à la rentrée en faveur de 249 collèges difficiles
Le gouvernement concentrera ses efforts sur les établissements les plus en difficulté à la rentrée scolaire 2006, en lançant notamment un programme en faveur de 249 collèges qui bénéficieront de 3.000 assistants pédagogiques.
Lors de sa 12e conférence de presse mensuelle, Dominique de Villepin a également annoncé l'ouverture de 200 classes relais à la rentrée pour les élèves "perturbateurs".
"Dès la rentrée prochaine, nous concentrerons nos efforts sur les établissements les plus difficiles: 249 collèges feront partie d'un programme ambition-réussite et auront droit à 1.000 enseignants expérimentés, plus 3.000 assistants pédagogiques pour aider les enseignants les plus jeunes et répondre concrètement aux attentes des élèves", a-t-il dit.
Ces collèges auront par ailleurs à leur disposition "au moins une infirmière". Trois cents postes supplémentaires seront ouverts à cet effet en 2006.
Lire la suite de l’article


De 230 à 400 manifestants contre l'expulsion d'enfants scolarisés à Toulouse
De 230, selon la police, à 400 personnes, selon les organisateurs, ont organisé mercredi un rassemblement devant la préfecture de Haute-Garonne pour protester contre l'expulsion d'enfants scolarisés dont les parents sont sans papiers, a constaté une journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Des médecins dénoncent les sous-effectifs dans la médecine scolaire
Un collectif de médecins s'est alarmé mercredi, dans un communiqué, des "sous-effectifs chroniques" et du "non-renouvellement" de médecins vacataires dans l'Education nationale, en rappelant que ces médecins scolaires remplissaient "des missions de santé publique".
Lire la suite de l’article


Expulsions de jeunes étrangers scolarisés: appel CFDT à la mobilisation
La CFDT appelle jeudi ses militants à "amplifier" la mobilisation contre les expulsions des jeunes étrangers scolarisés et à participer à cet effet aux rassemblements et manifestations organisés samedi.
Lire la suite de l’article


Elèves sans-papiers: "A la rentrée, pas un seul ne doit manquer" (syndicats)
Des syndicats de l'Education à Paris ont annoncé jeudi dans un communiqué leur "ferme intention de rappeler aux autorités tout élève qui serait manquant à la rentrée" et ont prévenu que "pas un seul enfant ne devra manquer" lors de cette rentrée 2006.
Lire la suite de l’article


Sans-papiers: J-2 avant la fin du sursis, RESF lance une veille pour l'été
A deux jours de la fin du sursis accordé par Nicolas Sarkozy aux familles ayant des enfants scolarisés sans papiers, le Réseau éducation sans frontière (RESF) accélère les parrainages et a mis en place un système de veille estivale afin d'empêcher la moindre expulsion.
Lire la suite de l’article


Etudiants sans papiers: appel en faveur d'un réseau au sein des universités
Plusieurs associations de défense des droits de l'Homme ainsi que des syndicats étudiants et enseignants ont lancé un appel pour créér au sein des universités un réseau d'aide (RUSF) aux étudiants sans-papiers, semblable à celui existant dans les établissements scolaires (RESF), indique un communiqué publié mercredi.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

mercredi, juin 28, 2006

Revue de presse du mercredi 28 juin 2006

"Pas question, de dire à toutes les familles des enfants scolarisés 'voilà vous êtes régularisées'". "Ce serait, irresponsable et reviendrait à créer une nouvelle filière d'immigration légale que plus personne ne pourrait maîtriser".

"Je comprends parfaitement l'émotion" autour de ces enfants mais "le risque c'est, en adressant un mauvais signal, de donner le sentiment que tous ceux qui en France viendraient avec des enfants" et les inscriraient à l'école "auraient ainsi un droit pour eux et pour leur famille à rester dans notre pays".
La 1ère phrase est de Nicolas Sarkozy, la deuxième est de Dominique de Villepin. On le voit, sur ce point les discours sont les mêmes et la situation actuelle des enfants sans-papiers est le résultat d’une volonté gouvernementale.
. C’est toujours le 1er juillet que le « sursis » pour les enfants scolarisés s’arrête. Hier, une rumeur a entraîné un millier de parents d'élèves sans papiers à faire la queue devant des guichets à Paris dans l'espoir de voir régulariser leur situation. Devant cet afflux, on a appris qu’ un "médiateur national",< sera chargé d'harmoniser la régularisation, sous conditions, de certains parents sans papiers d'enfants scolarisés. Il s’agirait, d’après Le Figaro , d’Arno Klarsfeld.
. Evidemment, la mobilisation orchestrée d’après le Figaro, par un «puissant réseau d’enseignants » (puisque le Figaro le dit…) n’est pas étrangère à toutes ces annonces. Rappelons qu’une manifestation est prévue samedi 1er juillet à 15h place de la Bastille à Paris à l’initiative de RESF (la “puissante organisation”…)


Deuxième point à l’ordre du jour de ce mercredi. Le projet de loi sur la prévention de la délinquance adopté par le gouvernement . Si la question du dépistage précoce des troubles psychiques de l'enfant ne fait finalement pas partie du projet de la loi sur la prévention de la délinquance présenté en conseil des ministres ce mercredi, elle pourrait revenir par le biais du projet de loi sur la protection de l'enfance nous dit Le Monde . Le texte du ministre délégué à la famille, adopté le 21 juin au Sénat, devrait être examiné à la rentrée à l'Assemblée nationale.
Sur ce projet aussi, les réactions sont vives et se développent. Dernier en date, un appel signé par plus de 1.000 jeunes dénonce "les nombreuses atteintes aux principes républicains" contenues dans le projet de loi de prévention de la délinquance.
Décidemment, la sécurité et l’immigration vont (encore, malheureusement) être des thèmes majeurs de cette période de campagne électorale.


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 28/06/06


«La régularisation massive, rumeur ingérable»
Chaque jour, des centaines d'étrangers «irréguliers» se pressent à la préfecture de police de Paris XVIIe.
Lire la suite de l’article


«A quoi bon passer le bac si je ne peux ni travailler ni rester ici?»
En France depuis sept ans, Lanciné, 22 ans, ivoirien, vise un BTS.
Lire la suite de l’article


Libération» et RESF appellent au parrainage de :
Madalena, Backys et Glory, 9, 5 et 3 ans

ls ont fui l'Angola en guerre et sont entrés en France avec des «passeports d'emprunt», dit la mère. Célina Avedila, la mère, en 2001, avec Madalena, leur bébé; Nestor Nsimba, le père, en 2002. Aujourd'hui, la fillette est en CE1 à Malakoff (Hauts-de-Seine) et ses petits frères, Backys et Glory, nés en France, en maternelle. Depuis, les Nsimba-Avelida ont vu toutes leurs demandes de régularisation rejetées.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 28/06/06



Sans-papiers : des milliers de régularisations en vue
Le ministre de l'Intérieur estimait à 2 500 le nombre des sans-papiers régularisés grâce à leurs enfants scolarisés. Ils pourraient, en fait, être plus de 10 000.
Lire la suite de l’article


Un puissant réseau d'enseignants organise la mobilisation
Pilotée notamment par la FSU, l'association s'est fait une spécialité de la médiatisation de cas «humanitaires».
Lire la suite de l’article


Arno Klarsfeld, le médiateur de Sarkozy
L'avocat Arno Klarsfeld, fils du célèbre chasseur de nazis, devrait être désigné par Nicolas Sarkozy – qu'il conseille déjà – médiateur national chargé de superviser les demandes de régularisation.
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy s’attaque à la délinquance des mineurs
Le ministre de l’Intérieur présentait mercredi en Conseil des ministres son projet de loi sur la prévention de la délinquance, le dernier grand texte législatif qu'il défendra avant le début de la campagne pour la présidentielle de 2007. Le texte a été entériné à la mi-journée.
Lire la suite de l’article


Des pôles urbains aux zones périphériques, la nouvelle géographie des casseurs
Une étude de l'Observatoire national de la délinquance révèle le poids des destructions, des dégradations et des violences région par région.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 27/06/06 (un jour de retard)



Le sourire et l’énergie contre l’exclusion
Mona, jeune fille d’origine haïtienne dont toute la famille vit en France, est sous le coup d’un arrêté de reconduite à la frontière.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 28/06/06 ( payant)



Des milliers de parents d'élèves aux guichets des sans-papiers
PARIS (XVIIe), HIER. Au seul guichet du centre de réception des étrangers de la rue Truffaud, un millier de parents d'élèves sans papiers se sont pressés dans l'espoir de voir régulariser leur situation.
Lire la suite de l’article


Mineurs délinquants : Sarkozy veut responsabiliser les maires
Critiqué tant par les professionnels de l'enfance que par nombre d'élus, le projet de loi sur la prévention de la délinquance est présenté, aujourd'hui, en Conseil des ministres, par Nicolas Sarkozy, qui veut faire du maire le pivot...
Lire la suite de l’article


La fronde continue contre le projet
EDUCATEURS, assistantes sociales, médecins de PMI, enseignants, peu à peu épaulés par une foule d'associations et de syndicats, ont agi sans cesse, au moyen de pétitions - l'une a recueilli près de 200 000 signatures - ou de mini-manifestations....
Lire la suite de l’article


« Nous ne sommes ni policiers ni juges »
POUR PRÉVENIR la délinquance, Xavier Lemoine avait pris en avril des arrêtés « anti-bandes » à Montfermeil, depuis suspendus par le tribunal administratif. Pour lui, « le maire ne doit pas être tenu pour responsable de l'insécurité dans sa ville ».
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------
La Croix du 28/06/06



Parrains pour enfants sans papiers
C'est vendredi 30 juin que prendra fin le sursis accordé aux familles sans papiers ayant des enfants scolarisés. Un nombre croissant d'enseignants et de parents d'élèves ont décidé de parrainer ces familles pour leur éviter l'expulsion
Lire la suite de l’article


Devoirs de vacances: n'en faites pas trop !
Si les parents se sentent rassurés par un temps de travail scolaire pour leurs enfants en vacances, ils ne doivent pas exagérer pour ne pas les décourager
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
20 minutes du 28/06/06



Le projet Sarkozy contre la délinquance présenté en Conseil des ministres
Nicolas Sarkozy a présenté mercredi en Conseil des ministres son projet de loi sur la prévention de la délinquance dont le noyau dur concerne les mineurs mais qui renforce aussi la lutte contre les violences conjugales ou la toxicomanie.
Lire la suite de l’article


Les jeunes délinquants soumis à leur maire
Les délinquants mineurs dans le viseur. C'est aujourd'hui que Nicolas Sarkozy doit présenter au Conseil des ministres son projet de loi de sur la prévention de la délinquance. Centré sur un durcissement des mesures concernant les mineurs, le texte est dénoncé par de nombreuses associations comme « une atteinte aux libertés fondamentales ».
Lire la suite de l’article


Pour Claude Pernès : «ça ne révolutionne pas ma fonction »
Réaction de Claude Pernès, maire UDF de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et président de l'Association des maires d'Ile-de-France.
Lire la suite de l’article


Contre Bruno Percebois : «Des éducateurs, pas des indics»
Réaction de Bruno Percebois, membre du Syndicat national des médecins de protection maternelle et infantile.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Ouest-France du 28/06/06



« Justice immédiate » pour jeunes délinquants
Nicolas Sarkozy présente aujourd'hui, en Conseil des ministres, son projet de loi sur la prévention de la délinquance. Il renforce le pouvoir des maires et prévoit des sanctions immédiates pour les jeunes.
Lire la suite de l’article


Pas d'enfant en danger avec Monsieur sécurité
Pascal Morin est ventriloque. Il a monté un spectacle de prestidigitation avec des marionnettes pour sensibiliser les enfants à la sécurité.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 29/06/06



M. Sarkozy nomme un médiateur pour les sans-papiers scolarisés
Interpellé à l'Assemblée nationale lors de la séance des questions au gouvernement par Patrick Braouezec, député (PCF) de Seine-Saint-Denis, Nicolas Sarkozy a annoncé, mardi 27 juin, la nomination d'un "médiateur national, chargé d'harmoniser dans l'ensemble des départements" la politique d'examen des demandes de régularisation des familles d'enfants scolarisés. Selon Le Figaro du 28 juin, le ministre de l'intérieur devrait désigner l'avocat Arno Klarsfeld.
Lire la suite de l’article


Le projet de loi sur la prévention de la délinquance adopté par le gouvernement
Le conseil des ministres a entériné, mercredi 28 juin, le projet de loi relatif à la prévention de la délinquance de Nicolas Sarkozy (Le Monde du 24 mai). La disposition contestée sur le repérage précoce des "troubles psychiques de l'enfant" a disparu du projet. L'entourage de M. Sarkozy affirme que cette disposition devrait être réintroduite dans un autre texte de loi.
Lire la suite de l’article


Le dépistage précoce des troubles du comportement examiné à la rentrée
Si la question du dépistage précoce des troubles psychiques de l'enfant n'a pas franchi la porte du conseil des ministres lors de la présentation, mercredi 28 juin, du projet de la loi sur la prévention de la délinquance de Nicolas Sarkozy, elle pourrait revenir par la fenêtre du projet de loi sur la protection de l'enfance de Philippe Bas. Le texte du ministre délégué à la famille, adopté le 21 juin au Sénat, devrait être examiné à la rentrée à l'Assemblée nationale.
Lire la suite de l’article


Enfants sans papiers : Nicolas Sarkozy exclut une régularisation massive
Alors que la mobilisation en faveur des enfants sans papiers s'intensifie, Nicolas Sarkozy reste ferme. Il a exclu mardi 27 juin toute régularisation massive des élèves sans papiers scolarisés en France et de leurs familles, mettant un terme à une rumeur qui courait depuis quelques jours. Le ministre de l'intérieur a parlé d'un traitement au cas par cas des dossiers "avec fermeté et humanité". "Pas question, a rappelé Nicolas Sarkozy, de "dire à toutes les familles des enfants scolarisés 'voilà vous êtes régularisées'". "Ce serait, a-t-il ajouté, "irresponsable et reviendrait à créer une nouvelle filière d'immigration légale que plus personne ne pourrait maîtriser". Un "médiateur national", nommé mardi, sera chargé d'harmoniser la régularisation, sous conditions, de certains parents sans papiers d'enfants scolarisés.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 28/06/06


Sans-papiers : Villepin prône la fermeté 

Le Premier ministre craint une "nouvelle vague d'immigration" en cas de "régularisation massive".
Lire la suite de l’article


Sarkozy annonce un médiateur
Le ministre a annoncé hier la nomination d'un "médiateur national" chargé d'harmoniser la régularisation de certains parents sans papiers d'enfants scolarisés.
Lire la suite de l’article


Mille jeunes
contre la loi Sarkozy
Un appel signé par plus de 1.000 jeunes dénonce "les nombreuses atteintes aux principes républicains" contenues dans le projet de loi de Sarkozy sur la délinquance.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
L’Express quotidien du 28/06/06


L'appel des mille
Plus de mille "jeunes, présumés coupables", soutenus par des responsables politiques de gauche, ont lancé un appel exigeant le retrait du projet de loi de prévention de la délinquance, qui doit être présenté ce mercredi en Conseil des ministres
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 28/06/06



Elèves sans-papiers: conjuguer "humanité et fermeté" (Villepin)
Dominique de Villepin a affirmé mercredi qu'il fallait conjuguer "humanité et fermeté" face aux demandes massives de régularisation de familles sans papiers ayant des enfants scolarisés, tout en excluant une "régularisation massive".
Lire la suite de l’article


Les étudiants "devront être préparés à la recherche d'emploi" (Villepin)
Dominique de Villepin a dévoilé mercredi "deux pistes" du rapport d'étape Université-Emploi qui sera remis jeudi au ministre de l'Education, souhaitant que tous les étudiants à l'université aient accès à "une préparation de recherche d'emploi".
Lire la suite de l’article


Villepin annonce une "prise en charge des élèves perturbateurs"
Dominique de Villepin a annoncé mercredi la "prise en charge temporaire" des "élèves perturbateurs" dans des structures spécialisées, dans le cadre de l'action du gouvernement pour l'égalité des chances à l'école. "Les élèves perturbateurs doivent être pris en charge temporairement dans des structures spécialisées au sein de l'Education nationale, à la fois pour les aider et pour ne pas pénaliser les autres élèves", a déclaré le Premier ministre lors de sa douzième conférence de presse mensuelle à Matignon. "200 classes relais seront donc ouvertes à la rentrée 2006, ”a-t-il dit.
Lire la suite de l’article


A Paris, une école devenue sanctuaire pour protéger Fanta et Mariama
"Parents sans-papiers, enfants en danger, quartier solidaire" : la longue banderole sur la façade de l'école du 67 avenue Simon Bolivar, à Paris (XIXe), donne le ton. Ici, maîtresses et parents d'élèves ont créé un sanctuaire pour protéger Fanta et Mariama, menacées d'expulsion.
Lire la suite de l’article


Classe fermée: un directeur d'école retenu par des parents en Lot-et-Garonne
Des parents d'élèves retiennent depuis mardi en début d'après-midi le directeur d'une école primaire de Marmande (Lot-et-Garonne) dans une salle de repos de l'établissement pour exiger la réouverture d'une classe, a-t-on appris mercredi de source policière.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

mardi, juin 27, 2006

Revue de presse du mardi 27 juin 2006

VAE…
Ces trois lettres ne sont pas encore bien connues de tous mais elles cachent pourtant une petite révolution dans l’éducation et la formation dans notre pays si attaché aux parchemins et où le diplôme obtenu à 25 ans conditionne tout votre avenir…
Créée en 2002, la VAE permet aux salariés et aux chômeurs de convertir leur expérience professionnelle en diplôme ou en qualification. Le candidat justifiant d'au moins trois ans d'expérience doit constituer un dossier retraçant précisément son expérience professionnelle, avant de passer devant un jury de professionnels . Il peut éventuellement être amené à suivre une formation pour compléter les connaissances et les aptitudes nécessaires au diplôme qu'il vise.
Le gouvernement veut développer ce dispositif nous dit Le Monde avec l’objectif de tripler en 2006 le nombre de bénéficiaires de cette filière qui donne une réalité au slogan « la formation tout au long de la vie »

Toujours dans le même journal, on pourra lire le reportage de Luc Bronner « En garde à vue avec Karim, 17 ans, multirécidiviste »
C’est le porrait d’un « multirécidviste » interpellé pour avoir poignardé un autre jeune. Il ne manifeste aucun regret.« Vas-y. Il m'a énervé. Je sais pas ce qu'il voulait montrer à la meuf mais voilà. Je sais pas pour qui il s'est pris. Il m'a dit "casse-toi". Je l'ai planté. J'avais la rage. ». En défendant son honneur au couteau, relèvent les policiers, il privilégie la loi de la cité sur tout le reste. Le journaliste pose donc le problème du traitement de ces mineurs délinquants mais au delà, ce qu’il décrit pose des questions à tous ceux qui font acte d’éducation.

Dans Le Parisien, on trouvera des échos du Brevet. Le journal met l’accent sur l’orthographe et l’expression écrite des candidats. On noterait une multiplication des « pourkoi » et des « keske » hérités de l’écriture SMS. Les correcteurs relèvent aussi des expressions du langage parlé qui sont reprises telles quelles à l’écrit . « Pour les poilus dans les tranchées, c’était trop la misère… »
On est toujours embarrassé face à ce genre d’articles. Il y a très longtemps, au siècle dernier, « la foire aux cancres » avait été un grand succès de librairie. Le niveau baissait déjà et je suis sûr qu’il baissait depuis plusieurs siècles….
Alors à quoi sert ce genre d’articles fustigeant le déclin de l’école et de la jeunesse sinon à se prouver que c’était mieux avant, « de mon temps »? Tout cela ne fait pas vraiment avancer…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 27/06/06


«Libération» et RESF appellent au parrainage de :
Matsak et Lilit, 12 et 11 ans

Lilit a aussi écrit au défenseur des enfants : «Je crois que c'est parce que je suis pas sage qu'on va partir, mais j'ai que des compliments à l'école et mes parents disent qu'ils sont contents, alors je comprends plus rien
Lire la suite de l’article


«La circulaire Sarkozy, c'est surtout de la poudre aux yeux»
Stéphane Maugendre, avocat, décrypte les conditions de la régularisation.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 27/06/06


Rien vu...


-------------------------------------------
L'Humanité du 26/06/06 (un jour de retard)



Le colonialisme au fil de la critique historique
Dans un contexte éditorial foisonnant mais inégal, de nouveaux ouvrages viennent enrichir la connaissance et l’analyse du phénomène colonial
Lire la suite de l’article


Quand l’histoire franco-algérienne s’émancipe des injonctions
Née de la protestation contre la loi sur « le rôle positif » de la colonisation, une fructueuse rencontre de chercheurs se tenait la semaine dernière à Lyon.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 27/06/06 ( payant)



« Nous allons doper la validation des acquis »
Décrocher un diplôme grâce à son expérience professionnelle, c'est possible. Le gouvernement souhaite développer sensiblement cette filière très utile pour les salariés. Les explications de Gérard Larcher , ministre délégué au Travail.
Lire la suite de l’article


« Maintenant, je vise la licence »
UN BAC G en poche, Dominique ne souhaitait pas, à l'époque, poursuivre ses études. Mais depuis, les choses ont changé. Après divers jobs de secrétaire, elle décroche un poste d'assistante de direction dans une collectivité locale installée en région...
Lire la suite de l’article


En français, les élèves peuvent mieux faire
En pleine correction des épreuves, les enseignants sont de plus en plus nombreux à se plaindre de la qualité des copies. Principaux problèmes : une orthographe catastrophique, un langage hérité des SMS et un vocabulaire indigent...
Lire la suite de l’article



Des « keske » et des « pourkoi »
A FORCE de les voir tapoter fiévreusement des textos sur leur portable, les enseignants avaient fini par craindre que l'écriture phonétique ne vienne contaminer les copies. Est-ce le cas ? Là encore, tout dépend de la nature de l'établissement scolaire :...
Lire la suite de l’article


Et pourtant, le Bled et le Bescherelle cartonnent...
PRES DE 650 000 exemplaires l'an dernier pour le Bled et un demi-million pour le Bescherelle : le succès de ces deux collections ne se dément pas. A tel point que leurs noms, à l'origine ceux d'un instituteur né en 1900 - Edouard Bled - et d'un...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 27/06/06



Des femmes pour enseigner l’islam
Le Maroc a commencé à former des prédicatrices qui auront pour mission d'enseigner l'islam aux femmes et de les aider dans leur vie quotidienne. Cette innovation, majeure dans le monde musulman, relance le débat sur la place de la femme dans l'islam En France, l'écho est favorable

Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
20 minutes du 27/06/06



Le Medef joue la carte jeunes
La bataille de l'emploi se poursuit. Hier, le Medef d'Ile-de-France a lancé son opération « Pas de jeunes sans métier, pas de métiers sans jeune ». Objectif : recruter annuellement, dans des secteurs en « tension », 3 000 jeunes de moins de 26 ans en Ile-de-France, dont 500 issus des quartiers sensibles. « L'idée est de partir des besoins de l'entreprise », explique Didier Duran, président du Medef d'Ile-de-France.[…] Elle s'appuie sur une présélection via un nouveau site Internet de médiation, baptisé « Neojob » (www.neojob.fr). Soutenues par une équipe de l'ANPE, qui les aidera à affiner leurs offres, les entreprises pourront puiser dans un vivier de candidats taillés sur mesure. Le pari du Medef est audacieux : fournir aux employeurs trois CV en 48 heures dès qu'ils en auront besoin. Sur le site, les jeunes auront accès à des fiches métiers détaillées et pourront se faire une idée précise des compétences recherchées par l'entreprise.
Lire la suite de l’article


Confidences d'ados au coeur de Rosny2
Discuter de sexualité sur le chemin du shopping, la démarche pourra sembler incongrue à nombre d'adolescents. C'est ce que propose Tête à Tête, lieu d'information et d'écoute pour les 13-25 ans qui ouvre aujourd'hui au beau milieu du centre commercial Rosny 2, lieu le plus fréquenté des jeunes de la Seine-Saint-Denis après Châtelet-Les Halles.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 27/06/06



Rien vu...



-------------------------------------------------
Le Monde daté du 28/06/06



Le gouvernement veut développer le dispositif qui permet de transformer l'expérience en diplôme
Gérard Larcher a dévoilé mardi 27 juin un plan de développement de la validation des acquis de l'expérience (VAE), qui vise à tripler en 2006 le nombre de bénéficiaires de cette filière qui permet aux salariés de transformer leur expérience en diplôme.
Lire la suite de l’article


En garde à vue avec Karim, 17 ans, multirécidiviste
Karim paraît bien sage, tassé sur sa chaise. Mais ce grand adolescent de 17 ans à la moustache naissante est aussi un délinquant, un "multirécidiviste", comme disent les policiers, arrivé dans le bureau les menottes aux poignets. Depuis près de vingt heures, ce jour de juin, Karim (son prénom a été modifié) est en garde à vue au commissariat d'Evry (Essonne) pour avoir "planté" un camarade avec un couteau de cuisine. Une nouvelle étape dans son parcours délinquant : ces trois dernières années, les policiers l'ont mis en cause pour une vingtaine d'infractions.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs permanent du 27/06/06


Elèves sans-papiers : rassemblement à Toulouse
Une petite Angolaise et un petit Marocain, âgés de 3 ans, pourraient être expulsés à la fin du mois.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express Quotidien du 27/06/06


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 27/06/06



Robien signe le décret instituant le socle commun à maîtriser en fin de 3e
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien a signé lundi le décret instituant le socle commun de connaissances et de compétences à maîtriser en fin de troisième, un texte qui devrait paraître "dans les prochains jours" au Journal officiel, a annoncé le ministère de l'Education.
Lire la suite de l’article


Circulaire Sarkozy: afflux d'étrangers devant une antenne de la préfecture
Environ 1.000 étrangers attendaient mardi matin devant un centre de réception des étrangers (CRE) à Paris pour déposer des dossiers dans le cadre de la circulaire Sarkozy permettant des régularisations de familles ayant des enfants scolarisés sans-papiers, a constaté une journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Parents d'élèves sans papiers: queue aux guichets, un "médiateur" nommé
Nicolas Sarkozy a annoncé mardi la nomination d'un "médiateur national" chargé d'harmoniser la régularisation, sous conditions, de certains parents sans papiers d'enfants scolarisés tandis que de nombreux demandeurs se pressaient aux guichets des préfectures espérant un titre de séjour.
Lire la suite de l’article


Les contrôles de la tuberculose élargis à 1.000 personnes dans le Val d'Oise
Un millier de personnes vont faire l'objet d'un dépistage de la tuberculose, initialement annoncé pour 300 personnes, dans le Val d'Oise, en raison d'un cas de "tuberculose multi-résistante" diagnostiqué chez un élève du collège de la Justice à Cergy, a annoncé mardi la préfecture.
Lire la suite de l’article


Christine, "fière comme Artaban" d'être diplômée à 40 ans grâce à la VAE
Christine Delaunay, "fière comme Artaban", a reçu mardi des mains de Gérard Larcher son diplôme d'agent de fabrication obtenu à 40 ans tout rond, grâce à la validation des acquis de l'expérience (VAE), un dispositif que le ministre de l'Emploi veut fortement développer.
Lire la suite de l’article


Deux classes de l'académie de Versailles lauréates du prix Claude Erignac
Dominique Erignac, veuve du préfet de Corse assassiné en 1998, a remis mardi soir à la préfecture des Yvelines les prix du concours Claude Erignac à deux classes de l'académie de Versailles qui avaient réfléchi sur le thème "violence dans la société française, répression ou prévention".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

lundi, juin 26, 2006

Revue de presse du lundi 26 juin 2006

Les examens ne sont pas finis. Il n’y a pas que le bac… Il y a aussi le brevet.
Ils sont 750 000, à partir de ce matin, à plancher sur les épreuves du brevet, étalées sur deux jours. Au menu de la première épreuve, une chanson de Georges Brassens. C’est Le Parisien qui nous le rappelle.. Une petite pensée pour tous ceux pour qui c’est souvent le premier examen.
Parmi ceux-ci, il y en a sûrement qui auront l’esprit encore moins tranquille. Ce sont les enfants sans papiers. Le 1er juillet est la fin du sursis accordé par le ministre de l’intérieur aux jeunes scolarisés et à leurs familles pour quitter la France. Comme le dit Libération, c’est l’été de tous les dangers .C’est l’ouverture de la chasse à l’enfant.. Le Réseau Education sans frontières (RESF a lancé une pétition qui a déjà recueilli plus de 68.000 signatures.<. Il y a eu de nombreux parrainages. ce samedi 24 juin et une manifestation est prévue le 1er juillet.

Il faut ABSOLUMENT lire le portrait bouleversant de Karima, 12 ans paru dans Libération du samedi 24. Juste un extrait pour prendre conscience, s’il en était besoin, du drame et du traumastisme qui sont à l’œuvre : « Elle s'effondre en larmes. Jusqu'en mai dernier, ses camarades de classe ignoraient que ses parents sont des sans-papiers. C'était son secret, un secret auquel elle évitait de penser et qui ne la regardait pas. Un problème d'adultes. Son goût pour les études et sa curiosité lui appartenaient. C'était sa vie intime, son tissage personnel. Qu'est-il arrivé pour que désormais ses résultats scolaires intéressent la préfecture de police ? ”+Ça veut dire que si je suis moins bonne élève, mes parents n'auront pas leurs papiers ? En quoi je suis coupable ? Je n'ai plus de force+” Re-crise de larmes. »[…]

Dans vos journaux, on évoque aussi le rapport du médiateur de l’Éducation nationalecelui ci recense 5 456 plaintes en 2005, dont 53 % adressées par les usagers (49 % en 2004), les 47 % restant provenant, en majorité, des enseignants.


Finissons par une citation trouvée dans L’Humanité. Dans ces temps de discours sur le déclin et invoquant le retour un ordre ancien, il est des choses utiles à rappeler.
«L'autorité en vient à être confondue avec l'autoritaire alors qu'elle se situe précisément à l'opposé: la véritable autorité n'a pas besoin de s'affirmer sur le mode autoritaire; si tel est le cas elle a échoué», écrit la philosophe Myriam Revault d'Allonnes, qui consacre un livre aussi passionnant qu'érudit à la spécificité de ce concept. L'autorité, affirme t’elle, appelle la reconnaissance plus qu'elle ne requiert l'obéissance.
Spéciale dédicace à Karima..

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 26/06/06


L'été de tous les dangers
Malika et Karima Boucherka, 38 ans et 12 ans, algériennes. Sans papiers, elles vivent dans l'angoisse d'être expulsées pendant la trêve estivale, dès la fin de l'année scolaire.
Lire la suite de l’article


Le médiateur, un diplomate pour l'Education nationale
Dans son rapport annuel 2005, il note un «accroissement des tensions entre parents et enseignants».

Lire la suite de l’article


Des parrains pour protéger et faire pression
Elèves sans papiers, élèves expulsés (j-5)
Lire la suite de l’article


«Engagés à aller le plus loin possible»
Bernard et Lisbeth Capo, dessinateur et infirmière, n'ont pas hésité avant de s'impliquer.
Lire la suite de l’article


«Vous ne pouvez pas jeter les gens comme ça»
François Porracchia, agriculteur à la retraite, veut alerter l'opinion publique
Lire la suite de l’article


Pas d'autorité dans un avenir bouché
Le Pouvoir des commencements,essai 
sur l'autorité, Myriam Revault d'Allonnes, Seuil, 266 pp., 21 euros
C'est un thème cher aux «déclinologues» et autres adeptes du «tout fout le camp». Lieu commun par excellence, la crise de l'autorité est au coeur du débat aussi bien à propos de famille que d'école et, bien sûr, de politique. Le mot est volontiers galvaudé, confondu dans la langue commune avec pouvoir, contrainte, voire oppression. «L'autorité en vient à être confondue avec l'autoritaire alors qu'elle se situe précisément à l'opposé: la véritable autorité n'a pas besoin de s'affirmer sur le mode autoritaire; si tel est le cas elle a échoué», écrit la philosophe Myriam Revault d'Allonnes, qui consacre un livre aussi passionnant qu'érudit à la spécificité de ce concept. L'autorité appelle la reconnaissance plus qu'elle ne requiert l'obéissance.
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 26/06/06


Parents d'élèves contre enseignants : le médiateur pris d'assaut
Plus de la moitié des réclamations émanent désormais des familles. Le ton monte facilement pour un professeur absent ou une sanction disciplinaire.
Lire la suite de l’article


Comment le «coaching» familial est devenu un enjeu politique et un marché
L'analyse de Delphine de Mallevoüe*

Il y a encore peu, être parent était une aventure. Aujourd'hui, ce serait un métier. Du moins à en juger par la multiplication des «écoles des parents» et de tous ces projets très en vogue d'«aide à la parentalité» qu'affectionnent des pouvoirs publics qui y voient depuis peu la panacée pour tous les maux liés à la délinquance. Pas un département qui ne compte aujourd'hui un de ces lieux d'apprentissage, où l'on vient pour «réinvestir son rôle de père ou de mère». Béquilles de parents à l'autorité bancale, ces heures d'échange et de soutien au sein des services sociaux ou des associations, pourraient même devenir obligatoires.
C'est en tout cas la volonté récemment affichée par Ségolène Royal qui, parmi ses mesures chocs, a préconisé ni plus ni moins qu'une punition pour parents cancres en voulant leur imposer des «stages de parentalité» en cas de démission. Drôle de volte-face si l'on se souvient du tollé qu'a récemment provoqué à gauche le «contrat de responsabilité parentale» instauré par la droite, une mesure d'accompagnement pourtant moins coercitive. «Police des familles !», dénonçait alors le parti de Ségolène Royal qui voyait là une insupportable injonction éducative.
Quoi qu'il en soit, le «coaching» familial semble être aujourd'hui non seulement un enjeu politique et social mais carrément un business en devenir.[…]
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 26/06/06 (un jour de retard)



Universités européennes, le printemps de la révolte
Ces derniers mois ont été riches en mobilisations étudiantes contre les réformes annoncées des universités dans plusieurs États de l’UE. Un recensement effectué par l’UNEF la semaine dernière a fait état d’actions, au Danemark, contre la remise en cause des aides sociales, ainsi qu’en Slovénie et en Hongrie, contre les frais d’inscriptions. Il faut y ajouter le mouvement qui commence à toucher certains Länder d’Allemagne ayant décidé de créer, là aussi, des frais de scolarité. Hier, une cinquantaine d’étudiants de Francfort ont été arrêtés après des affrontements avec la police sur le campus.
Lire la suite de l’article


Encore un enfant sur trois privé de départ
Par Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français.

Au Secours populaire, nous ne proclamons pas seulement le « droit aux vacances », mais nous oeuvrons pour que celui-ci s’inscrive dans la vie. Il en est ainsi depuis fin 1944 où, sortant de la clandestinité avec son cortège de deuils et de sang, les animateurs de l’association de l’époque organisaient, malgré toutes les difficultés, des vacances à la neige pour les enfants de déportés et de fusillés. Depuis cette date, chaque année, les bénévoles du Secours populaire français rivalisent d’initiatives pour permettre le départ en vacances d’enfants, de jeunes, de familles. C’est au lendemain de la Journée des oubliés des vacances « soleils du monde », en août 2005, qui avait rassemblé, au Stade de France 60 000 enfants de France et de l’étranger, qu’a mûri l’idée de faire de l’anniversaire des congés payés une année phare pour interpeller l’opinion publique, les élus et l’État. Car soixante-dix ans après le vote de la loi octroyant les congés payés, un enfant sur trois et plus de 40 % de nos compatriotes ne connaissent pas aujourd’hui les joies du départ.[…]
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 26/06/06 ( payant)



Brevet : trois fois plus de bourses au mérite
ILS SONT 750 000, à partir de ce matin, à plancher sur les épreuves du brevet, étalées sur deux jours. Avec une gratification à la clé pour les élèves les plus méritants issus de milieux défavorisés : le dispositif de bourses au mérite va, en effet,...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 26/06/06



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 26/06/06



Les prépas font la cour aux ZEP
Terminée l'époque où les classes préparatoires étaient réservées aux élèves des beaux quartiers. Désormais, les bons éléments de lycées classés en ZEP ou de milieux défavorisés sont à leur tour encouragés à briguer une place de choix en prépa. Le 14 juin, le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, a même annoncé qu'« un deuxième tour de recrutement » allait avoir lieu après le bac, pour les « bacheliers boursiers susceptibles d'être candidats » à une classe préparatoire.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 26/06/06



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/06/06



Les usagers font de plus en plus appel au médiateur de l'éducation nationale
Pour la première fois depuis son installation, en 1999, le médiateur de l'éducation nationale a reçu un nombre plus important de réclamations émanant des parents, des élèves ou des étudiants que de plaintes venant des personnels de l'institution.
Rendu public vendredi 23 juin, le rapport établi par l'actuel médiateur, Jean-Marie Jutant, recense 5 456 plaintes en 2005, dont 53 % adressées par les usagers (49 % en 2004), les 47 % restant provenant, en majorité, des enseignants.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs permanent du 26/06/06


La mobilisation s'amplifie pour les enfants sans-papiers
L'appel pour éviter l'expulstion des jeunes scolarisés clandestins, a déjà recueilli plus de 68.000 signatures.
Lire la suite de l’article


"Nous serons présents à tous moments"
par Richard Moyon,
membre du Réseau
éducation sans frontières
Lire la suite de l’article



----------------------------------------
L’Express Quotidien du 26/06/06


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 26/06/06



Publication du décret sur les modalités d'attribution des bourses au mérite
Les modalités d'attribution des bourses au mérite pour les jeunes issus de familles défavorisées, dont le gouvernement avait décidé d'augmenter le nombre lors des émeutes de novembre 2005, ont été fixées par un décret publié samedi au Journal officiel.
Lire la suite de l’article


Une chanson de Georges Brassens au menu d'une épreuve du brevet des collèges
Quelque 750.000 élèves ont commencé lundi matin à passer les épreuves de la session 2006 du diplôme national du brevet des collèges, notamment celle du français, où des candidats ont été invités à commenter une chanson de Georges Brassens.
Lire la suite de l’article


L'internat scolaire et la peinture pour aider les jeunes en difficulté
Prendre le temps de s'intéresser aux adolescents les plus difficiles pour leur donner l'opportunité de réussir, c'est le credo commun de l'internat scolaire de Thiais et de l'artiste américain Matt Lamb, qui y animait récemment un atelier peinture .
Lire la suite de l’article


Agression filmée d'une enseignante: procès de deux lycéens le 27 octobre
Le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines) a décidé lundi de juger le 27 octobre les deux lycéens soupçonnés d'avoir frappé une enseignante et d'avoir filmé les violences, le 24 avril à Porcheville (Yvelines).
Lire la suite de l’article


Une "Web-TV" pour "dépoussiérer" l'orientation professionnelle des jeunes
Lancée en Franche-Comté, la première "Web-TV" dédiée à l'orientation professionnelle des jeunes peu qualifiés est diffusée depuis lundi sur le site internet "placeauxmetiers.info", a-t-on appris auprès du coordinateur régional de l'opération.
Lire la suite de l’article


A Marseille, 700 à 800 sans papiers viennent chercher un parrainage républicain
"Les certificats de parrainage sont destinés à protéger des enfants, des hommes et des femmes": le discours du maire des 15e et 16e arrondissements de Marseille résonne dans une salle comble. Entre 700 et 800 sans papiers ont convergé samedi à l'hôtel de ville pour recevoir un "parrainage républicain".
Lire la suite de l’article


Seine-et-Marne: parrainage de deux lycéennes africaines menacées d'expulsion
Une cérémonie de parrainage de deux lycéennes africaines, menacées d'expulsion le 30 juin, s'est tenue samedi à Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne), a-t-on appris auprès du Réseau Education sans Frontières (RESF).
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.