mercredi, février 28, 2007

Revue de presse du mardi 27 et mercredi 28 février 2007

Décidemment, la question du vote des profs continue à attirer l’attention des journalistes.
On peut lire aujourd’hui un long reportage dans Le Monde sur les profs du lycée Charles de Gaulle à Vannes. Réunis dans le café d’à côté pour cause d’interdiction du Proviseur de débattre dans l’établissement, les enseignants qui s’expriment sont un assez bon reflet de ce qui s’entend dans les salles des profs des lycées.
Ambiance paranoïaque. "l'état de tension est visible chez les professeurs. Il y a une ambiance paranoïaque. On se méfie du système, des politiques, des parents. On a le sentiment qu'ils ne comprennent pas notre métier" dit l’un d’entre eux. Avec en plus le sentiment d’une dégradation des conditions de travail et de l’image de la profession. "Cette heure de première chaire, dit un collègue, c'était la seule disposition par laquelle on reconnaissait qu'une copie de sixième prend moins de temps à corriger qu'une copie de terminale. La supprimer, c'est de nouveau considérer qu'on ne fiche rien.”.
On note aussi un ras-le-bol des réformes : “Depuis qu'elle existe, l'éducation nationale est en réforme s’exclame un prof, On réforme la réforme, les modalités des examens, les programmes, tout part sens dessus dessous. Si l'Etat veut bien ne plus se mêler de mes affaires, c'est tout ce que je lui demande."”.
Comme je le faisais remarquer dans une précédente chronique , c’est peut être ce qui explique en grande partie la séduction qu’opère François Bayrou sur ces enseignants et la nostalgie d’un temps où l’enseignement était pus facile.
A signaler que Libération revient lui aussi sur la “tentation Bayrou”. Paul Quino, qui signe cet article, rappelle cependant que durant la période où ils fut ministre, “Il a quasiment cogéré le ministère avec le SNES jusqu’en 1997” et fait le lien avec la “bonne note” obtenue dans le sondage IFOP-Monde de L’Éducation – LCP-AN . “Comme si, avec lui, les profs, qui ont besoin d'être rassurés, étaient sûr d'avoir la paix.”. Mais Libération qui consacre sa Une à la question “Pourquoi les Bobos votent Bayrou” prend position contre ce vote. D’abord sous la plume de Paul Quinio qui s’inquiète de la signification de ce vote des profs “Mais si le choix pour le candidat UDF ne traduit chez eux qu'un réflexe de protection, un repli sur soi et une crainte de l'avenir, l'école n'aura rien à gagner dans ce vote refuge.
Mais surtout dans l’éditorial de laurent Joffrin qui plus généralement, s’inquiète de cette tentation Bayrou auprès d’une frange de l’électorat : “entre droite et gauche, les bobos qui rêvent d'un ni-ni oublient une chose : les actes en disent plus que les mots. Bayrou, le fier discoureur, a toujours, à l'heure des choix, agi avec la droite. Ceux qui ne veulent pas l'imiter ne doivent pas l'écouter

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 1er et 2 mars 2007/07


Service civique : bordel dans les rangs
Divisions au sein des partis sur le caractère obligatoire de cette promesse électorale.
Lire la suite de l’article


Montauban zélé contre une élève étrangère
La mairie interdit à une jeune Arménienne son inscription à la cantine ou à l'étude.
Lire la suite de l’article


Chez les profs, la tentation Bayrou
Ancien ministre de l'Education, Bayrou séduit chez les profs, traditionnel réservoir de voix pour la gauche.
Lire la suite de l’article


«Happy slapping» : le tribunal dissocie l'agresseur du filmeur
A Versailles, le procès de l'agression filmée sur un portable d'une enseignante de Porcheville s'est déroulé sans l'auteur des images.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 1er et 2 mars 2007/07


Le lycée musulman de Lyon autorisé à ouvrir lundi
près des péripéties administrativo-juridiques longues de huit mois, le lycée musulman al-Kindi situé dans la banlieue de Lyon devrait ouvrir dès lundi prochain.
Lire la suite de l’article


À quand une vraie réhabilitation de l'enseignement primaire ?
Par Lucien Israël, Professeur émérite de cancérologie.

[…] Un niveau médiocre ou faible en lecture, écriture, grammaire, etc., compromet l'avenir des jeunes et de la société : il existe quelques dizaines de milliers de mots dans une langue qui servent à comprendre, à s'exprimer et à s'imprégner d'une culture. La richesse du vocabulaire et l'usage de la grammaire sont les principaux moyens d'acquérir le sentiment d'appartenance à un groupe culturel. Celui-ci est en effet basé sur son histoire mais aussi sur sa langue. Et cela concerne tous les enfants, et pas seulement les enfants d'immigrés.
[…]Il se trouve qu'une révolution pédagogique a eu lieu à la fin des années 1970, qui concernait l'ensemble des enseignements de l'école primaire. Si l'on prend le cas précis de la méthode d'apprentissage de la lecture et de l'écriture, on sait que la méthode utilisée aujourd'hui est celle de la méthode globale (la semi-globale revenant exactement au même). La méthode syllabique fait appel au cerveau gauche puisqu'elle consiste à décortiquer les mots en syllabes et en lettres. La méthode globale, qui consiste à reconnaître la forme des mots, s'appuie au contraire sur l'hémisphère droit puisqu'elle est basée sur l'intuition.
Les méthodes d'apprentissage actuelles laissent en friche l'hémisphère gauche. Il ne reçoit que peu d'informations et de sollicitations. Le registre lexical est pauvre et, par conséquent, la compréhension du monde, de soi-même et des autres bien moindre. Je prendrai l'exemple concret des Esquimaux : leur langue comporte une soixantaine de mots différents pour évoquer la neige : ils perçoivent, par conséquent, une foule de nuances que nous-mêmes ne voyons pas. Des conséquences sont déjà visibles et ne peuvent que s'aggraver : la place est libre pour l'impulsif, la violence et la capacité d'être dominé par autrui ou de se donner à lui sans réfléchir. De même, des quantités de choses échapperont à tout jamais à ceux qui n'ont pas accès à la grammaire. Qu'attendent les candidats à l'élection présidentielle pour annoncer une véritable réhabilitation de l'enseignement primaire ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 1er et 2 mars 2007/07 (un jour de retard)



À l’Opéra, pour faire revenir la famille Raba
La prestigieuse salle lyonnaise accueillait lundi soir une nouvelle étape de la mobilisation en faveur de la famille kosovare, expulsée au mépris de sa sécurité.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 1er et 2 mars 2007/07 ( payant)



Lyon : feu vert pour le collège musulman
Le conseil supérieur de l'Education (CSE), instance de l'Education nationale, a donné, hier, son feu vert à l'ouverture du collège-lycée musulman Al-Kindi, de Décine (Rhône), dans la banlieue lyonnaise, contre l'avis du rectorat de Lyon.
Lire la suite de l’article


Itinéraire d'un petit caïd de cité
De petites incivilités pour commencer aux incendies volontaires... Maxime , 17 ans, a grandi au coeur d'une cité d'Evry dans l'Essonne. Au fil des ans, il est devenu l'un des caïds du quartier. Parcours d'un adolescent à la dérive.
Lire la suite de l’article


Treize mois requis contre l'agresseur de la prof
Il aura fallu près de trois heures, hier, aux juges du tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines) pour examiner une affaire d'agression commise, le 24 avril 2006, sur une enseignante dans un lycée professionnel de Porcheville. Les faits avaient été...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 1er et 2 mars 2007/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 1er et 2 mars 2007/07



L'agression filmée de la prof au tribunal
En avril 2006, l'affaire avait fait grand bruit. Aujourd'hui, près d'un an plus tard, deux lycéens seront jugés devant le tribunal correctionnel de Versailles, l'un pour avoir frappé une enseignante, l'autre pour avoir filmé la scène.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 1er et 2 mars 2007/07



Deux lycéens jugés pour l'agression filmée d'une enseignante à Porcheville
Un lycéen de 19 ans soupçonné d'avoir frappé une enseignante et son camarade qui avait filmé la scène avec son téléphone portable le 24 avril 2006 à Porcheville (Yvelines), doivent comparaître jeudi devant le tribunal correctionnel de Versailles, après plusieurs renvois.
Lire la suite de l’article


Agression filmée d'une enseignante: 13 mois ferme requis contre un lycéen de 19 ans
En réclamant jeudi 13 mois de prison ferme à l'encontre d'un lycéen de 19 ans poursuivi pour l'agression filmée de son professeur en 2006 à Porcheville (Yvelines), la procureure du tribunal correctionnel de Versailles a souhaité une peine exemplaire, "sévère mais juste".
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 1er et 2 mars 2007/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 1er et 2 mars 2007/07



Des musées pour les enfants
Tous les parents en ont fait l'expérience : pour les enfants, les visites de musée relèvent de la corvée. Au mieux, ils traînent les pieds, au pire, ils refusent d'y aller. Pour pallier ce handicap et donner au jeune public le goût des arts, de l'histoire ou des sciences, de nombreux musées ont mis en place des ateliers et des visites ludiques destinés aux enfants. Au programme, jeux de piste dans les galeries, stages de création ou expériences amusantes.
Lire la suite de l’article


Treize mois de prison requis contre l'agresseur d'une enseignante yvelinoise
La procureure de la République du tribunal correctionnel de Versailles a requis, jeudi 1er mars, treize mois de prison ferme contre un lycéen de 19 ans, soupçonné de "happy slapping", c'est-à-dire d'avoir frappé une enseignante le 24 avril 2006 à Porcheville, dans les Yvelines, tandis qu'un de ses camarades filmait la scène avec son téléphone portable.
Lire la suite de l’article


La présidentielle vue par les profs
On n'entrera pas dans la salle des professeurs du lycée Charles-de-Gaulle de Vannes (Morbihan). On ne franchira pas non plus la porte de l'établissement. Interdiction du proviseur : introduire à haute voix la politique dans la salle des profs pourrait, selon lui, nuire gravement à la santé de cette petite confrérie de 80 enseignants.[…]
Des professeurs ont bien voulu nous rejoindre de l'autre côté de la route, face au lycée, dans ce qui sera provisoirement une annexe de la salle des profs : "L'amie océane", un café-boulangerie planté dans une nouvelle zone artisanale, au pied d'un grand parking.[…] De même que le métier de professeur a changé, le Parti socialiste n'est plus l'incontournable socle politique des enseignants, qui votaient très majoritairement pour le PS en 1981. En 2002, selon l'IFOP, 46 % des enseignants ont voté à gauche dès le premier tour, dont seulement 22 % pour Lionel Jospin. Que Bayrou soit agrégé de lettres classiques n'est pas pour rien dans le frisson d'engouement qu'il suscite dans la profession. Son passage comme ministre de l'éducation nationale (1993-1997), plutôt bien vu par les syndicats, n'a pas marqué les mémoires, mais "il respecte les profs", disent même ceux qui ne voteront pas pour lui.[…]
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 1er et 2 mars 2007/07


Rhône : feu vert à l'ouverture
d'un collège musulman

Le Conseil supérieur de l'Education a donné son feu vert mercredi, contre l'avis du rectorat.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 1er et 2 mars 2007/07


Feu vert pour un lycée musulman
Le Conseil supérieur de l'éducation a donné son feu vert à l'ouverture du groupe scolaire Al-Kindi, un collège-lycée musulman de Décines, dans le Rhône, contre l'avis du rectorat de Lyon
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 1er et 2 mars 2007/07



Isère: sit-in d'une centaine de lycéens contre la suppression du bac blanc
Une centaine d'élèves du lycée Pierre du Terrail à Pontcharra (Isère) ont participé jeudi à un sit-in pour protester contre la suppression du bac blanc dans leur établissement, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.
Lire la suite de l’article


Agression filmée d'une enseignante: 13 mois requis contre l'agresseur
La procureure de la République du tribunal correctionnel de Versailles a requis jeudi 13 mois de prison ferme contre un lycéen de 19 ans soupçonné d'avoir frappé une enseignante le 24 avril 2006 à Porcheville (Yvelines) tandis qu'un de ses camarades filmait la scène avec son téléphone.
Lire la suite de l’article


Le jeunes Français passent davantage par la case chômage que les Allemands
La situation des jeunes sur le marché du travail en France est "du fait de la fréquence du chômage, a priori plus anxiogène" qu'en Allemagne, estime le Centre d'analyse stratégique (ex-Plan) dans une note à paraître jeudi.
Lire la suite de l’article


Lycée musulman près de Lyon: les responsables "ravis" après l'avis du CSE
L'association Al-Kindi, porteuse du projet de collège-lycée musulman à Décines (Rhône), est "ravie" du feu vert donné mercredi par le Conseil supérieur de l'Education (CSE) à l'ouverture de l'établissement, contre l'avis du rectorat de Lyon, a indiqué son avocat.
Lire la suite de l’article


Une intersyndicale s'adresse au Premier ministre en faveur de Roland Veuillet
Une intersyndicale de l'Education a rendu publique vendredi une lettre au Premier ministre intercédant en faveur de Roland Veuillet, un conseiller d'éducation qui proteste depuis plus de trois ans contre une sanction disciplinaire.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

lundi, février 26, 2007

Revue de presse du jeudi 22 au lundi 26 février 2007

Pendant les vacances scolaires, la campagne présidentielle et le débat sur l’école se poursuit.

Dans le débat sur l’école, il faut lire d’abord la tribune de Gérard Aschiéri dans Libération du 22 février où il appelle à une vraie école de la réussite de tous. Ce qui suppose, dit-il “ une répartition fortement inégalitaire des moyens guidée par des critères sociaux ”. On peut aussi citer cette phrase à laquelle le vieux militant pédagogique que je suis souscrit entièrement : ” les enseignants n'ont pas tant besoin d'une liberté pédagogique formelle que des instruments qui leur permettent de penser individuellement et collectivement leurs pratiques et de les faire évoluer : cela signifie notamment une vraie formation en liaison avec une recherche en éducation qui se nourrit des pratiques de terrain et les alimente en retour”.
Dans la même logique, on peut aussi citer une interview du rédacteur de cette chronique dans L’Humanité qui considère que la question de la réduction des effectifs dans les classes ne peut être pensée sans une évolution des pratiques pédagogiques.

En ce qui concerne la présidentielle, ces derniers jours, c’est le Front national qui a présenté son programme. Sélection pour les élèves et concurrence entre établissements rythment celui-ci. "Il appartient à l'Etat d'instruire ses enfants", précise le parti de Jean-Marie Le Pen, qui dénonce "les ravages du pédagogisme et de l'égalitarisme" de l'école d'aujourd'hui. De même juge-t-il "criminel" l'objectif de parvenir à 80 % d'une classe d'âge au baccalauréat.
Le FN, qui se prononce contre le collège unique et souhaite "améliorer l'orientation", veut établir "des exigences de passage et réévaluer la valeur des examens comme le brevet du collège". En ce qui concerne le contenu des enseignements, il désire qu'il soit "organisé de manière structurée et chronologique" et que l'on revienne, pour l'apprentissage à la lecture, à la méthode syllabique.
J’ai déjà lu cela quelque part…

A propos des programmes des candidats, signalons un site et un blog qui permettent d’y voir plus clair. Un site tout d’abord : Votons.info permet d’obtenir un tableau comparatif sur les principaux thèmes des propositions des candidats (voici ce que ça donne pour l’éducation) .
Le Blog de Danledir s’appelle “le quotidien d’un directeur d’école et il décrit très bien les difficultés auxquelles il est confronté au jour le jour. Mais que fait un directeur d’école pendant ses vacances ? Il réfléchit et il revient sur les programmes des candidats. S. Royal , François Bayrou et Nicolas Sarkozy font déjà partie des “devoirs de vacances” de ce collègue.

Pour finir, revenons sur une dépêche de l’AFP qui aurait pu passer inaperçue durant ces vacances. Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien préparerait une modification des programmes, du primaire et du collège, qui devrait être soumise à un conseil supérieur de l’éducation le jeudi 22 mars. Tout cela sans aucune concertation. Comme le dit le Café pédagogique , serait-ce la dernière attaque de Robien ? Ou veut-il prouver qu’il y a encore au moins un ministre qui travaille ?

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 22/02 au 26/02/07


Tous les moyens à l'éducation
Par Gérard Aschieri, secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU).

L'urgence absolue: faire porter l'effort là où sont les difficultés qui tirent le système éducatif vers le bas.
[…] Une vraie politique de l'éducation prioritaire doit se fonder sur une répartition fortement inégalitaire des moyens guidée par des critères sociaux. Elle implique la recherche impérative de la mixité sociale. Elle ne doit en aucune façon en rabattre sur les objectifs de formation ni miser sur la déréglementation et la concurrence mais permettre l'expérimentation, l'initiative des équipes éducatives dotées des moyens en temps et en formation pour travailler plus collectivement et suivre les élèves en grande difficulté.
[…] Enfin, il n'y aura pas d'école de la réussite pour tous si l'on ne se préoccupe pas de ses personnels. D'abord en arrêtant de «charger la barque» et en se mettant dans la tête que l'école ne se réduit pas aux enseignants : on a besoin sur le terrain de personnels qualifiés qui puissent travailler ensemble dans tous les métiers du système éducatif. Et les enseignants n'ont pas tant besoin d'une liberté pédagogique formelle que des instruments qui leur permettent de penser individuellement et collectivement leurs pratiques et de les faire évoluer : cela signifie notamment une vraie formation en liaison avec une recherche en éducation qui se nourrit des pratiques de terrain et les alimente en retour. Cela signifie une politique de recrutement qui pense le long terme et l'attractivité de ces métiers.
Lire la suite de l’article


Les grandes écoles sont des lieux privilégiés de la démocratisation
Par Christian MARGARIA, directeur général de l'Institut national des télécommunications, président de la Conférence des grandes écoles.

Il est indispensable d'ouvrir les voies de l'excellence à ceux qui n'ont pas la chance d'évoluer dans un environnement favorable.
[…]Les classes préparatoires aux grandes écoles sont des voies de formation qui ouvrent à ceux qui osent les emprunter des formes plurielles d'excellence. Elles sont aussi des lieux privilégiés de la démocratisation puisque la part du mérite scolaire y est déterminante. Il faut donc y assurer la diversification sociale en accompagnant ceux qui, en raison de leur environnement géographique, social ou culturel, s'autocensurent et n'osent pas entreprendre ces études. L'accompagnement doit être engagé à partir de l'articulation entre la troisième et la seconde, «point névralgique» s'il en est, et doit comporter ­ pour les élèves dont le mérite scolaire ou le potentiel de réussite est repéré et validé ­ du tutorat, une incitation à l'inscription en CPGE, des mesures facilitant le logement et les conditions d'études, enfin une bourse au mérite attribuée pour la totalité des études.[…]
Lire la suite de l’article


«L'arbitraire de l'orthographe ne colle pas avec les moeurs du temps»
Une même dictée il y a 100 ans, 20 ans et aujourd'hui. Les élèves de 5e sont au niveau de ceux du CM2 de 1987. Danièle Manesse, auteure de «Orthographe, à qui la faute» décrypte son étude et explique les raisons de cette baisse
Lire la suite de l’article


Pas d'ethnique dans les statistiques
Alors que le communautarisme s'invite dans la campagne, «Libération» publie une pétition qui s'élève contre l'apparition de «statistiques de la diversité» en France.
Lire la suite de l’article


Un reflet plus fidèle de la société»
Georges Felouzis est professeur de sociologie à l'université Bordeaux-II. Il explique pourquoi il n'est pas signataire de l' «engagement républicain contre les discriminations».
Lire la suite de l’article


---------------------------------------------
Le Figaro du 22/02 au 26/02/07


De nouveaux gènes marqueurs de l'autisme
Une étude prometteuse a été réalisée par un consortium international groupant 120 spécialistes rattachés à cinquante instituts.
Lire la suite de l’article


Suspension d'une épreuve contestée pour l'internat en médecine
Les étudiants ont obtenu un nouveau report de la réforme du concours.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 22/02 au 26/02/07 (un jour de retard)



"Doit-on réduire le nombre d’élèves par classe ?"
Entretien avec Philippe Watrelot, professeur d’économie et secrétaire général adjoint du CRAP-Cahiers pédagogiques (Cercle d’action et de recherche pédagogique)
Lire la suite de l’article


Les EPEP ne passent pas
17 organisations de l’éducation demandent à Villepin d’empêcher la création des établissements publics d’enseignement primaire.
Lire la suite de l’article


Sanction contre les directeurs d’école grévistes
Depuis des mois, les directeurs d’écoles observent une grève administrative - ils ne transmettent pas certaines informations à leur tutelle - pour obtenir les moyens de diriger vraiment leur établissement, à savoir de bénéficier d’un peu de temps de décharge d’enseignement pour assurer leur charge de travail administratif.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 22/02 au 26/02/07 ( payant)



Même les patrons prennent des cours d'orthographe
ILS ONT BEAU être des patrons et des cadres supérieurs bardés de diplômes, ils ne savent pas accorder un participe passé, mélangent futur et conditionnel, se trompent dans les accents ou boycottent les traits d'union ! La baisse sensible du niveau de...
Lire la suite de l’article


« Pour être bon, il faut s'entraîner » DAVID GENTILHOMME, 35 ans, PDG de Crise Up, qui a suivi un stage
IL EST désormais incollable sur le pluriel des mots composés ou l'usage de l'accent circonflexe et en connaît un rayon en exceptions. L'été dernier, David Gentilhomme, 35 ans, PDG de Crise Up, société de gestion de crises humaines - qui intervient, par...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 22/02 au 26/02/07



A la recherche d'une vie rêvée sur Internet
L'apparition de jeux en réseau sur Internet entraîne de nombreux adolescents à ne plus vivre que dans ces univers virtuels, au détriment de leurs études ou leur vie professionnelle. Avec des risques de dépendance
Lire la suite de l’article


Une journée dans Second Life
C'est le jeu qui ressemble le plus à la vie réelle. Nous avons créé un personnage pour partir explorer l'univers de Second Life
Lire la suite de l’article


Marc Valleur, psychiatre, chef du service de soin aux toxicomanes de l’hôpital Marmottan : « Les jeux en réseau, peuvent générer une dépendance »
Les jeux en réseau procurent le sentiment rassurant de fréquenter un monde où les règles sont fixes. Et deviennent parfois un refuge
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 22/02 au 26/02/07



La solennité pour tenter de dissuader
La justice dans toute sa solennité. Avec un président, deux assesseurs, un procureur et un greffier, le tribunal pour enfants, qui statue sur les délits les plus graves et les récidives, donne une autre dimension à la justice des mineurs que le seul cabinet du juge. En théorie. Car Abel et Djo Djo n'ont pas l'air de trop s'en faire quand ils pénètrent dans la salle. Ils sont jugés pour trois affaires, survenues il y a plusieurs mois, dont l'une en commun : des coups portés à un autre adolescent à l'aide d'une grille d'égout. L'agression s'est soldée par leur arrestation, et quelques menaces de mort adressées aux policiers. « Pourquoi ? », demande simplement la présidente du tribunal. « Avant, avec Djo Djo, on s'influençait trop. Mais comme on dit, la violence résout pas les problèmes », récite Abel avec un air aussi concerné que s'il demandait du sel à table.
Lire la suite de l’article


L'Ecole d'économie de Paris veut concurrencer Harvard
L'excellence française en sciences économiques et sociales. L'Ecole d'économie de Paris (EEP), inaugurée aujourd'hui en présence du Premier ministre, veut s'imposer comme le concurrent direct de la prestigieuse université américaine Harvard ou de la LSE britannique (London School of Economics). Depuis la rentrée de septembre, six cents chercheurs et étudiants en mastère ou doctorat se sont déjà installés boulevard Jourdan (14e), dans les bâtiments qui abritaient jadis l'Ecole normale supérieure des filles. L'ambition est claire : former les futurs Nobel et cadres des institutions mondiales, type FMI. « Nous avons rassemblé tous les organismes de recherche sous un même nom pour peser dans la concurrence internationale», assure Thomas Piketty, le directeur de l'EEP.
Lire la suite de l’article


Le lycéen de Châteauroux interrompt sa grève de la faim
Trêve à Châteauroux (Indre). Le lycéen qui avait entamé son 11e jour de grève de la faim ce jeudi interrompt son jeûne. A une condition: que la médiation concernant la régularisation d’un camarade sans papiers, Fenjur, aboutisse.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 22/02 au 26/02/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 22/02 au 26/02/07



À Molène, le collège ne compte que trois élèves
Le collège de l'île ? Une classe unique en préfabriqué. La semaine de cours de Dylan, Julia et Benjamin ne ressemble pas à celle de leurs camarades du continent.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 22/02 au 26/02/07



Le Pen : Sélection et suppression de la carte scolaire au programme
Sélection pour les élèves et concurrence entre établissements rythment le programme du FN sur l'éducation. "Il appartient à l'Etat d'instruire ses enfants", précise le parti de Jean-Marie Le Pen, qui dénonce "les ravages du pédagogisme et de l'égalitarisme" de l'école d'aujourd'hui. De même juge-t-il "criminel" l'objectif de parvenir à 80 % d'une classe d'âge au baccalauréat.
[…] Le FN, qui se prononce contre le collège unique et souhaite "améliorer l'orientation", veut établir "des exigences de passage et réévaluer la valeur des examens comme le brevet du collège". En ce qui concerne le contenu des enseignements, il désire qu'il soit "organisé de manière structurée et chronologique" et que l'on revienne, pour l'apprentissage à la lecture, à la méthode syllabique.
Lire la suite de l’article


La France, mauvais élève européen en matière d'évaluation de l'enseignement des langues vivantes
L 'inspection générale de l'éducation nationale (IGEN) vient de formuler dans un rapport dix-huit propositions pour améliorer l'évaluation en langue vivante, pour ne pas prendre davantage de retard sur l'Europe.
[…] L'IGEN a questionné 450 enseignants en 2006 : les nouveaux programmes seraient mal connus par 60 % des professeurs et les évaluations formatées par l'unique ligne d'horizon annuelle des examens. A l'écrit, grammaire et vocabulaire sont privilégiés sur la narration ou la description. Et à l'oral, l'évaluation est surtout basée sur la participation en classe.
Lire la suite de l’article


Le ministre de la justice annonce vingt-deux nouveaux centres éducatifs fermés en 2008
Alors que la loi sur la prévention de la délinquance a définitivement été adoptée jeudi 22 février, le ministre de la justice Pascal Clément a qualifié, vendredi, de "très, très positif" le bilan des centres éducatifs fermés (CEF), des centres alternatifs à la prison pour les mineurs délinquants multirécidivistes. A l'issue d'une visite au CEF Txingudi d'Hendaye, dans les Pyrénées-Atlantiques, en compagnie de la ministre de la défense Michèle Alliot-Marie, il a également annoncé la création de vingt-deux nouveaux CEF d'ici à fin 2008.
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy remet "l'ordre" et "l'autorité" au premier plan
“Ordre" et "autorité" : Nicolas Sarkozy, en visite vendredi 23 février à Perpignan, a retrouvé la thématique qu'il avait abandonnée depuis le début de sa campagne au profit d'un discours plus compassionnel envers les classes populaires.
Pour le candidat de l'UMP, la "dévalorisation" de "l'autorité" est un des signes "de la crise morale que traverse la France". "C'est devenu un de ces mots qui peuvent vous briser une carrière politique", a-t-il lancé d'emblée lors de son meeting devant plusieurs milliers de personnes. Pourtant, il semble convaincu que, pour ce qui le concerne, ce registre est encore un atout face à sa rivale Ségolène Royal. Ouvrant une nouvelle fois le procès de Mai 68, il a décrit une société où serait "démodée l'obéissance de l'enfant à ses parents", "ringarde la supériorité du maître sur l'élève", "dépassée la soumission à la loi", ou serait "fini le pouvoir de la police, ainsi que l'amour de la patrie et la fidélité pour son drapeau".
Lire la suite de l’article


Les musulmans britanniques veulent que l'école s'adapte à la "morale islamique"
Les jeunes musulmans doivent pouvoir porter la barbe à l'école, les jeunes filles revêtir le foulard islamique pendant tous les cours, y compris ceux d'éducation physique, les étudiants doivent pouvoir être dispensés des leçons d'éducation sexuelle. Telles sont quelques-unes des demandes faites par le Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB), la principale organisation représentative des 1,6 million de musulmans qui vivent dans le royaume.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 22/02 au 26/02/07


Monsieur le juge et ses 500 enfants
Ils punissent ou ils consolent. Ils sont à la fois psys, éducateurs et pères Fouettard. Dans leurs bureaux défilent des gamins victimes ou coupables, ou les deux à la fois, blessés de la vie, mini-délinquants, multirécidivistes. Toujours débordés, les juges des enfants colmatent les fractures affectives ou sociales. Accusés de laxisme par Nicolas Sarkozy, ils manquent cruellement de moyens. Au tribunal d'Avignon, l'un d'eux jongle avec un demi-millier de dossiers.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 22/02 au 26/02/07


La protection de l'enfance adoptée
Le Parlement a définitivement adopté le projet de réforme de la protection de l'enfance, qui vise à améliorer la prévention et le signalement des situations à risque pour les mineurs en France
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 22/02 au 26/02/07



Gilles de Robien prépare une modification des programmes primaire et collège
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien prépare une modification des programmes, du primaire et du collège, qui doit permettre de les "relire à la lumière du socle" commun de connaissances et de compétences, a-t-on appris jeudi auprès du ministère.
Lire la suite de l’article


Des Sikhs ont le projet d'ouvrir un lycée à Bobigny en septembre
Gurdial Singh, entrepreneur dans le bâtiment en Seine-Saint-Denis, a expliqué vendredi avoir le projet d'ouvrir à la rentrée prochaine à Bobigny un lycée privé pour accueillir notamment les élèves sikhs exclus du public lorsqu'ils ne veulent pas quitter leur coiffe.
Lire la suite de l’article


Roland Veuillet: une intersyndicale dénonce l'attitude de Robien
Une intersyndicale enseignante a dénoncé vendredi l'attitude du ministre de l'Education, Gilles de Robien, envers Roland Veuillet, un conseiller d'éducation qui a cessé depuis peu une grève de la faim de 57 jours contre une sanction, sans que sa revendication n'aboutisse.
Lire la suite de l’article


Bilan des CEF : "l'enfermement n'est pas un plus" selon les syndicats
Les syndicats de magistrats et d'éducateurs ont critiqué vendredi le bilan "très positif" des centres éducatifs fermés (CEF) dressé par le ministre de la Justice Pascal Clément, estimant au contraire que l'enfermement n'était "pas un plus éducatif".
Lire la suite de l’article


Aschieri (FSU) craint que Sarkozy "échange les salaires contre les effectifs" de profs
Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, principale fédération de l'Education, a déclaré jeudi à l'AFP, à l'issue d'une réunion avec Nicolas Sarkozy, qu'il craignait que celui-ci n'"échange" une hausse des salaires des enseignants contre une baisse de leurs effectifs.
Lire la suite de l’article


Publication des arrêtés sur l'enseignement de deux matières par un professeur
Trois arrêtés organisant l'enseignement de deux matières différentes par un même enseignant, appelé "bivalence" et très critiqué par les syndicats, sont parus jeudi au Bulletin officiel de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

mercredi, février 21, 2007

Revue de presse du samedi 17 au mercredi 21 février 2007

Parlons d’abord de l’école dans la campagne
"La scolarité obligatoire à 16 ans est un progrès de la République, il faut absolument tenir bon sur les progrès fondamentaux, et ne jamais en rabattre sur des progrès sociaux qui ont demandé beaucoup d'énergie, beaucoup de courage, beaucoup de service public", a déclaré Ségolène Royal , lundi, lors de l’émission “J’ai une question à vous poser” . Cependant, pour ceux "qui s'ennuient à l'école", elle est "favorable à la liberté pédagogique pour permettre à ces enfants de faire des stages en entreprise, de leur donner une formation différente".
Cette émission, très attendue, a visiblement eu un bon impact. Il faut noter que le thème de l’éducation pourtant au cœur du programme de Mme Royal était peu présent dans cette émission.
Quant à François Bayrou, il a déclaré : "Je ferai de l'Education nationale la priorité absolue de toutes les priorités que je défendrai pendant cette campagne électorale". Le candidat UDF promet également de garantir des moyens suffisants durant 5 ans pour l'éducation.
Quant à Nicolas Sarkozy, il n’a rien dit spécifiquement sur l’éducation mais a confirmé d’après Le Figaro qu’ilsouhaitait ne pas remplacer une fonctionnaire sur deux (soit 450 000 personnes). Quand on sait que la moitié de la fonction publique est constituée d’enseignants, on peut se poser des questions.

Le débat sur l’éducation ne concerne pas que les candidats.
Dans Le Figaro, on pourra lire un débat ou plutôt un “face à face” entre Marc Le Bris et Philippe Meirieu : Comment sauver l'école de la République ?.
Comme le note le journal “Débat poli mais tendu.”. Il est vrai qu’il est difficile de débattre avec quelqu’un qui vous méprise et assène mensonges caricatures et autres incohérences . (voir le site de Lofi pour une analyse plus approfondie)
Le débat sur l’école est aussi dans Libération.fr avec une contribution (vidéo) de Christian Laval sur l’éducation dans la campagne électorale. Il invite tous les candidats à mettre plus d’égalité dans l’enseignement.
Sylvain Grandserre dans L’Humanité rappelle, quant à lui, que la pédagogie n’est pas une question “technique” mais bien affaire de valeurs et donc éminemment politique.

Signalons dans 20 minutes une série de reportages sur la justice des mineurs. . Une juge pour enfants en définit très bien la problématique :Un juge pour enfants a deux missions : sanctionner les délinquants et aider les mineurs en danger, dont la situation fragile ou inquiétante a été signalée. Mais bien souvent, ce sont les mêmes

Comme les vacances de la région parisienne se poursuivent, les revues de presse sont moins fréquentes. Prochaine chronique lundi 26 ou mardi 27.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 17 au 21 février 2007


Ecole: changer de méthode
L'enseignement et l'éducation vu par Christian Laval, chercheur associé à l’institut de recherche de la FSU et au laboratoire Sophiapol, université de Paris X-Nanterre.
Lire la suite de l’article


Sauver l'honneur et la santé de Roland Veuillet
Par Mouloud AOUNLT, Clémentine AUTAIN, Olivier BESANCENOT, José BOVE

Les signataires de ce texte ont des divergences politiques importantes, tant sur le plan de l'analyse de la situation que sur celui du projet de société. Toutefois, nous pouvons parfois converger dans la défense de droits individuels et collectifs inscrits dans nos acquis républicains. C'est le cas face à la situation de Roland Veuillet
[…] Dans cette affaire, on a observé les signes d'un véritable acharnement bureaucratique. Ainsi, de manière inacceptable dans un Etat de droit, Roland Veuillet a été interné arbitrairement dans l'hôpital psychiatrique du Vinatier du 13 au 14 février. Fort heureusement, l'impeccable déontologie des médecins psychiatres de cet établissement public a permis sa rapide libération. Mais, avec un tel acte insensé, peut-être inspiré par la déraison d'Etat, les traditions humanistes de la République française se sont un moment éloignées et on a mis un pied anachronique dans l'Union soviétique brejnévienne, où les opposants étaient «traités» dans des hôpitaux psychiatriques.
On ne peut pas continuer ainsi à pousser un homme, qui a simplement défendu la justice avec ténacité, jusqu'à ses dernières limites avec tant d'inhumanité. L'avis du CSFP doit être suivi par Gilles de Robien. Du moins, dans un premier temps, l'ouverture d'une enquête administrative revenant sur l'affaire selon une procédure réglementaire contradictoire doit être actée, comme le demande Roland Veuillet, confiant dans son bon droit. Si le ministre de l'Education nationale reste muet, nous en appelons au sens de la responsabilité du Premier ministre et du président de la République. L'honneur et la santé d'un homme comme un certain sens collectif de la justice sont en jeu.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 17 au 21 février 2007


Le téléphone portable, l'arme fatale des ados
80 % des 12-17 ans utilisent un mobile. Pour communiquer entre eux et avec leurs parents, mais aussi pour se défouler contre leurs camarades et professeurs.
Lire la suite de l’article


Internet sur les mobiles : le contrôle parental monte en puissance
Les téléphones de troisième génération ont généralisé Internet sur les mobiles. Avec un accès à des sites pornographiques et des contenus illicites comme sur la Toile... Pour protéger les enfants, le ministère de la Famille a signé une charte sur les contenus multimédias mobiles avec sept opérateurs de téléphonie l'an dernier.
Lire la suite de l’article


Jeux dangereux, images obscènes et violence filmée font craquer les profs
Des mobiles de plus en plus sophistiqués envahissent les collèges et les lycées. Vidéos pirates et blogs douteux font rage.
Lire la suite de l’article


Face-à-face : Comment sauver l'école de la République ?
Marc Le Bris, instituteur et directeur d'école à Médréac (Ille-et-Vilaine), pousse un cri d'alarme. Philippe Meirieu, l'un des fondateurs des IUFM, considéré comme le pape de la pédagogie en France depuis trente ans, lui répond. Débat poli mais tendu.
Lire la suite de l’article


Sarkozy ne veut pas plus de fonctionnaires qu’en 1992
Faire « revenir le nombre de fonctionnaires au niveau de 1992 » d’ici 2012. Tel est désormais l’objectif de Nicolas Sarkozy, qui a détaillé son programme dans Le Parisien et au micro de RTL.
Il compte bien ne pas remplacer un fonctionnaire partant à la retraite sur deux, ce qui représenterait 450 000 personnes. La France retrouverait alors le nombre de fonctionnaires de 1992, « quand François Mitterrand était président de la République et où personne ne disait que la France était sous administrée ».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 17 au 21 février 2007 (un jour de retard)



Une école simplement humaine
Par Sylvain Grandserre, maître d’école.

Le monde de l’éducation est constitué de plaques tectoniques dont, à tort, certains habitants oublieraient presque l’existence s’il n’y avait de temps à autre de spectaculaires manifestations de leur activité. On se demande parfois à quoi tiennent les lignes de fracture entre ces continents conceptuels et praticiens. Une réponse parmi d’autres nous a été donnée il y a peu lors d’un journal télévisé. Le reportage tentait de comparer deux conceptions opposées du travail scolaire : l’une basée sur le tâtonnement, l’activité des élèves et l’exploitation de leurs erreurs ; l’autre conçue à partir de l’écoute du maître, de la répétition et de la mémorisation d’éléments à restituer. Mais au détour d’une phrase, bien anodine en apparence, on a pu mesurer le gouffre qui sépare ces deux visions de l’apprentissage. En effet, l’enseignant du continent aride, celui où l’on promet l’oasis de la connaissance à ceux qui traverseront ce désert scolaire, a expliqué qu’il n’était ni « facho » ni « réactionnaire », « seulement technique ». Or, justement, dans un travail avec des petits humains, n’est-ce pas cette approche « seulement technique » qui lui fait recueillir de si radicaux qualificatifs ? Car la technique est cette espèce de science sans conscience, toujours au service de la finalité à laquelle elle se soumet, à l’instar du marteau qui s’emploie aussi bien pour ériger une construction que pour fendre le crâne d’un adversaire. Après tout, trancher le cou d’un poulet, c’est technique.[…]
Lire la suite de l’article


Ségolène Royal cible les enseignants
À l’occasion de son premier meeting après Villepinte, la candidate a approfondi ses propositions sur l’éducation
Lire la suite de l’article


Veuillet ravale une soupe, mais pas sa dignité
Roland Veuillet accepte de nouveau de s’alimenter. Sanctionné suite à un mouvement de grève, il jeûnait depuis bientôt deux mois.
Lire la suite de l’article


Un ado en grève de la faim
Un jeune homme en grève de la faim contre l’intransigeance du préfet de l’Indre
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 17 au 21 février 2007 ( payant)



Bras de fer autour de l'ouverture du lycée musulman
QUAND Jean-Luc Lekhal, 44 ans, grossiste en produits orientaux, a appris que le deuxième lycée musulman de France (après celui de Lille) envisageait d'ouvrir ses portes très prochainement, il s'est précipité à la réunion de parents d'élèves organisée...
Lire la suite de l’article


Le Tour de France à l'école
LE TOUR arrive dans les salles de classe ! C'est Marseille que Gilles de Robien a choisie pour lancer l'opération nationale A chacun son tour. Accompagné de Christian Prudhomme, le directeur de la Grande Boucle, et de Jean Bitallier, président de la...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 17 au 21 février 2007



Les unions européennes pionnières de l'Europe
Les mariages entre habitants de l'Union européenne créent des familles qui éduquent leurs enfants dans une citoyenneté européenne concrète.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 17 au 21 février 2007



Le travail de l'ombre de la justice des mineurs
Le tribunal pour enfants de Seine-Saint-Denis, cible récurrente de Nicolas Sarkozy pour son supposé «laxisme», a ouvert ses portes à «20 Minutes»
Lire la suite de l’article


45 secondes pour décider de suites judiciaires
Le téléphone sonne sans cesse. Un casque sur les oreilles, Haffide Boulakras, substitut du procureur de la République, n'a pas une seconde de répit. Tous les commissariats du département appellent ici, au tribunal de Bobigny, pour signaler les crimes et délits commis par des mineurs. De jour comme de nuit. A ses côtés, un autre substitut s'occupe des signalements par écrit de mineurs en danger dans leur famille, dont la situation est révélée par une école, un hôpital ou un proche.
Lire la suite de l’article


Dès 13 ans, la prison est une option possible
Rappel de la législation qui encadre les mineurs au cours des différentes étapes de la prise en charge judiciaire, de l'enquête au jugement.
Lire la suite de l’article


Quand l'agresseur est aussi une victime
Un juge pour enfants a deux missions : sanctionner les délinquants et aider les mineurs en danger, dont la situation fragile ou inquiétante a été signalée. Mais bien souvent, ce sont les mêmes
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 17 au 21 février 2007



L'Institut de l'entreprise chiffre à 63 milliards le programme de Royal, 50 celui de Sarkozy
L'Institut de l'entreprise, centre de réflexion patronal, évalue le coût des 100 propositions de Ségolène Royal à près de 63 milliards d'euros, contre 49 à 51 milliards pour Nicolas Sarkozy, selon les calculs actualisés de sa cellule de chiffrage.[…]
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 17 au 21 février 2007



Cinq enfants sur cent sont dyslexiques
Difficultés à lire écrire et compter : on les appelle les troubles de l'apprentissage. L'Inserm a enquêté sur le plus connu, la dyslexie.
Lire la suite de l’article


Le chinois fait une percée fulgurante dans les écoles
Selon son calendrier, la Chine entre aujourd'hui dans sa 4704e année, celle du cochon doré. L'occasion de faire le point sur l'enseignement du chinois, qui fait un tabac en France.
Lire la suite de l’article


Pour une université moins pauvre et plus autonome
Davantage d'autonomie et d'argent pour mieux travailler et assurer la réussite du plus grand nombre d'étudiants, c'est le voeu des présidents, réunis à Metz.
Lire la suite de l’article


Universités : Ce que disent Royal et Sarkozy
Ségolène Royal : « + 10 % par an pendant 5 ans. »
Nicolas Sarkozy : « 15 milliards sur 5 ans. »
Lire la suite de l’article


Le collège inaccessible au fauteuil d'Oriane
Oriane pourra-t-elle rentrer en 6e au collège de Sées (Orne). L'établissement n'est pas équipé pour accueillir une élève handicapée.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 17 au 21 février 2007



Le conseiller d'éducation Roland Veuillet arrête sa grève de la faim
En grève de la faim depuis 56 jours pour protester contre une sanction disciplinaire, Roland Veuillet a commencé à se réalimenter, dimanche 18 février. "Ce matin, je ne me sentais pas très bien, je rentrais dans une zone dangereuse" , a-t-il expliqué au monde.fr. Sur les conseil de ses amis, il a donc mis fin à son jeûne, qu'il avait commencé le 24 décembre.
"La greve de la faim n'a pas fait avancer les choses, mais elle a imposé au ministère de devoir répondre à des députés, à des journalistes", estime M. Veuillet. Agé de 51 ans, il avait commencé une grève de la faim pour réclamer, malgré l'épuisement des recours juridiques, l'annulation de sa mutation en 2003 de Nîmes à Lyon sanctionnant, selon lui, sa participation à une grève. Il a été soutenu par Olivier Besancenot et José Bové, mais aussi par des enseignants et des universitaires qui ont observé des grèves de la faim par solidarité avec son combat.
Lire la suite de l’article


A Lille, les jeunes filles voilées vivent le lycée musulman comme une chance
Celui de Fatima est long et bicolore. Il couvre ses cheveux et sa poitrine. Elle le porte depuis qu'elle a 7 ans et il a failli lui coûter sa scolarité. "Jusqu'en 6e, j'enlevais mon voile en arrivant aux grilles de l'école, raconte la jeune fille. Puis, c'est devenu trop compliqué. J'ai fini le collège grâce aux cours par correspondance." Fatima est aujourd'hui scolarisée en 1re ES ( économique et social) au lycée Averroès de Lille, le seul lycée musulman de France, ouvert en 2003. "Vous n'imaginez pas mon soulagement quand je suis entrée ici : je peux porter mon voile, les enseignants me regardent comme une élève et non pas comme "une fille voilée" et je peux étudier tout en étant dans un environnement musulman. Seule chez moi, je ne suis pas sûre que j'aurais eu mon bac.".
Lire la suite de l’article


A Dijon, François Bayrou défend sa vision de "l'école de la République"
Ce qui se passe là, s'est enflammé François Bayrou, mardi 20 février, dans un Palais des congrès de Dijon comble, c'est un grand mouvement du peuple français, qui a décidé d'exercer sa responsabilité constitutionnelle. C'est la preuve qu'un peuple ne s'achète pas."
Malaises dans la salle dus à la chaleur étouffante, coupure de micro, chant pyrénéen entonné a capella par le député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle, en attendant que soit rétablie la sonorisation... Dans cette campagne de M. Bayrou, l'inattendu a été au rendez-vous.
Lire la suite de l’article


Mme Royal contre-attaque et chiffre son programme à 35 milliards d'euros
Une foule de plus de 10 000 supporteurs rassemblés, mardi 20 février, dans deux salles du Parc des expositions de Rennes, le succès d'audience de l'intervention de Ségolène Royal, sur TF1, la veille, et tout a changé dans le camp socialiste. "Elle a été excellente et voyez, je n'ai jamais vu autant de militants engagés", se réjouit Edmond Hervé, le maire de Rennes. En prime, la candidate socialiste repasse en tête au premier tour, selon un sondage CSA-Le Parisien. Un bon jour.[…]
Les cinq plus gros postes de dépenses concernent la recherche (5,3 milliards d'euros d'ici à 2012), l'université (5 milliards), la création de 500 000 emplois-tremplins (4,5 milliards), la justice et la lutte contre les discriminations (4,5 milliards) et l'éducation nationale (3,4 milliards, avec le soutien scolaire et la réduction à 17 des élèves dans les classes en ZEP). La création du revenu de solidarité active proposé par le président d'Emmaüs, Martin Hirsch, est estimée à 3 milliards d'euros et la revalorisation de 5 % des petites retraites à 2 milliards.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 17 au 21 février 2007


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 17 au 21 février 2007


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17 au 21 février 2007



Bayrou s'engage à "garantir les moyens" de l'Education nationale
François Bayrou s'est engagé mardi soir à "garantir les moyens" de l'Education nationale, domaine qu'il a défini comme "la priorité absolue", lors d'une réunion publique à Dijon (Côte d'Or).
Lire la suite de l’article


17 organisations de l'Education demandent à Villepin de bloquer un décret
Dix-sept organisations, syndicats enseignants, lycéens et étudiants, fédérations de parents, associations familiales et d'éducation populaire ont écrit mardi à Dominique de Villepin pour lui demander de "ne pas publier" un décret permettant le regroupement des écoles rurales.
Le projet de décret autorise la création, en principe "expérimentale", des établissements publics d'enseignement primaire (Epep).
Lire la suite de l’article


Présidentielle: les sept exigences de l'Unef au nom de la jeunesse
Le syndicat étudiant Unef, qui fêtera en mars son centième anniversaire, va lancer mardi prochain une campagne à l'occasion de l'élection présidentielle, pendant laquelle elle va soumettre "sept exigences aux candidats", a-t-elle annoncé mercredi.
Lire la suite de l’article


Le Parlement des banlieues interpelle les candidats à la présidentielle
Le Parlement des banlieues a interpellé mardi les candidats à la présidentielle en publiant un "Manifeste des quartiers populaires" et "trente propositions pour changer la vie dans les quartiers et +faire France ensemble+".
Lire la suite de l’article


Royal: non à l'apprentissage à 14 ans, oui aux progrès de la République
Ségolène Royal, candidate socialiste à la présidentielle, s'est dite lundi sur TF1 hostile à l'apprentissage à 14 ans, estimant qu'il fallait "tenir bon sur les progrès fondamentaux" de la République comme l'école jusqu'à 16 ans.
Lire la suite de l’article


L'Unef a 100 ans et se veut le porte-parole de la jeunesse devant les candidats
L'Union nationale des étudiants de France (Unef), qui fête en mars le centenaire de son existence, entend profiter de sa victoire contre le CPE, il y a un an, pour faire entendre la voix de "toute la jeunesse" en interpellant les candidats à la présidentielle.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

dimanche, février 18, 2007

Un blog de prof qui ferme

Je l'avais cité une fois ou deux, je le lisais de temps en temps et même si je ne partageais pas certaines des remarques (notamment sur les élèves) faites sur ce blog je trouvais qu'il était un reflet assez juste de notre métier et que cette collègue avait le mérite de se poser des questions sur son métier et aussi de pointer des dysfonctionnements de l'Éducation nationale.
Encore une fois, il faut constater malheureusement, après l'affaire Garfieldd, qu'une parole trop libre n'est pas de mise dans l'éducation nationale...
Le Blog "la vie palpitante d'un prof en Zep" vient de fermer

Ce fameux "devoir de réserve" qu'on évoque sans cesse est souvent dévoyé par des "petits chefs" et une hiérarchie frileuse pour empêcher d'entendre ce qui se dit et se ressent. Comme le dit très bien Guillermo de Radical Chic on cherche à "casser le thermomètre" ...
Plusieurs blogs s'en font l'écho : Embruns, Samantdi, Kozlika, Irène Delse, Le Petit Champignacien (qui en profite pour publier des extraits du blog), Le Monolecte, Franck Paul, Jo, Mario Asselin (qui offre comme toujours une réflexion nuancée) ...
Il est en tout cas nécessaire d'en parler pour que tout cela ne se fasse pas en silence.


Pour finir, laissons l'auteure du blog expliquer les motifs de cette fermeture, c'est édifiant :

"
C'est la fin du blog.

Une procédure disciplinaire est engagée contre moi par le principal du collège.

Il me reproche principalement d'avoir divulgué un moment d'un conseil de discipline, des insultes à son encontre et à l'encontre d'autres personnels dans les commentaires des billets par des visiteurs, d'avoir déformé certaines situations que je rapportais, et globalement de donner une image très négative du collège et de la façon dont il est géré. Cette procédure pourrait déboucher sur un blâme et une mutation d'office.

Je pensais être parvenu à respecter mon devoir de réserve, je pensais être honnête dans ce que je rapportais et dans la façon dont je le rapportais. Apparement je me trompais.
"

Je dois dire que, pour ma part, à aucun moment je n'ai lu dans ce blog quoi que ce soit qui permette d'identifier l'établissement ni même la ville où la personne exerçait. Ou alors, le chef d'établissement exerce une veille particulièrement pointue et passe sa vie devant son ordinateur ou bien, il y a eu de la dénonciation...

vendredi, février 16, 2007

Revue de presse du vendredi 16 février 2007

Où il est question de l’école, des enseignants, et de porte-avion…
"La France, son dynamisme et son rayonnement, c'est à l'école qu'elle le doit. La culpabilisation, ça suffit! Nous devons être fiers de notre école et de tous ceux qui s'y dévouent sans relâche". "C'est grâce à vous que je suis là devant vous. Moi qui viens d'une famille nombreuse traditionnaliste où les filles étaient destinées aux tâches domestiques (...), ce sont les professeurs qui m'ont poussée, motivée, encouragée.". Voilà pour l’hommage appuyé de Ségolène Royal aux enseignants ce jeudi 15 février à Dunkerque . Ce discours, très attendu, prononcé devant 8000 à 9000 militants est un exercice d’équilibre. La question des moyens est mise en avant : J'ai décidé de rétablir pour la rentrée 2007, les moyens qui ont été retirés à l'école", . Mais c’est aussi un appel à l’innovation pédagogique : «Il faut avoir l'audace de rompre avec les approches uniformes. Favoriser les pédagogies sur mesure, le travail en équipe, l'expérimentation.»
Si, dans Libération on résume le discours de Dunkerque ainsi : Ségolène Royal préfère l’école au porte-avions , on voit bien que la candidate ne fait pas du débat sur l’école qu’une question de moyens…

Restons dans le même sujet avec cette interpellation : « Ou bien nous maintenons l'ambition énoncée voilà plus de trois décennies, et constamment reprise depuis, d'ouvrir le collège à tous et de tirer chaque élève vers le haut. C'est possible, mais au prix d'importantes réformes et pas seulement du sempiternel accroissement des moyens. Ou bien nous nous contentons de dire « Que le meilleur gagne ! » C'est un choix, mais sachons que « le meilleur » ne sera pas le plus démuni. » Hervé Hamon dans Ouest France pose la (bonne) question en ces termes aux candidats.

Pendant la campagne et même pendant les vacances, la mobilisation continue. Plusieurs journaux reviennent sur les différents mouvements de protestation dans les collèges et lycées. Dans Libération, on s’intéresse au lycée de Saint Cloud où Jean-François Couet, prof de SES explique la mobilisation par l’attitude du ministre : «Robien est le ministre du soupçon , déclare t-il dès qu'il parle, il instille le soupçon dans l'opinion à notre égard . »

Cette chronique prend un rythme moins soutenu durant les vacances de la région parisienne. Bonnes vacances aux uns et bon courage aux autres.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 16/02/07


Ségolène Royal préfère l'école au porte-avions
Jeudi soir lors d’un mee ting à Dunkerque, la candidate socialiste s'est prononcé contre la construction d’un second porte-avions • Et a dit préférer investir dans l'éducation •
Lire la suite de l’article


Les professeurs ne trouvent pas leur compte d'heures...
A Saint-Cloud, ils s'opposent à la suppression de l'heure de «décharge».
Lire la suite de l’article


Plusieurs collèges débraient
Quatre collèges de Seine-Saint-Denis devaient être occupés dans la nuit de jeudi à vendredi par des enseignants pour protester contre la réforme des statuts et la baisse des moyens à la prochaine rentrée, a annoncé hier le Snes, principal syndicat du secondaire. Dans les deux autres collèges du département touchés par des grèves, les cours ont repris.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 16/02/07


Feu vert pour le lycée musulman de Décines
Le tribunal administratif de Lyon considère que l'établissement peut ouvrir, en dépit des recours engagés par ses opposants.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L’Humanité du 15/02/07 (un jour de retard)



Le 9-3 veut « décoller l’étiquette »
Pour restaurer l’image de la Seine-Saint-Denis, « l’appel des 93 » interpelle les jeunes à travers une campagne d’affiches.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 16/02/07 ( payant)



François Bayrou : un bilan terne à l’éducation
SUR QUOI juge-t-on le bilan d'un ministre de l'Education ? Si c'est sur la longévité, chapeau bas : François Bayrou a occupé quatre ans (de 1993 à 1997) ce siège éjectable où la survie moyenne n'excède pas deux ans ! Si c'est sur la capacité de ne pas faire de vagues, là encore, bravo : champion zélé de la concertation, il a choyé les syndicats enseignants. Pour ce qui est des réformes, en revanche, sa copie ressemble à un brouillon inachevé.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 16/02/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 16/02/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 16/02/07



Royal promet des moyens aux enseignants
Ségolène Royal a prononcé jeudi à Dunkerque (Nord) un éloge de "l'école de la République", promettant qu'avec son élection, l'Education "retrouvera la première place", notamment par le vote d'une "loi de programmation" sur le recrutement des enseignants.
Lire la suite de l’article


Les jeunes s’inquiètent pour la planète
Menée sur plusieurs continents auprès de milliers de jeunes, une étude exclusive dissèque les peurs, les attentes, les rêves et les frustrations des adultes de demain
Lire la suite de l’article


“En France, la flexibilité pèse sur les jeunes"
La parole à Olivier Galland, sociologue
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Ouest-France du 16/02/07



Sortir de l'hypocrisie scolaire
par Hervé Hamon

En matière d'éducation, la polémique l'emporte souvent sur l'examen des faits. Il a suffi, par exemple, qu'un candidat évoque l'opportunité d'une plus ample présence des maîtres dans les établissements, pour qu'on récolte une controverse ringarde sur le temps de travail global des enseignants. De l'énergie perdue et un vrai sujet gâché. Le premier impératif est de se mettre d'accord sur des constats. On divergera ensuite. Nous ne sommes pas démunis en la matière. Les évaluations, les recherches, les comparatifs sont disponibles. Le tout est d'en prendre connaissance et de s'en servir.
Lire la suite de l’article


Royal : l'école prioritaire, pas le porte-avions
A Dunkerque, la candidate socialiste a présenté ses objectifs pour l'école et annoncé, qu'élue, elle ne lancerait pas la construction d'un second porte-avions.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 17/02/07



A Dunkerque, Ségolène Royal promet de "rétablir les moyens retirés à l'école"
« J'ai décidé de rétablir pour la rentrée 2007, les moyens qui ont été retirés à l'école", a promis Ségolène Royal, devant 8 000 à 9 000 militants et sympathisants, réunis jeudi 15 février à Dunkerque. En pleine polémique autour de la démission du secrétaire national à l'économie du PS, Eric Besson, l'ancienne ministre déléguée à l'enseignement scolaire s'est appliquée à maintenir le cap et faire des propositions.
Lire la suite de l’article


Vidéo : Mme Royal promet des moyens pour "l'école de la République"
Lors de son premier discours thématique depuis la présentation de son programme présidentiel, et devant 8 000 à 9 000 militants et sympathisants réunis à Dunkerque, jeudi 15 février, la candidate du Parti socialiste s'est dit "fière de l'école" et "de tous ceux qui y travaillent.
Lire la suite de l’article


Les universités veulent diversifier leur financement et maîtriser leur budget
La conférence des présidents d'université (CPU) devait présenter vendredi 16 février ses propositions aux candidats à la présidentielle. Elles s'articulent autour de quatre thèmes : "Réussite du plus grand nombre", "recomposition du paysage universitaire", "autonomie, gouvernance et responsabilisation des universités" et "révolution budgétaire". La CPU veut instituer, à la fin du premier semestre, "un contrat individualisé de réussite" qui impliquerait, côté étudiant, un engagement d'assiduité et de travail et, coté université, un suivi personnalisé, des stages ou l'aide à la réalisation de projets professionnels. Elle propose de "faire de la licence, aux volumes horaires augmentés (...) et à l'encadrement renforcé, le vecteur premier de la réussite à l'université" et d'intégrer les classes préparatoires aux grandes écoles aux universités.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 16/02/07


Ségolène Royal mise sur l'Education Nationale
Evoquant les moyens supplémentaires à accorder au budget de l'Education Nationale, la candidate socialiste a déclaré n'être "pas favorable" à la construction d'un second porte-avions.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 16/02/07


Royal: l'Education, pas de porte-avions
Lors d'un meeting à Dunkerque tenu jeudi soir, la candidate socialiste s'est déclarée contre la construction d'un deuxième porte-avions nucléaire, s'engageant à ce que la somme correspondante aille à l'Education nationale
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 16/02/07



Suppressions de postes: la colère monte dans les établissements scolaires
La colère monte dans les établissements scolaires où les enseignants, prenant la mesure des suppressions de postes à la rentrée prochaine, avec des classes qui s'annoncent surchargées, réagissent par des grèves, boycotts de bacs blancs ou en observant le silence aux conseils de classe.
Lire la suite de l’article


Gilles de Robien "choqué" par les propos de Mme Royal sur l'Ecole
Le ministre de l'Education Gilles de Robien a été "choqué" par les déclarations de Ségolène Royal notamment sur les moyens et le manque de "reconnaissance" des enseignants, a déclaré vendredi à l'AFP son cabinet.
Lire la suite de l’article


François Hollande soutient la priorité à l'éducation de Ségolène Royal
Le premier secrétaire du PS, François Hollande, a déclaré vendredi que Ségolène Royal avait "raison" de "dégager autant que possible des marges de manoeuvre pour que l'Education soit vraiment la priorité des priorités d'une politique de gauche".
Lire la suite de l’article


Roland Veuillet poursuit sa grève de la faim, soutenu par José Bové
Roland Veuillet, un conseiller d'éducation en grève de la faim depuis 55 jours pour protester contre une sanction, a indiqué qu'il entendait poursuivre son action dans un local du syndicat Sud et a reçu le soutien de José Bové, lors d'une conférence de presse vendredi.
Lire la suite de l’article


Un collégien met le feu à 68 cartables pour partir en vacances plus tôt
Un collégien de 15 ans a mis le feu à soixante-huit cartables avec de l'essence qu'il avait apportée dans son sac, mercredi au collège Alfred Mauguin de Gradignan (Gironde), pour "partir en vacances un peu plus tôt", a-t-on appris vendredi de source policière.
Lire la suite de l’article


L'école doit être associée à la prise en charge de la dyslexie (Inserm)
L'Inserm dresse dans une expertise collective "un bilan des données scientifiques" sur la dyslexie, la dyscalculie, la dysorthographie, recommandant d'associer étroitement l'école à la prise en charge de ces troubles.
Lire la suite de l’article


Un lycéen en grève de la faim pour empêcher l'expulsion d'un camarade
Un lycéen de 17 ans mène depuis lundi une grève de la faim devant son lycée à Châteauroux (Indre) pour empêcher l'expulsion d'un camarade de classe d'origine macédonienne, âgé de 19 ans, a constaté un correspondant de l'AFP.
Lire la suite de l’article
-----------------------------------------------------------------------

jeudi, février 15, 2007

Revue de presse du jeudi 15 février 2007

Tous les matins, c'est la même rengaine : Léo et Jonathan, deux bambins de CP, se battent violemment à coups de pieds et de poings. Et dans le hall d'entrée, une demi-douzaine d'entre eux sont engagés dans une bagarre rangée.
Le Figaro titre Le climat se détériore dans les écoles primaires en s’appuyant sur les travaux du sociologue Georges Fotinos qui publie une étude intitulée Le Climat des écoles primaires, perception ou réalité ” (téléchargeable sur le site de la MGEN) . Il y présente une enquête réalisée auprès de 868 directeurs d'école maternelle ou primaire : 41 % d'entre eux estiment que le climat s'est dégradé dans leur établissement au cours des dernières années. Éric Debarbieux, qui dirige l'Observatoire de la violence scolaire, estime quant à lui qu'«il ne faut pas stigmatiser le phénomène».

Dans le cadre du débat sur les projets des présidentiables, signalons la tribune de Yannick Trigance, délégué national du PS à l’enseignement dans Libération où il réaffirme “droit à la réussite pour tous les jeunes, quels que soient leur origine sociale ou leur lieu de vie”.

Pendant la campagne, les luttes sociales continuent…
Rappelons que le décret prévoyant la suppression des décharges horaires et la bivalence des enseignants du secondaire a été publié mardi 13 février . Les syndicats appellent à l’action. Alors que les vacances scolaires ont débuté cette semaine (zone A) et s’échelonnent jusqu’au 12 mars (zone B), les cinq grandes fédérations de syndicats de l’Éducation (FSU, UNSA-éducation, FERC-CGT, SGEN-CFDT et FAEN) envisagent une nouvelle journée de mobilisation nationale pour la mi-mars.

«A 28 ANS, mon père était marié, attendait mon petit frère. Il avait aussi un crédit pour son pavillon et surtout un vrai plan de carrière alors qu'il n'avait jamais été plus loin que le bac. Moi, j'en ai 29, je suis célib, je loue un deux-pièces avec un pote, et je suis encore en CDD dans une boîte de communication malgré mon DESS (bac + 5). Je ne me plains pas, mais franchement la comparaison avec mon paternel fait mal... » C’est le témoignage de Loïc qui ouvre le dossier (gratuit) que Le Parisien consacre à une étude réalisée par la Fondation de France sur les 15-35 ans. On peut y lire la dénonciation d’une société bloquée qui n'a pas grand-chose à leur offrir.
Pourtant cela ne fait pas d’eux pour autant des jeunes désabusés. L’étude montre aussi l’engagement de beaucoup d’entre eux dans le domaine de la solidarité, valeur centrale chez les jeunes.

Finissons sur une info inquiétante : Roland Veuillet, ce cpe en grève de la faim depuis le 24 décembre pour protester contre une sanction administrative, a été interné d'office, sur décision préfectorale,, en hôpital psychiatrique. Après la pénalisation de la contestation, on passe au stade de la psychiatrisation…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 15/02/07



Ecole: Le droit à la réussite pour tous.
Par Yannick Trigance, Délégué national PS à l'éducation

[…] Dans ce contexte de campagne présidentielle, réjouissons-nous cependant que l'Ecole soit au centre du débat. Car pour les socialistes, l'Ecole de la République est au coeur des enjeux d'aujourd'hui et de demain. Et sur ce terrain, le clivage avec la droite porte autant sur la question des moyens que sur celle des missions de l'Ecole. Les moyens : en portant atteinte aux travaux personnels encadrés qui favorisaient la démarche collective de recherche de la vérité, au profit du bachotage traditionnel , en instaurant des collèges « ambition réussite » sans aucun moyen nouveau mais en prélevant des moyens sur les autres collèges déjà frappés par les mesures d'austérité, en supprimant des postes en maternelle aujourd'hui devenue variable d'ajustement de la carte scolaire et en sabordant les emploi-jeunes , le gouvernement Chirac-Sarkozy-De Robien renonce à éduquer les jeunes de notre pays. […]
Les missions de l'Ecole : s'il est difficile pour l'Ecole d'être égalitaire dans une société qui ne l'est pas, l'Ecole publique et laïque ne peut ni ne doit pour autant renoncer à sa mission première : la réussite de tous les élèves. En ramenant l'apprentissage à 14 ans, le travail de nuit à 15 au moment où tous les autres pays tentent d'allonger le temps de scolarisation des jeunes, la droite promeut l'idée que l'apprentissage est fait pour ceux qui ratent leur scolarité, renonçant ainsi à l'idéal d'une démocratie par l'Ecole alors qu'il serait nécessaire de proposer à chaque élève une culture commune, indépendamment des réussites et des échecs de chacun. Et que dire de la polémique sur la carte scolaire ! […]
Là où la droite et son candidat veulent toujours plus de compétition, toujours plus d'individualisme, la gauche réaffirme le droit à la réussite pour tous les jeunes, quels que soient leur origine sociale ou leur lieu de vie . C'est un défi majeur : c'est le défi que nous avons collectivement décidé de relever parce que pour nous socialistes et pour notre candidate Ségolène Royal, une société sans éducation est une société sans avenir
Lire la suite de l’article


Lettre d’un prof en ZEP à Ségolène Royal
Alors que Ségolène Royal est en déplacement jeudi soir dans le Nord sur le thème de l'éducation, Jérôme et Guillaume, professeurs dans un collège Ambition Réussite de Seine-Saint-Denis, interpellent la candidate sur leur Libéblog.
Lire la suite de l’article



---------------------------------------------
Le Figaro du 15/02/07


Le climat se détériore dans les écoles primaires
Après le collège, les écoles primaires vivent de plus en plus au rythme des incivilités.
Lire la suite de l’article


À Tours, un établissement scolaire comme les autres tente de gérer la multiplication des actes d'incivilité
Dans cette école primaire proche du centre-ville, les tensions au quotidien ne cessent d'augmenter. Les enseignants avouent leurs difficultés, les parents leur inquiétude.
Lire la suite de l’article


Les enseignants bivalents bénéficieront de primes
Le décret réformant le temps de service des enseignants paru hier au Journal officiel va permettre aux professeurs de collège d'enseigner dans une autre discipline.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 14/02/07 (un jour de retard)



Robien souffle sur les braises
Le décret prévoyant la suppression des décharges horaires et la bivalence des enseignants du secondaire a été publié hier. Les syndicats appellent à l’action.
Lire la suite de l’article


Roland Veuillet, franc tireur et cible idéale
Le conseiller principal d’éducation entame son 53e jour de grève de la faim. Le ministère refuse toujours de lever la sanction.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 15/02/07 ( payant)



Carte scolaire
Le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien, prône le maintien de la carte scolaire, dans des propositions récemment remises au Premier ministre. Pour conserver la mixité sociale dans les établissements, le ministre suggère...
Lire la suite de l’article


Les 15-35 ans veulent qu'on leur fasse de la place
Dans une étude de la Fondation de France, que nous révélons, les jeunes dénoncent une société bloquée qui n'a pas grand-chose à leur offrir. Méfiants vis-à-vis de la politique, ils lui préfèrent l'engagement associatif, plus proche et plus concret.
Lire la suite de l’article


« Ils ont besoin de compréhension de la part du pouvoir »
VINCENT TIBERJ, sociologue*
Lire la suite de l’article


« On vit dans un pays mou »
ALICE-YANN, étudiante, a décidé d'aider bénévolement une collégienne en difficulté
Lire la suite de l’article


LEURS VALEURS
Selon l'étude de la Fondation, les associations occupent désormais le devant de la scène sociale : elles pallient les absences de l'Etat et constituent le plus efficace levier pour « changer les choses dans la société ». Les associations qui agissent dans le domaine de la solidarité, valeur centrale chez les jeunes, ont le vent en poupe, tout comme les mini-structures de quartier qui font de l'aide aux devoirs scolaires, de l'assistance aux démunis...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 15/02/07



En banlieue, Nicolas Sarkozy est respecté autant que honni
Ils ont 20 ans, ont grandi ensemble dans la cité des Tarterêts (Essonne), l'une des plus enclavée d'Île-de-France, et se passionnent pour l'élection présidentielle
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 15/02/07



Bien-être des enfants : «Notre mauvaise place n’a rien d’étonnant»
Dominique Versini, défenseure des enfants, analyse les résultats du rapport de l’Unicef…
Lire la suite de l’article


Lille : Un forum contre l'illettrisme
Des professeurs retraités pour aider les jeunes en difficulté. Cela fait partie des dispositifs présentés hier au lycée Baggio, lors du forum permanent sur les pratiques de lutte contre l'illettrisme.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 15/02/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Ouest-France du 15/02/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 16/02/07



Un conseiller d'éducation en grève de la faim a été interné
oland Veuillet, 51 ans, un conseiller principal d'éducation en grève de la faim depuis cinquante-trois jours, a été interné d'office au Vinatier, l'hôpital psychiatrique de Lyon, mercredi 14 février. M. Veuillet protestait contre la décision du recteur de Nîmes de le muter, il y a quatre ans, à Lyon (Le Monde du 7 février).
Lire la suite de l’article


Les classes à double niveau font débat
Mauvaise nouvelle pour les parents : les classes à double niveau (CP avec CE1 par exemple) ne seraient "jamais efficaces" sur le plan pédagogique, mais au contraire "néfastes" dans certaines conditions. C'est ce que conclut une étude menée par deux chercheurs de l'Institut de recherche sur l'éducation (Iredu) de Dijon, Christine Leroy-Audouin et Bruno Suchaut. L'école d'antan à classe unique, comme dans le film documentaire Etre et avoir (2002) de Nicolas Philibert, serait donc loin d'être un modèle idéal d'enseignement.
Lire la suite de l’article


L'Université revendique une autonomie renforcée
a présidente de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Sylvie Faucheux, préfère prendre les choses avec humour : "On nous a accroché tous les boulets aux pieds, et on arrive quand même à avancer. Ça tient du miracle." A l'instar de ses collègues, elle plaide pour une nouvelle gouvernance et une autonomie renforcée des universités. Une exigence qui sera au coeur des revendications de la Conférence des présidents d'universités (CPU) qui se réunit, jeudi 15 et vendredi 16 février, et qui devrait formuler des propositions à l'intention des candidats à l'élection présidentielle.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 15/02/07


Un conseiller d'éducation
en grève de la faim interné d'office
Roland Veuillet, un conseiller d'éducation en grève de la faim depuis 53 jours pour protester contre une sanction administrative prise à la suite d'un mouvement social, a été hospitalisé d'office sur demande du préfet, mercredi 14 février, dans un hôpital psychiatrique de Lyon.
Laurence Pennequin, membre de Sud-Education, a annoncé que le syndicat allait déposer une requête afin de faire annuler cette mesure.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 15/02/07


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 15/02/07



Les parents au coeur du système Royal pour lutter contre l'échec scolaire
La candidate socialiste Ségolène Royal veut placer les parents au coeur de la lutte conte l'échec scolaire en créant des "emplois-parents" pour sortir des familles de la précarité, une proposition qui intéresse les fédérations de parents même s'ils attendent des précisions.
Lire la suite de l’article


Carte scolaire: Robien prône son maintien dans des propositions remises à Villepin
Le ministre de l'Education Gilles de Robien prône le maintien de la carte scolaire, dans des propositions récemment remises au Premier ministre et établies après une large concertation en septembre avec les syndicats, les parents d'élèves et les élus.
Lire la suite de l’article


Internement de Veuillet: la LDH dénonce "la psychiatrie à des fins répressives"
La Ligue des droits de l'Homme (LDH) s'est insurgée mercredi contre le placement d'office en hôpital psychiatrique de Roland Veuillet, un conseiller d'éducation en grève de la faim depuis 53 jours pour protester contre sa mutation.
Lire la suite de l’article


Un syndicat de psychiatres dénonce l'hospitalisation d'office de Veuillet
Un syndicat de psychiatres, l'Union syndicale de la psychiatrie, a dénoncé jeudi, dans un communiqué commun avec le syndicat Sud, le placement d'office en hôpital psychiatrique de Roland Veuillet, un conseiller d'éducation en grève de la faim depuis 54 jours.
Lire la suite de l’article


Présidentielle: le Snes-FSU envoie "11 fiches et 21 questions" aux candidats
Le Snes-FSU, principal syndicat du secondaire, a adressé aux candidats à la présidentielle un "dossier" composé d'une "note de problématique générale" et de 11 fiches, chacune accompagnée de "une ou deux questions", a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


Carte scolaire: "tardives propositions" de Robien à Villepin, selon l'Unsa
La fédération Unsa-Education a déploré jeudi des "propositions tardives" du ministre de l'Education Gilles de Robien au Premier ministre prônant le maintien de la carte scolaire, estimant qu'il ne "restera pas grand chose" de la large concertation de septembre avec les syndicats.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.