jeudi, mai 31, 2007

Revue de presse du jeudi 31 mai 2007

Les yeux dans les yeux…
Décharges horaires des profs : l'Élysée prend la barre
Le titre du Figaro est très explicite… et inquiétant. Selon le journal, le chef de l'État veut parler « les yeux dans les yeux » aux syndicats d'enseignants. Nicolas Sarkozy aurait décidé de reprendre lui-même la main sur le dossier et d'organiser une table ronde avec les différents syndicats de l'Éducation nationale en compagnie de Xavier Darcos.
Après avoir consulté les syndicats ces derniers jours, celui-ci avait décidé de rétablir les moyens supprimés par le décret Robien, via des heures supplémentaires délivrées dans les établissements. Il devait par ailleurs annoncer que le métier d'enseignant fera l'objet d'une réflexion globale dans les mois à venir. Mais il a dû remiser son texte, Nicolas Sarkozy ayant donc décidé de « parler les yeux dans les yeux» aux syndicats d'enseignants.
. Doit-on s’inquiéter ou se réjouir de cette volonté présidentielle ?
Ce que souhaite le président de la République, c'est encourager le pouvoir d'achat des enseignants, les pousser à travailler différemment et mieux pour pouvoir mieux gagner leur vie", a déclaré Xavier Darcos. "Or les décrets (Robien) avaient tendance à dire “en faisant la même chose nous allons vous retirer un certain nombre d'avantages et d'heures que vous receviez“, il y a une contradiction par rapport à ce que souhaite le président de la République (...) C'est au président de trancher mais j'ai l'impression qu'on va plutôt vers la reconnaissance du fait que le dispositif décidé préalablement mériterait d'être amendé”, a ajouté le ministre de l'Education au micro de France Inter (dépêche AFP).
Celui-ci, décidemment très actif a aussi donné interview au journal Le Monde où il dit à peu près la même chose.
On notera cependant deux points. Tout d’abord ’affirmation d’une certaine prudence sur la question (cruciale pour les cahiers pédagogiques) des “mis à disposition” : “l faut toutefois être prudent, car cela concerne aussi des services qui concourent à l'action éducative : les associations périphériques de l'école, diverses structures d'aide. Mais il y a une marge de manœuvre importante. Cela mérite d'être examiné.
Ensuite, la volonté de réduire la dépense et de réaliser des “gains de productivité” avec cette déclaration qui va, me semble t-il, susciter beaucoup de commentaires : “Nous avons, dans le second degré, un professeur pour onze élèves. Cela ne signifie pas qu'il y a onze élèves par classe, mais que nous avons un des meilleurs taux d'encadrement des pays de l'OCDE. Notre offre scolaire est considérable, avec une grande diversité d'options. Mais elles sont dispersées dans tous les établissements. Il faut garder la diversité mais mettre fin à l'éparpillement.


On pourra lire aussi un dossier assez complet sur la carte scolaire dans La Croix . Avec bien sûr, le point de vue de l’enseignement privé, mais aussi celui des chefs d’établissements et le point de vue de François Dubet. Le sociologue y affirme que les “les inégalités risquent de s’aggraver” et propose plutôt de redessiner certaines cartes scolaires.
On peut lire aussi dans ce dossier une déclaration du ministre où il se dit favorable à ce que les élèves boursiers choisissent leur établissement
les yeux dans les yeux…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 31/05/07


Ne passe pas ton bac d'abord
Par Isabelle Szczepanski professeure-documentaliste au lycée Baggio de Lille

Notre élève marocain n'est pas en danger de mort dans son pays... Cela suffit à l'expulser.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 31/05/07


Décharges horaires des profs : l'Élysée prend la barre
Le chef de l'État veut parler « les yeux dans les yeux » aux syndicats d'enseignants, qui réclament l'abrogation d'un décret allongeant leur temps de travail.
Lire la suite de l’article


Sciences Po Paris débarque au Havre
Le directeur de Sciences Po Paris tisse sa toile à travers la France. Après Nancy, Menton, Dijon et Poitiers, il ouvre au Havre son 5e campus en Province.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 30/05/07 (un jour de retard)



Darcos veut sacrifier la carte scolaire
Le ministre a réaffirmé sa volonté. L’opinion est partagée et les directeurs d’établissement redoutent les conséquences d’une décision qu’il regrette.
Lire la suite de l’article


RESF dénonce « l’acharnement » du gouvernement
Sans-papiers . 200 militants du réseau ont manifesté hier devant une école du 11e arrondissement de Paris.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 31/05/07 ( payant)



Les échecs contre... l'échec scolaire
COMMENT MATER l'échec scolaire ? L'académie de Créteil, qui regroupe les élèves de trois départements...
Lire la suite de l’article


Des parents encore inconscients des dangers
LE JEU du foulard... Ils connaissent, bien sûr. Mais ils ne réalisent pas toujours que c'est si dangereux....
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 31/05/07



Carte scolaire, les parents d'élèves réclament des garde-fous
Le débat sur la carte scolaire ne laisse personne indifférent. Beaucoup de familles voudraient pouvoir choisir l'établissement de leurs enfants
Lire la suite de l’article


François Dubet : «Les inégalités risquent de s’aggraver»
« La carte scolaire entérine parfois les inégalités au sein des zones urbaines. Mais il est difficile de la supprimer, il faut bien gérer les flux d’élèves. Si l’on assouplit la sectorisation, en permettant à 10 ou 20 % des élèves d’y échapper, sans réguler offre et demande, les inégalités s’aggraveront entre les collèges jugés les meilleurs et les autres. »
Lire la suite de l’article


Les chefs d'établissements réclament une régulation
Philippe Guittet, secrétaire général du principal syndicat des chefs d’établissement, le SNPDEN-Unsa, se dit contre toute suppression de la carte scolaire qui ne s’accompagnerait pas d’une régulation.
Lire la suite de l’article


L'enseignement catholique ne redoute pas l'assouplissement de la sectorisation
Pour l’enseignement catholique, ce débat peut être l’occasion de réfléchir à sa participation à l’effort de mixité sociale
Lire la suite de l’article


Darcos favorable à ce que les élèves boursiers choisissent leur établissement
"On peut considérer qu'à chaque fois que les élèves boursiers, pour des raisons sociales ou au mérite, demandent un autre établissement, ils puissent l'obtenir", a déclaré le ministre, sans donner plus de précisions. Il s'exprimait dans un reportage diffusé par la chaîne publique.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 31/05/07



Un robot pour surveiller la récréation
Ils ont toujours un oeil dans les couloirs des collèges et ils sont attentifs aux moindres bruits de la récréation, qui sont-ils? Les pions. Une espèce qui pourrait être en voie de disparition... En cause: une invention coréenne. Un établissement scolaire de Séoul va tester un pion-robot pour surveiller les élèves pendant la récréation. Ofro, nom de l'engin, est équipé d'une caméra et d'un microphone, il se déplace à 5km/h.
Lire la suite de l’article
-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 31/05/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 31/05/07



Petit portrait d'élève de ZEP: Yamina (épisode III)
Par Zacharia Dosseur (Enseignant en ZEP)

Jeudi dernier, Yamina sait que j'arrive une heure avant pour travailler dans ma salle. Les autres élèves sont en cours, elle frappe. "Entrez." Elle s'exécute doucement, s'assoit sur une chaise, MP3 provocateur encore pendouillant autour des oreilles, et elle s'effondre en larmes.La semaine avait bien commencé pour elle. Mais là, effondrement
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 31/05/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 01/06/07



Xavier Darcos : "A la rentrée, le nombre de dérogations sera doublé"
C'est une liberté nouvelle que nous voulons donner aux familles. Il faut dédramatiser ce problème. Il est un peu difficile à gérer dans les grandes villes aux quartiers très contrastés, mais ne se pose pas du tout dans le primaire ni dans les zones rurales. J'ai indiqué qu'entre 10% et 20% des élèves ne seront plus soumis à la carte scolaire à la rentrée : cela équivaut à doubler le nombre des dérogations existantes. 10% de plus dans un établissement, c'est quelques dizaines d'élèves, cela ne provoquera pas une grande révolution, ni la pagaille. Nous allons en finir avec l'opacité, les dérogations accordées par relations. Les demandes seront plus favorablement accueillies dès la rentrée. Et si, par ailleurs, des établissements moins demandés perdent quelques élèves, nous maintiendrons leurs moyens pédagogiques. Mais il faut que les familles se rendent compte qu'on ne pourra pas tout accepter d'un coup. Nous allons fixer quelques critères lisibles.
Lire la suite de l’article


Les bacs professionnels méritent des filières d'excellence,
par Jean-Pierre Boisivon

[…]il faut créer des filières d'enseignement supérieur conçues pour accueillir les bacheliers professionnels en valorisant leurs acquis. Ces filières doivent viser à les conduire par des méthodes et des contenus différents aux niveaux licence et master. Comme le système éducatif vit beaucoup de symboles, créons une grande école qui sélectionnera les meilleurs bacheliers professionnels et qui apportera la preuve tangible qu'ils peuvent atteindre un niveau comparable à celui auquel accèdent les meilleurs élèves issus de l'enseignement général. En d'autres termes, que l'on peut atteindre le même niveau d'excellence par des voies différentes et en développant des contenus différents.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 31/05/07


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 31/05/07


Jeu du foulard: un besoin de prévention
Pour la première fois, une enquête Ipsos s'est penchée sur la façon dont les parents perçoivent le jeu du foulard, très répandu dans les établissements scolaires, qui consiste à compresser au maximum la carotide à la recherche de sensations fortes. Les parents sont loin d'avoir conscience du danger
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 31/05/07



Sarkozy recevra parents et profs et devrait "amender" les décrets Robien
Le président Nicolas Sarkozy recevra bientôt les syndicats enseignants et les parents d'élèves, pour discuter notamment des décrets Robien qui devraient être amendés car ils prévoient de faire travailler plus les enseignants sans contrepartie financière, a annoncé jeudi Xavier Darcos, ministre de l'Education.
Lire la suite de l’article


Le président Nicolas Sarkozy s'approprie le dossier sensible de l'Education
Le président de la République Nicolas Sarkozy a décidé de s'emparer du dossier sensible de l'Education en organisant une rencontre le 11 juin avec les syndicats d'enseignants et parents d'élèves qui se sont montrés surpris jeudi d'être subitement invités à l'Elysée.
Lire la suite de l’article


Darcos: "nous allons mettre le paquet" pour les enseignants
Le ministre de l'Education Xavier Darcos promet, dans un entretien au journal le Monde de vendredi, que le gouvernement va "mettre le paquet sur la situation morale et matérielle des enseignants".
Lire la suite de l’article


Autonomie des universités: Pécresse donne méthodologie et calendrier
La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse a annoncé jeudi à la communauté universitaire, qu'elle a constitué trois groupes de travail qui rendront leur synthèse le 22 juin sur la future loi sur l'autonomie des universités.
Lire la suite de l’article


Les présidents d'université: oui à l'autonomie mais "pas à deux vitesses"
Les présidents d'université ont rappelé jeudi, à l'issue d'une table-ronde avec Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur, que l'autonomie des universités, à laquelle ils sont favorables, ne peut se faire "à deux vitesses".
Lire la suite de l’article


"Jeu du foulard": une association de parents tire la sonnette d'alarme
Le "jeu du foulard", qui consiste à retenir sa respiration ou à serrer le cou jusqu'à perdre connaissance, est une pratique plus répandue qu'on ne l'imagine et entraînerait de nombreux accidents, selon le premier sondage sur ce jeu présenté par une association de parents.
Lire la suite de l’article


Autonomie des universités: les syndicats soucieux de "maintenir le service public"
Les syndicats d'enseignants-chercheurs et de personnels ont prévenu jeudi, après une table-ronde avec Valérie Pécresse, qu'ils resteront "exigeants" sur "le respect des fondements du service public" dans le cadre de la réforme de l'Université et d'abord de leur autonomie.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

mercredi, mai 30, 2007

Revue de presse du mercredi 30 mai 2007

Guy Môquet encore. On se souvient d’une tribune dans Libération d’un professeur d’histoire-géographie de Montpellier qui déclarait en titre : “Pourquoi je ne lirai pas la lettre de Guy Môquet à mes élèves à la rentrée”Le 24 mai Laurent Joffrin utilisait de manière assez étonnante les pages Rebonds de son quotidien pour répondre : “Oui, il faut lire la lettre de Guy Môquet” . Là où ça se complique un petit peu c’est que le Comité de Vigilance face aux usages publics de l'Histoire (CVUH)a souhaiter ensuite lui apporter une réponse collective. Libération aurait refusé de publier ce texte. Dommage car ce débat est intéressant. .On peut cependant lire ce texte sur le site avec un ensemble de références et un dossier très complet pour permettre de réfléchir à ce sujet de l’instrumentalisation de l’histoire. Sur le même sujet, on peut aussi lire une réflexion et une prise de position sur le blog de Lubin “Journal d’école
Guy Môquet toujours, et utilisé à toutes les sauces…
On apprend dans Libération que le conseil général des Hauts de Seine refuse qu’un collège de Nanterre porte le nom d’Abdelmalek Sayad , un sociologue français décédé en 1998. Cette initiative est soutenue par des universitaires et des citoyens de tous horizons mais Isabelle Balkany, la vice-présidente du département et déléguée à l'enseignement refuse en rappelant que le “Conseil général décide […] en toute souveraineté du nom qu'il veut donner.»”. Elle justifie son refus par cette phrase “On choisit des noms qui ne prêtent pas à la polémique et qui peuvent permettre un travail pédagogique avec les enfants” et sort de sa manche un nom bien de chez nous puisqu’elle propose de baptiser le collège du nom de… Guy Môquet.
Pauvre Guy Môquet… Qui parlait d’instrumentalisation de l’histoire ?

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 30/05/07


Sayad, un nom de collège qui fait tiquer les Hauts-de-Seine
A Nanterre, le conseil général refuse que le nouvel établissement porte le nom d'Abdelmalek Sayad, sociologue proche de Bourdieu.
Lire la suite de l’article


Si petits et déjà si dangereux
Par Dr Richard HOROWITZ psychiatre au CMPP Gustave-Eiffel (Paris), président de la Fédération des associations nationales de CMPP

Après l'Inserm et Sarkozy, c'est au tour de la Fondation MGEN d'inquiéter avec son questionnaire sur «la santé physique et mentale» des élèves.
Lire la suite de l’article


Nicolas Sarkozy, médiocre bachelier
Interviewé dans Libération du 7 mai (page15), Martial, ingénieur, déclare à propos de Nicolas Sarkozy : «Il a eu le bac avec mention très bien.» Je ne sais qui lui a fait avaler une telle bourde ! Il se trouve que j'étais membre du jury qui a fait passer les épreuves du bac B à notre futur président au lycée Molière (Paris XVIe) en 1973 : les notes d'écrit du candidat n° 18917 étaient tellement médiocres (7/20 en français, 8/20 en mathématiques, 9/20 en philosophie...) qu'il lui a fallu passer l'oral pour être reçu sans mention.
Sans doute était-il déjà doué pour faire croire à son interlocuteur qu'il se levait tôt, ou qu'il était une victime de Mai 68...
Jean-Bernard Gonzalez, professeur retraité
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 30/05/07


Ces jeunes sportifs, proies faciles des gourous
Très intense, la relation entre l'athlète et son entraîneur peut déraper dans la psychodépendance. La parade : ne pas tout parier sur la réussite sportive et penser à la reconversion.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 30/05/07 (un jour de retard)



Des lycéens au mont Valérien
L’imposant Mémorial de la France combattante à Suresnes s’étend sur plusieurs mètres. Sous une pluie battante, ce 27 mai, un groupe d’élèves du lycée Le Corbusier d’Aubervilliers, accompagnés par leur professeur de philosophie et d’économie ainsi que par Georges Duffau, fils de Joseph Epstein, résistant fusillé au mont Valérien, découvrent les lieux. Cissé, un des élèves, s’approche de la flamme de la Résistance, placée au pied d’une immense croix de Lorraine, et lit à haute voix : « Quoi qu’il arrive, la flamme de la Résistance ne s’éteindra pas, général de Gaulle. » Cette visite clôture une réflexion menée tout au long de l’année sur l’engagement, en particulier à propos des combats des étrangers de la MOI (Main-d’oeuvre immigrée) dans la Résistance.
Lire la suite de l’article


Mobilisation pour les jeunes majeurs
Si les expulsions se multiplient, les réseaux d’aide ne désarment pas.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 30/05/07 ( payant)



Collégienne violée : les professeurs refusent la loi du silence
Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine)
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 30/05/07



Ces fêtes dont les parents sont les héros
Les parents donnent, les enfants reçoivent. Normal. Mais, à l'occasion d'un anniversaire, l'inverse arrive parfois. C'est alors des moments d'exception à goûter sans modération
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 30/05/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 30/05/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 30/05/07



Université: inquiétant consensus sur une réforme a minima
Pour qui connaît la situation désastreuse du système universitaire français et prend au sérieux la nécessité de changements profonds, le consensus affiché depuis quelques jours entre la ministre en charge du dossier et les syndicats étudiants n’a rien de rassurant. Ces derniers —qui ne représentent à peu près qu’eux-mêmes tant la participation aux élections étudiantes est notoirement dérisoire— n’ont en effet jamais accepté ni de près ni de loin les arguments qui fondent la nécessité de tels changements, considérant comme autant de tabous des impératifs tels que l’autonomie réelle des universités, l’orientation sélective des étudiants ou encore la question des droits d’inscription, sans parler des enjeux stratégiques que constituent les rapports universités/grandes écoles/classes préparatoires, le sort des organismes de recherche ou encore les nécessaires regroupements d’universités.
On peut donc s’interroger sur la signification de premières déclarations gouvernementales consistant à mettre en avant le premier de ces impératifs, qui doit faire l’objet d’une loi dès cet été, tout en renvoyant à des chantiers ultérieurs le traitement de dossiers certes importants (la question des carrières et des conditions de travail des universitaires, celles des conditions de la vie étudiante etc.) mais qui laissent de côté l’essentiel de ce qui constituerait une vraie réforme d’ensemble du système. Et l’on est d’autant plus perplexe que cet agenda restrictif et au fond modeste (quelles que soient les promesses budgétaires qui l’accompagnent) est en rupture… avec la rupture voulue par le candidat Sarkozy. Ce dernier n’avait-il pas tracé les lignes d’une politique très ambitieuse, visant à rien moins qu’à une remise au niveau international du système universitaire français?
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 30/05/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 31/05/07



Les écoles françaises de voile adoptent une pédagogie ludique
Les écoles françaises de voile (EFV) font leur révolution. Après vingt-cinq ans passés sur le mode pur et dur, du "pour être un bon marin, il faut en souper", l'heure est au plaisir, à la pédagogie douce, à l'écoute des mousses, jeunes et vieux, qui ne rêvent que de haute mer. Objectif : séduire les quelque 425 000 stagiaires accueillis chaque année (chiffres de 2006), dont 45 % ont moins de 12 ans, 35 % entre 13 et 17 ans et 10 % plus de 35 ans.
Lire la suite de l’article


Les ministres devront encore attendre leurs "lettres de mission"
Premières bourdes des nouveaux ministres, batailles d'ego et de territoires, ébauches de projets de loi, ballons d'essai dans les médias et auprès des syndicats : jusqu'aux législatives des 10 et 17 juin, les ministres s'échauffent. Ensuite, Nicolas Sarkozy ramasse les copies et distribue les rôles définitifs.Le président de la République a annoncé, mardi 29 mai, qu'il remettait à plus tard la distribution des "lettres de mission" qui assignent à chacun des ministres leurs objectifs et qu'on attendait pour cette semaine. Finalement, ce n'est qu'une fois "l'Assemblée élue" que M. Sarkozy adressera "avec le premier ministre, à chacun des ministres, une lettre de mission qui leur fixera des objectifs et qui permettra d'évaluer les résultats", a-t-il précisé lors d'une réunion publique au Havre.
Lire la suite de l’article


Un album d'Astérix sur les droits de l'enfant provoque la controverse
Astérix, qui a l'habitude de provoquer des bagarres, vient de susciter une controverse inattendue sur... la convention des Nations unies sur les droits de l'enfant de 1989. Pour promouvoir ce texte dans un esprit "ludique et pédagogique", la défenseure des enfants, Dominique Versini, a décidé, au printemps, d'utiliser les images de l'irréductible Gaulois dans un album destiné à promouvoir les droits de l'enfant.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 00/00/07


Rien vu...


----------------------------------------
L’Express.fr du 00/00/07


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 30/05/07



Vitry-sur-Seine: occupation d'un collège contre les suppressions de classes
Une cinquantaine de personnes, majoritairement des enseignants mais aussi des parents d'élèves, occupaient mardi soir un collège de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) pour protester contre des suppressions de classes dans cet établissement difficile, a-t-on appris de source syndicale.
Lire la suite de l’article


Les lycéens de l'UNL envoient leur "projet pour l'Education" à Darcos
L'Union nationale lycéenne (UNL, premier syndicat) a envoyé mercredi son "projet pour l'Education" au nouveau ministre de l'Education nationale Xavier Darcos, dans lequel elle se prononce notamment contre la suppression de la carte scolaire mais pour son "réaménagement”
Lire la suite de l’article


Carte scolaire: le SNPDEN-Unsa contre une suppression sans "régulation"
Philippe Guittet, secrétaire général du principal syndicat des chefs d'établissement, le SNPDEN-Unsa, se déclare mercredi dans un courrier au ministre de l'Education Xavier Darcos, contre une suppression de la carte scolaire "sans mesures de régulation".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

mardi, mai 29, 2007

Revue de presse du mardi 29 mai 2007

Tour de passe-passe
Xavier Darcos donne une interview dans Le Parisien-Aujourd’hui où il précise le calendrier et ses objectifs concernant la carte scolaire. Il déclare : “ Je proposerai, d'ici à la fin du mois de juin, de conduire une expérimentation dès septembre 2007. Elle reposera sur des dispositions légales existantes. Nous n'aurons pas besoin de faire voter une loi pour la mettre en place. Sur la base des résultats obtenus, cette expérience sera généralisée à partir de la rentrée 2008. Il faudra bien trois rentrées scolaires pour que la carte scolaire actuelle ait disparu, car nous devons, parallèlement, mettre en place les outils de régulation qui garantiront une vraie diversité sociale au sein des établissements scolaires. Nous ne voulons pas installer le grand marché libéral de l'école !
Ce qui fait dire auau Le Figaro, que “la carte scolaire ne disparaitra pas avant 2010
Ce dossier dans le Parisien est aussi l’occasion d’une bataille de chiffres puisqu’on y affirme que 72 % des Français remettent en cause la carte scolaire alors qu’un sondage précédent donnait des chiffres différents . On pourra lire aussi dans ce dossier un bon article de synthèse qui résume bien les principaux enjeux de cette question. La Croix propose une étude de la carte scolaire dans les Hauts de Seine , département cher au Président.
Louis Maurin, 
directeur de l'Observatoire des Inégalités s’étonne dans le Nouvel Obs qu’on prenne prétexte du contournement pour justifier la suppression : “En fait, il n'y a pas plus de gens qui dérogent que de gens qui grillent des stops. Or, on ne supprime pas les stops ! Pourquoi généraliser le désordre quand on peut faire respecter l'ordre?
Mais c’est dans un article très court du Monde qu’on trouve finalement les indications les plus utiles pour comprendre les enjeux de cette mutation : “Les Français pourront inscrire librement leurs enfants dans l'établissement de leur choix, à condition qu'il y soit accepté”.
C’est là qu’est le tour de passe-passe, on croit que ce sont les parents qui pouront choisir l’’école de leurs enfants, mais en fait ce sont les établissements qui pourront choisir leurs élèves...

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 29/05/07


La seconde mort de Guy Môquet
Par Marie Lavin agrégée d'histoire.

l faut méconnaître l'enseignement pour défendre la lecture de la dernière lettre de Guy Môquet, le même jour, à la même heure dans toutes les écoles. Et pourtant cette lettre me bouleverse chaque fois que je l'écoute, même si je n'écrase pas une larme feinte pour la caméra. Eduquer ce n'est pas faire lire un texte à la rentrée, le jour où les élèves sont tout à leurs retrouvailles amicales. On imagine le sort réservé à cette lecture, les « encore Guy Môquet, comme tous les ans !!! », et les jeunes échangeront des souvenirs de plage en rigolant : ce sera la deuxième mort de Guy Môquet.(…)
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 29/05/07


La carte scolaire ne disparaitra pas avant 2010
Le ministre de l’Education nationale précise les contours de ce dossier très sensible.
Lire la suite de l’article


Pentecôte : les enseignants ont fait l'école buissonnière
Une grande majorité d'établissements scolaires étaient, hier, vidés de leurs professeurs.
Lire la suite de l’article


Pentecôte : Bertrand promet une évaluation "avant l’été"
Excluant toute remise en cause du principe de cette journée, le ministre du Travail a même jugé qu’il fallait aller "au-delà des deux milliards d'euros" générés par la journée de solidarité.
Lire la suite de l’article

--------------------------------------
L’Humanité du 29/05/07 (un jour de retard)



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 29/05/07 ( payant)



72 % des Français remettent en cause la carte scolaire
Dans trois ans, les parents pourront inscrire librement leurs enfants dans l'établissement de leur choix. Selon notre sondage exclusif, les Français approuvent cette réforme de la carte scolaire. Xavier Darcos, le ministre de l'Education, la justifie.
Lire la suite de l’article


« Les demandes des boursiers seront prioritaires » XAVIER DARCOS, ministre de l'Education nationale
C'est pour les plus fragiles, dont l'école est le seul bagage, que la carte scolaire a été conçue. Mais elle ne les protège plus. Il est donc normal que nous la remplacions progressivement par de nouveaux instruments de mixité sociale. Mais je veux rassurer les familles : je ne remettrai pas en cause la règle générale qui leur permet d'inscrire leurs enfants dans l'établissement le plus proche de leur lieu de résidence.
Lire la suite de l’article


ILS ONT DIT PENDANT LA CAMPAGNE
Ncolas Sarkozy (UMP) « Je prône la suppression progressive de la carte scolaire, qui est devenue l'instrument de la ségrégation, en donnant la liberté de choix aux parents. Cela créera de l'émulation entre les établissements ». Il faudra « respecter un équilibre dans la composition sociale et géographique des élèves ».
Lire la suite de l’article


Paris, capitale du contournement
LES GRIMACES commencent dès la maternelle, se nourrissent de rumeurs et se gonflent d'angoisse au fur et à mesure que les enfants grandissent... A Paris - surtout dans les arrondissements populaires du nord et de l'est de la capitale -, les papotages de sortie d'école sont les pires ennemis de la mixité scolaire.
Lire la suite de l’article


Les 4 questions que pose cette réforme
1 Comment va-t-on sélectionner les élèves ?
2 Qu'adviendra-t-il des élèves qui n'auront plus de place dans leur collège de secteur ?
3 Comment organiser les transports ?
4 Ne risque-t-on pas de décourager les équipes des collèges-repoussoirs ?
Lire la suite de l’article


« J'ai dû me résoudre au privé »
MANUEL ALVAREZ, président départemental de la FCPE 95

«VIGILANCE », c'est avec ce mot d'ordre que Faride Hamana, le président de la FCPE, a conclu hier le congrès de sa fédération, première association de parents d'élèves du public (325 000 adhérents). Et notamment à propos de la réforme de la carte scolaire à laquelle la FCPE, classée à gauche, ne souscrit pas. Coincés entre conviction et expérience, les 800 parents-militants réunis sont contre la suppression de la carte, mais beaucoup admettent les aberrations du système et leurs stratégies de contournement.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 29/05/07



Carte scolaire, mode d'emploi dans les Hauts-de-Seine
Les départements n'ont pas attendu pour réfléchir sur le redécoupage des secteurs scolaires. Exemple en banlieue parisienne
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
20 minutes du 29/05/07



La carte scolaire reléguée dans les livres d'histoire dans trois ans
Xavier Darcos avait déjà annoncé vouloir «assouplir» la carte scolaire (qui impose à un élève de se rendre dans un établissement spécifique en fonction de sa zone de résidence) dès la rentrée prochaine. Le ministre de l’Education nationale précise mardi matin au «Parisien» qu’elle aura définitivement disparu d’ici «trois rentrées scolaires».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 29/05/07



Rien vu...


------------------------------------------------
Rue89 du 29/05/07



Inhabituel consensus pour la réforme de l'université
La réforme promise par la ministre Valérie Pécresse semble faire l'unanimité des syndicats étudiants.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
Ouest-France du 29/05/07



Aujourd'hui, les lycéens bachotent en ligne
Blogs de profs, exercices en ligne, vidéos... Les élèves peuvent de plus en plus travailler sur Internet. Exemples avec lewebpedagogique.com et le Cned.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 29/05/07



La carte scolaire actuelle aura disparu d'ici à 2010
Apprendre le russe en deuxième langue ou l'allemand dès la sixième fait partie des stratégies courantes de contournement de la carte scolaire. Une pratique répandue notamment dans la capitale où, d'après Le Parisien, environ 40 % des élèves entreraient en sixième dans un établissement autre que celui auquel ils sont affectés. Cette anomalie pourrait cesser dès septembre prochain : les parents qui en auront fait la demande pourront choisir sans contraintes l'établissement de leur enfant. Cet assouplissement devrait se généraliser pour conduire, en 2010, à la suppression de la carte scolaire actuelle. Les Français pourront inscrire librement leurs enfants dans l'établissement de leur choix, à condition qu'il y soit accepté.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 29/05/07


La carte scolaire aura disparu en 2010
Le ministre de l'Education confirme "une expérimentation dès la rentrée 2007", puis une généralisation progressive en trois ans.
Lire la suite de l’article


"L'exemple-type de la fausse bonne idée"
par Louis Maurin, 
directeur de l'Observatoire des Inégalités

En fait, il n'y a pas plus de gens qui dérogent que de gens qui grillent des stops. Or, on ne supprime pas les stops ! Pourquoi généraliser le désordre quand on peut faire respecter l'ordre?
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
L’Express.fr du 29/05/07


Débat du 26/03/2007
Faut-il supprimer la carte scolaire?
Alain Madelin, député (UMP) d'Ille-et-Vilaine, face à François Dubet, sociologue

Le très libéral Alain Madelin, 60 ans, est député (UMP) d'Ille-et-Vilaine. La liberté du choix de l'école lui tient à cœur depuis longtemps. En 1984,il a publié Pour libérer l'école, l'enseignement à la carte (Robert Laffont)
Le sociologue François Dubet, 60 ans, est professeur à l'université Victor-Segalen (Bordeaux II) et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. Il est l'auteur de L'Ecole des chances: qu'est-ce qu'une école juste? (Seuil, 2004).
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 29/05/07



Le Snes-FSU met en garde M. Darcos concernant le décret Robien
Le Snes-FSU, principal syndicat des collèges et lycées, a rappelé dans un courrier mardi au ministre de l'Education Xavier Darcos qu'il souhaitait une remise en cause du décret Robien "dans sa totalité", selon une copie du courrier transmise à l'AFP.
Lire la suite de l’article


Philippe Court nommé directeur de cabinet de Xavier Darcos (Education)
Philippe Court, 35 ans, ancien secrétaire général de la préfecture de Dordogne et sous-préfet de l'arrondissement de Périgueux, dont Xavier Darcos est maire, a été officiellement nommé directeur du cabinet du nouveau ministre de l'Education nationale.
David Teillet, 32 ans, ancien chef de cabinet de M. Darcos lorsque celui-ci était ministre de la Coopération (2004-2005), a de son côté été nommé chef de cabinet.
Lire la suite de l’article


Unsa-Education: pas de collectif budgétaire pour les profs, selon Darcos
La fédération Unsa-Education, deuxième fédération de l'Education reçue mardi par Xavier Darcos, a regretté que celui-ci ait laissé entendre qu'il n'y aurait pas de collectif budgétaire pour rétablir les milliers de postes d'enseignants supprimés à la rentrée.
Lire la suite de l’article


Les assistants sociaux de l'Education nationale en grève le 19 juin
Les deux principales fédérations des assistants sociaux de l'Education nationale, le SnuasFP-FSU et le Snasen-Unsa, ont appelé mardi à une journée de grève et de manifestations le 19 juin pour protester contre l'insuffisance du nombre des personnels qualifiés.
Lire la suite de l’article


Rassemblement devant une école après une arrestation de sans-papiers
Environ 70 personnes se sont réunies mardi devant l'école d'un quartier périphérique de Toulouse pour protester contre l'arrestation, mardi matin tôt, d'une famille de sans-papiers dont l'un des enfants était scolarisé dans une école élémentaire.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

lundi, mai 28, 2007

Revue de presse du lundi 28 mai 2007

Un projet pas si simple…

Le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, se trouve selon Libération face à un casse-tête : il lui faut d'ici à la fin juin mettre au point un dispositif «assouplissant» la carte scolaire, qui permettrait à 10 % à 20 % des parents de choisir l'établissement de leurs enfants dès la rentrée 2007. Avec un objectif : supprimer, d'ici un an ou deux, la carte scolaire et faire ainsi une école plus «juste» pour obtenir plus de mixité sociale par d'autres moyens. Le problème est que les experts sont largement dubitatifs et que les Français sont majoritairement favorables au maintien de la carte scolaire.
En effet, selon le sondage réalisé par l'Ifop pour dimanche Ouest-France 54% des Français seraient en effet favorables au maintien de la carte scolaire, selon laquelle un enfant est rattaché à l'établissement scolaire en fonction de son lieu d'habitation. 71% des personnes interrogées pensent qu'elle permet d'assurer la mixité. Mais 56% des sondés considèrent aussi que ne pas pouvoir choisir son établissement est une mauvaise chose. 74% des personnes interogées estiment également que beaucoup de familles parviennent à contourner aujourd'hui la carte scolaire.
Du côté des experts, il faut lire l’interview de Bernard Toulemonde, spécialiste de la question dans une dépêche AFP.Celui ci rappelle que "plusieurs ministres ont voulu ensuite s'attaquer à la carte scolaire", , mais ils ont vite abandonné l'idée de la réformer en profondeur, pour des raisons financières et toujours d'actualité. Par exemple, choisir son collège implique des réaménagements et des financements: "un collège qui sera très demandé à cause de la désectorisation devra faire des travaux ou assurer les transports scolaires", détaille M. Toulemonde. De plus, comme le rappelle cette dépêche ; la sectorisation ne relève plus de l'Etat mais des conseils généraux pour les collèges depuis la loi de décentralisation de 2004. Donc si un département refuse de désectoriser, les autorités ne pourront pas l'y contraindre, affirme B.Toulemonde.

Ouest France dans son édition de samedi fait part d’une étude menée à l’occasion des journées d’appel de préparation à la défense qui montrerait qu’un jeune sur cinq rencontre des difficultés de lecture. Toutes ne sont pas du même ordre. Sur les 800 000 jeunes testés, 9,6 % ont des acquis limités, et 11,7 % sont en difficulté, dont 6,9 % en grande difficulté. Huit sur dix des jeunes qui éprouvent des difficultés en lecture n'ont pas dépassé le collège ou ont suivi un enseignement professionnel court. Le pourcentage d'échec est plus élevé chez les garçons (14,8 %) que chez les filles (8,5 %). D'autres études montrent que 15 % des élèves qui entrent en sixième ont de grosses difficultés de lecture et de compréhension. Seulement 30 % sont des lecteurs efficaces. Le reste, 55 %, lisent bien, mais pas suffisamment vite car ils ne maîtrisent pas l'automaticité du décodage, ou rencontrent des difficultés de compréhension.

Avec le drame d’Ajaccio, tout se passe comme si les journaux redécouvraient l’adolescence.
Pourtant, y a quatre ans, le ministre de l'Enseignement scolaire, Xavier Darcos, déclarait que, chaque année en France, on comptait 60 suicides d'enfants de 10 à 14 ans et 600 suicides chez les 15-19 ans. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans en France, derrière les accidents de la route,.
Tous les journaux comportent, sur ce sujet, une interview d’un pédo-psychiatre ou d’un psychanalyste. A signaler l’interview de Michael Stora dans 20 minutes,, ce psychologue pour enfants et adolescents, travaille depuis un mois comme consultant pour Skyrock, afin de repérer et prévenir les appels à l’aide diffusés sur les blogs d’adolescents. Il analyse le phénomène et permet d’en relativiser l’importance.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 28/05/07



La carte scolaire corrigée par Darcos avant l'été
Le ministre entend «assouplir» un dispositif qu'il juge inadapté.
Lire la suite de l’article


Les mille façons de contourner
Les divorcés choisissent leur «meilleure» adresse afin d'inscrire leur enfant dans un «bon» collège. Parfois, il faut domicilier le petit chez les grands-parents. Les plus prévoyants ont déménagé avant la sixième afin de se trouver dans un «bon» quartier. Les plus «pauvres» ont acheté une chambre de bonne : grâce aux factures, leur enfant ira dans le collège huppé du coin. D'autres demandent des langues rares ou l'option musique. Pour contrer la manoeuvre, à Paris, on a introduit des sections européennes dans les quartiers populaires : 15 % des élèves entrant en sixième ont une dérogation. Un record
Lire la suite de l’article


Questions autour de deux défenestrations
A Ajaccio, deux collégiennes ont tenté de se tuer jeudi soir. Les enquêteurs travaillent sur l'hypothèse d'un «suicide concerté».
Lire la suite de l’article


Passage à l'acte: le triste record européen
Chez les jeunes, le taux de suicide est lié à l'existence ou non d'une politique publique de prévention.
Lire la suite de l’article


«Le plus inquiétant, c'est l'effet d'entraînement»
Serge Hefez, psychiatre spécialisé dans l'adolescence, explique l'aspect sacrificiel du suicide
Lire la suite de l’article


Auprès des jeunes, l'écoute porte ses fruits
En dix ans, le nombre d'adolescents qui se sont suicidés en France a diminué de 36 %.
Lire la suite de l’article


Des pratiques qui inquiètent le ministère
Jeu du foulard, de suffocation ou d'agressions... Ces comportements morbides se multiplient.
Lire la suite de l’article


Claude Liauzu, le «rôle positif» d'un historien
Claude Liauzu est décédé le 23 mai dans son sommeil. Son dernier combat aura été la pétition contre la création, par Nicolas Sarkozy, d'un ministère dont l'intitulé associe «immigration» et «identité nationale».[…]C'est également Claude Liauzu, alerté par une de ses thésardes, qui avait mobilisé l'opinion contre le vote par l'Assemblée de l'article 4 de la loi du 23 février 2005 prônant l'enseignement du «rôle positif de la présence française outre-mer» .
Lire la suite de l’article


Portrait : Ils font la différence
Sophie Roth, 30 ans, et Majid Kabdani, 38 ans, éducatrice sportive et musicien, ont bâti un réseau de loisirs innovant pour les enfants autistes.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 28/05/07


Tentatives de suicide en Corse : l'inquiétante contagion
Au lendemain du passage à l'acte de deux collégiennes à Ajaccio, une fille de douze ans a été secourue, hier, alors qu'elle venait d'enjamber la fenêtre de son domicile.
Lire la suite de l’article


Des défis morbides favorisés par les blogs
Les pactes entre adolescents restent rares, mais les psychiatres notent une augmentation des conduites à risques
Lire la suite de l’article


L’une des adolescentes corses était suivie par un juge
L’état de "grande fragilité" de la collégienne de 15 ans avait justifié une mesure éducative. Le parquet avait été alerté par les services médicaux il y a un mois.
Lire la suite de l’article


Consensus pour l'autonomie des universités, mais la concurrence inquiète les syndicats
François Fillon et Valérie Pécresse l'ont annoncé cette semaine : la réforme de l'autonomie des universités est l'une des priorités du gouvernement. Votée dès le mois de juillet, elle sera certainement la réforme de l'université la plus importante depuis 1984. Cette année-là, la loi Savary posait l'organisation politique et administrative actuelle des universités : le maintien d'une gestion centralisée limite leur émancipation inscrite dans cette loi. Le débat sur l'autonomie des universités n'a jamais cessé mais, depuis quatre ans, plusieurs rapports officiels favorables à davantage d'autonomie ont été révélés, comme ceux du Plan, de l'Inspection générale de l'éducation nationale ou encore de la Cour des comptes. Les esprits paraissent mûrs dans le milieu universitaire pour une réforme, en dépit des inquiétudes soulevées par les syndicats étudiants.[…]
Reste la question du financement des universités françaises, sous-dotées par rapport aux autres pays de l'OCDE. Selon la Cour des comptes, en 2006, les réformes souhaitables, la mise en oeuvre d'une culture du résultat et l'émergence d'une gouvernance plus responsable, ne produiront cependant « pas tous les effets escomptés sans un investissement collectif dans l'enseignement supérieur ».
Nicolas Sarkozy a promis un accroissement du budget de l'Enseignement supérieur. Autre piste, une autonomie financière permettrait plus facilement un rapprochement entre universités et entreprises, notamment pour améliorer la collecte de la taxe d'apprentissage. Ces dernières peuvent aussi être sollicitées pour faciliter le financement de chaires par les entreprises et le recours aux partenariats public-privé, encore très rares en France. La question d'une modulation des droits d'inscription reste quant à elle taboue. Le chemin d'une restauration de la réputation des universités françaises est encore long.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 28/05/07 (un jour de retard)



2 000 cartables déjà distribués
La remise des cartables, achetés avec le soutien des lecteurs de l’Humanité, a commencé dans les camps du Liban et donné lieu à des scènes de joie.
Lire la suite de l’article


Pourquoi et comment lire la lettre de Guy Môquet ?
Par Philippe Meirieu, professeur à l’université Lumière-Lyon-II

Quand un un candidat, dans le cadre d’un meeting de campagne, déclare vouloir liquider l’héritage de mai 1968 et « restaurer l’autorité », il est normal qu’on puisse exprimer ses craintes et, même, qu’on évoque les dérives passées de tous les « rappels à l’ordre ». En revanche, quand un président de la République élu qui vient de prendre ses fonctions décide de faire lire à tous les lycéens de France la lettre écrite par Guy Môquet à ses parents en 1941,à la veille de son exécution, on ne peut que saluer le geste symbolique.[…]
Il s’agit d’aider les lycéens à comprendre que le combat pour la démocratie et la dignité des hommes n’est pas un combat périmé, que la civilisation est encore bien fragile, que la planète reste menacée par bien des dictatures et que l’engagement pour la liberté n’est pas seulement un objet de commémoration. Il faut des célébrations. Il faut des actes symboliques. Mais il ne faut pas qu’ils nous exonèrent d’une réflexion de fond et d’une vigilance citoyenne quotidienne.
Lire la suite de l’article


La face cachée du projet Fillon
Le premier ministre a présenté l’autonomie des universités comme une réforme essentielle. Elle prendra la forme d’une loi votée dès juillet.
Lire la suite de l’article


« Le risque d’exacerber les inégalités »
Enseignant à l’université d’Angers et membre du SNESUP, François Lucas redoute les effets pervers d’une autonomie accrue.
Lire la suite de l’article


Les universitaires ont leurs maux à dire
Présidents d’établissement, syndicats étudiants et d’enseignants préparent des Assises de l’enseignement supérieur. Une façon de ne pas laisser le terrain au seul gouvernement.
Lire la suite de l’article


à Strasbourg, l’université version XXL
La fusion des trois établissements de la capitale alsacienne prévue le 1er janvier 2009.
Lire la suite de l’article


Drame de l’adolescence à Ajaccio
Après la tentative de suicide de deux jeunes filles en Corse, décryptage de ce mal-être adolescent avec la psychologue Maryse Vaillant.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 28/05/07 ( payant)



Le terrible pacte morbide des adolescentes
Après la tentative de suicide de deux collégiennes qui se sont défenestrées, jeudi soir à Ajaccio, les enquêteurs cherchent à savoir si d'autres élèves sont encore impliquées dans ce terrible défi morbide. Les adolescentes sont toujours en soins intensifs
Lire la suite de l’article


Deux jeunes filles en proie au mal de vivre
CHRISTINE et Florence sont deux adolescentes aux trajectoires communes. Toutes deux portent de véritables patronymes corses et sont des enfants de la petite bourgeoisie d'Ajaccio. Toutes deux revendiquent aimer la musique de leur île sans oublier les « variétés ».
Lire la suite de l’article



« Avec les blogs, la mort peut devenir un jeu »
MICHEL LEJOYEUX, professeur en psychiatrie à l'hôpital Bichat à Paris
Lire la suite de l’article


Incompréhension au collège Bonaparte
DE LA TERRASSE encombrée de la cuisine de l'appartement familial, Rajat B., 14 ans, aperçoit sur la droite la frêle balustrade blanche enjambée par Florence jeudi soir avant de s'écraser 8 m plus bas dans une courette du cours Napoléon, en plein centre-ville. C'est là que Florence a été vue quelques minutes plus tôt par d'autres mères de famille en train de « faire les cent pas » sur ce balcon comme si elle hésitait avant de choisir de basculer dans le vide. Longtemps, Rajat et Florence, ces deux amies, se sont croisées à l'école avant de partager les mêmes classes.
Lire la suite de l’article


De dramatiques précédents
Il y a quatre ans, le ministre de l'Enseignement scolaire, Xavier Darcos, déclarait que, chaque année en France, on comptait 60 suicides d'enfants de 10 à 14 ans et 600 suicides chez les 15-19 ans. Selon les derniers chiffres de l'Inserm, 21 suicides d'enfants de moins de 15 ans ont été enregistrés, en 2004, et 621 suicides de jeunes de 15 à 25 ans, ce dernier bilan traduisant une diminution de 36 % depuis 1993. Plusieurs adolescents ont mis fin à leurs jours, en France, après un « pacte suicidaire », comme ont tenté de le faire, jeudi à Ajaccio, deux camarades de classe de 14 et 15 ans, en se défenestrant.
Lire la suite de l’article

Révisez sur Internet !
A DEUX SEMAINES de l'épreuve de philosophie qui lancera le bac 2007, les lycéens n'ont que « ça » en tête : réviser,...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 28/05/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 28/05/07



«C’est donner beaucoup trop d’importance à un blog que de dire qu’il pourrait être à l’origine d’un suicide»
Michael Stora, psychologue pour enfants et adolescents, travaille depuis un mois comme consultant pour Skyrock, afin de repérer et prévenir les appels à l’aide diffusés sur les blogs d’adolescents. Interview.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 28/05/07



Adolescentes défenestrées : Un "acte de détresse circonscrit"
Les camarades de classe des deux adolescentes corses hospitalisées après leur tentative de suicide, jeudi, ont tous témoigné aux enquêteurs qu'il s'agissait d'une "initiative isolée entre les deux jeunes filles", a-t-on appris samedi auprès du procureur de la République d'Ajaccio, José Thorel.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 28/05/07



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 28/05/07



À 17 ans, un jeune sur cinq a du mal à lire
C'est ce que révèlent les évaluations effectuées à la journée d'appel de préparation à la défense. Explications de Fanny de La Haye, coauteur de l'étude
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 28/05/07



Xavier Darcos invoque la mixité sociale pour justifier la suppression de la carte scolaire
Comment passer d'une promesse de campagne à une réalisation lorsque le sujet est à la fois politiquement sensible et d'une grande complexité technique ? C'est, entre autres missions délicates, celle du ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos, qui a réaffirmé à plusieurs reprises, ces derniers jours, sa volonté de "supprimer progressivement la carte scolaire" (principe selon lequel un enfant est inscrit dans un établissement en fonction de son lieu d'habitation) "à partir de la rentrée prochaine".
Le ministre ne fera vraiment connaître ses intentions qu'après avoir reçu le feu vert de Matignon, en l'occurrence sa lettre de mission qu'il attendait pour le début de cette semaine, ainsi qu'après avoir bouclé, mardi 29 mai, sa première série de consultations avec les syndicats d'enseignants. En attendant, d'un rendez-vous à l'autre, il se consacre surtout à réaffirmer la promesse présidentielle tout en s'efforçant de rassurer. C'est ce qu'il a encore fait, samedi 26 mai : s'exprimant à Montpellier (Héraut) devant le 61e congrès de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE), il a indiqué que le but poursuivi était "une redéfinition de nos instruments de mixité sociale".
Lire la suite de l’article


Le "suicide à deux" est typique des adolescentes entre 14 et 16 ans, selon des psychiatres
Clémence et Noémie, 14 et 15 ans, mortes le 25 janvier 2005, dans le nord de la France, pour avoir sauté du haut d'une falaise après un pacte scellé sur Internet ; Marion et Virginie, 14 ans, mortes le 23 septembre 2005, dans le Val-de-Marne, après s'être jetées ensemble du 17e étage de leur immeuble... ce scénario macabre, le "suicide à deux", est typique des adolescentes de 14-16 ans. C'est l'âge auquel une fille "forme avec sa meilleure amie un couple narcissique, pour le meilleur ou pour le pire", souligne le psychiatre Xavier Pommereau (centre Abadie, CHU de Bordeaux). Ce que ne font pas les garçons, moins fusionnels et plus volontiers en bandes.
Lire la suite de l’article


Les collégiennes qui se sont défenestrées n'auraient pas élaboré de scénario
Lundi 28 mai en début de matinée, les deux adolescentes ajacciennes qui s'étaient défenestrées de leurs domiciles respectifs dans la soirée du jeudi 24 mai étaient toujours en soins intensifs à l'hôpital de la Miséricorde à Ajaccio. Selon la préfecture de Corse, l'aînée, qui a été opérée de plusieurs fractures, n'est plus en danger. En revanche, les médecins réservent encore leur pronostic pour la plus jeune, bien que son état semble s'améliorer au fil des jours. Ce week-end, Florence et Christine, âgées de 14 et 15 ans, ont pu parler quelques instants avec leurs proches. Si la situation sanitaire des deux collégiennes reste aléatoire, les circonstances du drame, elles, se précisent. Après avoir auditionné leurs parents et leurs amies, les policiers sont convaincus qu'il n'y a jamais eu de scénario mûrement élaboré entre les deux victimes.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 28/05/07


Le suicide, 2e cause de mortalité chez les 15-24 ans
Voici quelques données sur les suicides chez les jeunes en France, après la tentative de suicide concertée de deux collégiennes en Corse
Lire la suite de l’article


Les suicides concertés d'adolescents en France
Plusieurs adolescents ont mis fin à leurs jours en France après un "pacte suicidaire", comme ont tenté de le faire, jeudi à Ajaccio, deux camarades de classe de 14 et 15 ans, en se défenestrant
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 28/05/07


Suicide d'ado: le témoignage d'une mère
Jeudi 24 mai, deux amies de 14 et 15 ans ont essayé de se suicider à Ajaccio. L'une de leurs camarades de classe les aurait imitées vendredi. Agnès Favre, dont la fille Sarah a mis fin à ses jours en 1996, revient sur les circonstances qui poussent un adolescent à un tel acte de désespoir, individuellement ou en groupe
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 28/05/07



La suppression de la carte scolaire, un projet pas si simple
La suppression de la carte scolaire, souhaitée par le ministre de l'Education Xavier Darcos, inspire perplexité et méfiance aux parents d'élèves et spécialistes de l'Education réunis au congrès de la FCPE à Montpellier, car dans la pratique nombreux sont les obstacles pour y arriver.
Lire la suite de l’article


Darcos tente de rassurer les parents de la FCPE sur la carte scolaire
Le ministre de l'Education Xavier Darcos qui veut supprimer progressivement la carte scolaire "à partir de la rentrée prochaine", a tenté samedi de rassurer les parents d'élèves de la FCPE, réunis en congrès à Montpellier, très remontés contre ce projet.
Lire la suite de l’article


Pécresse : le projet sur l'autonomie des universités est "politiquement mûr"
La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Valérie Pécresse estime dans une interview au Journal du dimanche (JDD) à paraître dimanche que le projet sur l'autonomie des universités est "politiquement mûr".
Lire la suite de l’article


Fin du congrès FCPE: "aller au delà de la résistance" selon son président
Faride Hamana, président de la FCPE, première fédération de parents d'élèves, a appelé lundi en discours de clôture de son 61ème congrès à Montpellier à "aller au delà de la résistance" pour préserver, face au gouvernement, "la laïcité et le service public d'éducation".
Lire la suite de l’article


Loi sur l'université: Valérie Pécresse annonce le début de la concertation
La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, a annoncé lundi le lancement de la concertation sur le futur projet de loi sur l'autonomie des universités, qui sera au menu de la session extraordinaire du Parlement cet été.
Lire la suite de l’article


Xavier Bertrand promet "un statut" pour les stagiaires
Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a annoncé, lundi, qu'il allait bâtir "un statut pour les stagiaires" pour éviter qu'ils ne fassent "le boulot d'un salarié, mais sans couverture ni rémunération".
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

vendredi, mai 25, 2007

Revue de presse du vendredi 25 mai 2007

Le drame d’Ajaccio , où deux amies de 14 et 15 ans, dans la même classe d'un collège d'Ajaccio, ont sauté de la fenêtre des appartements de leurs parents, juste après s'être téléphoné en se jurant de se suicider a ému les français.
Beaucoup de journaux reviennent sur ce fait divers qui interpelle tous les éducateurs et les parents d’adolescents. Dans 20 minutes, le psychiatre Jean-Philippe Raynaud rappelle que les adolescents représentent une population particulièrement vulnérable au suicide car ils traversent une crise identitaire. De même, selon lui, “la contagion du suicide est réelle chez les adolescents. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il faut surveiller ceux qui ne vont pas bien de très près dans les jours qui viennent. Le cas d’Ajaccio, rapporté par les médias, risque de leur servir de modèle identificatoire.”. Ce que confirme le pyschanaliste Serge Hefez dans Libération qui détaille également les signes qui doivent mettre les parents en alerte.
On apprend d’ailleurs en fin de journée qu’une troisième jeune fille a tenté de se défenestrer en Corse La jeune fille, est une élève du collège Laëtitia-Bonaparte comme les deux jeunes filles qui ont sauté dans le vide, jeudi soir. Une dépêche AFP nous rappelle aussi que ce phénomène de mimétisme n’est pas propre à la France et est assez fréquent au Japon

Dans la suite du débat (voir la revue de presse du jeudi 24) ,
L’Humanité consacre un long dossier à Guy Môquet Le rédacteur en chef explique “ Dès qu’elle a été annoncée par le président de la République, la décision de faire lire la lettre de Guy Môquet a suscité émotion et questions. Émotion chez tous ceux qui, comme nous, portent au coeur l’histoire et les combats de ce jeune résistant communiste, et de ses 26 camarades fauchés avec lui par les balles nazies(…). Mais questions aussi, chez ceux qui s’inquiètent d’une opération de récupération, et dès lors d’un hommage qui risquerait le détournement de sens. Questions encore chez ces professeurs qui refusent les dérives d’une instrumentalisation de l’histoire. Sensible à tout cela, l’Humanité n’entend pas bouder la reconnaissance nationale à laquelle accède Guy Môquet, mais fera tout au contraire pour lui donner pleinement honneur et sens.
Au moins, cette décision et ce débat auront permis de mieux faire connaître le destin de ce jeune garçon. Permettez moi de raconter pour finir cette revue de presse une anecdote édifiante et totalement véridique…
Il y a quelques années sur la ligne 13, deux jeunes adolescentes très maquillées et couvertes de bijoux clinquants discutent d’une voix forte qui permet au passager que je suis de tout entendre. On approche alors de la station Guy Môquet. “au fait c’est qui Guy Môquet ? dit l’une d’elle, “J’sais pas dit l’autre, ça doit être l’inventeur de la moquette…

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 25/05/07


A Ajaccio, un double suicide concerté par défi?
Jeudi soir à Ajaccio, deux adolescentes se sont défenestrées à quelques minutes d'intervalle après s'être téléphoné. Elles sont grièvement blessées mais leur vie n'est plus en danger
Lire la suite de l’article


«Il y a un aspect épidémique du suicide»
Le psychiatre Serge Hefez souligne l'effet d'entraînement que peut avoir un ado déprimé sur d'autres adolescents. Et détaille les signes qui doivent mettre les parents en alerte.
Lire la suite de l’article


Paris : sans-papiers arrêtés, enfants cachés
lopée d'arrestations de sans-papiers ces derniers jours. Meï Zhu Pan et Long Pan, couple de Chinois arrivés en France en 1999, étaient toujours en centre de rétention hier soir. Ces parents de trois enfants scolarisés dans le XIe arrondissement de Paris ont été incarcérés à Wassel, près de Rouen. Ce centre de rétention étant aménagé pour accueillir des familles, les trois enfants du couple sont cachés par des militants du Réseau éducation sans frontières (RESF).
Lire la suite de l’article


En quête d'un code de bonne conduite pour les jeunes
Inquiétude des associations de sécurité routière face à la mortalité des 18-24 ans.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 25/05/07


À six mois, les bébés lisent sur les lèvres
es nourrissons arrivent à différencier des langues étrangères par l'audition mais aussi par la vision.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L’Humanité du 24/05/07 (un jour de retard)



Il s’appelait Guy Môquet, il avait 17 ans
Emprisonné pour avoir diffusé les idées communistes, fils du député communiste Prosper Môquet, il fit partie des otages choisis par le ministre de l’Intérieur de Pétain,Pierre Pucheu, et fusillés par les nazis à Châteaubriant.
Lire la suite de l’article


Ces jeunes clandestins des premiers mois
Ils étaient membres des Jeunesses communistes avec Guy Môquet. Viscéralement antifascistes, antiracistes et résistants.
Lire la suite de l’article


Anne-Marie Môquet : « Ce n’est pas une simple lettre émouvante »
« Je trouve l’initiative très bonne si cette lecture peut éveiller quelques sentiments chez les jeunes et leur enseigner l’importance de notre histoire. » La soeur de Guy Môquet, adoptée à l’âge de sept ans par Prosper Môquet, le père de Guy, lorsque celui-ci a épousé en secondes noces sa mère en 1960, rajoute : J’aimerais éviter toute banalisation. »
Lire la suite de l’article


Une vie volée
Dès qu’elle a été annoncée par le président de la République, la décision de faire lire la lettre de Guy Môquet a suscité émotion et questions. Émotion chez tous ceux qui, comme nous, portent au coeur l’histoire et les combats de ce jeune résistant communiste, et de ses 26 camarades fauchés avec lui par les balles nazies. Quoi de plus juste qu’un hommage soit enfin rendu par la nation tout entière au martyre de Guy Môquet. Mais questions aussi, chez ceux qui s’inquiètent d’une opération de récupération, et dès lors d’un hommage qui risquerait le détournement de sens. Questions encore chez ces professeurs qui refusent les dérives d’une instrumentalisation de l’histoire.
Sensible à tout cela, l’Humanité n’entend pas bouder la reconnaissance nationale à laquelle accède Guy Môquet, mais fera tout au contraire pour lui donner pleinement honneur et sens.
Lire la suite de l’article


Je n’oublie pas Châteaubriant
Par Pierre-Louis Basse

Qu’y faire, quand on met ses pas dans les pas de Guy Môquet, quand on s’endort au bras de son col roulé, quand on suffoque devant les lettres d’adieu, quand on rêve de la mitraille ?
Lire la suite de l’article


Les premiers pas de la Résistance
Par Roger Bourderon, historien

À l’automne 1940, tandis que Vichy met en place la collaboration, des embryons de réseaux de résistance se constituent. Dans la clandestinité, le PCF développe une stratégie de Front populaire face à l’ennemi.
Lire la suite de l’article


« Abrogez le décret Robien, comme promis ! »
Des centaines de profs ont manifesté pour rappeler au gouvernement l’engagement pris par le candidat Sarkozy.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 25/05/07 ( payant)



Deux collégiennes se concertent avant de sauter dans le vide
Deux amies de 14 et 15 ans, dans la même classe d'un collège d'Ajaccio, ont sauté de la fenêtre des appartements de leurs parents, juste après s'être téléphoné en se jurant de se suicider. Hospitalisées dans un état grave, leur vie ne serait pas en danger
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 25/05/07


Rien vu...


-------------------------------------------------
20 minutes du 25/05/07



Ajaccio : nouvelle alerte au suicide
Le spectre de la contagion rôde à Ajaccio. Une adolescente, amie des deux collégiennes qui se sont défenestrées jeudi à Ajaccio, a été prise en charge vendredi après-midi par le SAMU, alerté par des voisins qui s'inquiétait de la voir déambuler sur un balcon.
Lire la suite de l’article



«La contagion du suicide est réelle»
Jean-Philippe Raynaud, professeur de psychiatrie de l’adolescence et de l’enfance et médecin psychiatre à l’hôpital La Grave de Toulouse, réagit à la tentative de suicide concertée de deux adolescentes à Ajaccio, ce jeudi.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Métro (Paris) du 25/05/07



Tentatives de suicide à Ajaccio: le pronostic vital des adolescentes n'est plus engagé
Le pronostic vital des deux adolescentes, camarades de classe de 14 et 15 ans, qui se sont défenestrées jeudi soir à Ajaccio dans une tentative de suicide concertée, "n'est plus engagé" mais elles demeurent grièvement blessées, a indiqué vendredi un haut responsable de la police.
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
Rue89 du 25/05/07



Rien vu...



------------------------------------------------
Ouest-France du 25/05/07



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 26/05/07



Une troisième jeune fille a tenté de se défenestrer en Corse
Les policiers d'Ajaccio ont intercepté in extremis une jeune fille qui se trouvait sur le rebord de sa fenêtre, prête à sauter dans le vide depuis un immeuble dans le centre-ville, a-t-on appris, vendredi 25 mai, auprès du procureur de la République, José Thorel. La jeune fille, dont l'identité n'a pas été communiquée, est une élève du collège Laëtitia-Bonaparte comme les deux jeunes filles qui ont sauté dans le vide, jeudi soir.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Permanent du 25/05/07


RESF annonce le placement
de quatre étrangers en rétention
L'association dénonce une "politique d'expulsion inhumaine", revenant sur le contexte familial et professionnel des personnes arrêtées.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
L’Express.fr du 25/05/07


Deux adolescentes tentent un suicide concerté
Les adolescentes se sont jetées, pratiquement en même temps, de la fenêtre de leur appartement respectif après avoir échangé quelques mots au téléphone. Le parquet d'Ajaccio s'inquiète des jeux de défis morbides lancés sur Internet et ouvre une enquête pour "incitation au suicide"
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 25/05/07



Thierry Cadart élu nouveau secrétaire général du Sgen-CFDT
Thierry Cadart, 47 ans, a été élu vendredi secrétaire général du Sgen-CFDT, en remplacement de Jean-Luc Villeneuve, qui prend sa retraite après neuf ans à la tête de la troisième fédération de l'Education, a annoncé le Sgen-CFDT dans un communiqué.
Professeur certifié de mathématiques, Thierry Cadart aura la lourde tache de rendre attractive une fédération qui souffre encore des positions confédérales adoptées en 2003 à propos de la réforme des retraites.
Lire la suite de l’article


La communauté universitaire organise des "Assises de l'Enseignement supérieur"
Quatorze organisations représentatives de la communauté universitaire veulent tenir "rapidement" des "Assises de l'Enseignement supérieur", afin d'élaborer des propositions pour une réforme large de l'université, ont-elles annoncé vendredi.
Lire la suite de l’article


Les suicides collectifs, un phénomène de société au Japon
Les affaires de suicides collectifs, généralement organisées sur internet, sont un phénomène de société au Japon qui détient l'un des plus forts taux de suicide dans le monde industrialisé.
Lire la suite de l’article


Pécresse : l'autonomie, "première brique" d'une réforme de l'université
La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Valérie Pécresse a assuré jeudi que la loi sur l'autonomie des universités dès juillet serait "la première brique d'une réforme plus large, à l'issue d'une journée de concertation avec les acteurs de l'université.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.