vendredi, octobre 21, 2005

Revue de presse du vendredi 21 octobre 2005

Selon l’AFP, les trois principales fédérations du monde éducatif et la FCPE ont écrit vendredi à Gilles de Robien pour protester contre "la baisse continue des subventions" aux associations qui prennent en charge soutien scolaire, séjours éducatifs ou accueil de jeunes handicapés.
Dans ce courrier, la FSU, l'Unsa-Education, le Sgen-CFDT et les parents d'élèves FCPE appellent "solennellement" l'attention du ministre de l'Education nationale sur "la situation très préoccupante des associations agréées complémentaires de l'enseignement public".
Elles notent une baisse de 20% en quatre ans des subventions qui leur sont allouées, "l'absence de référence à leur rôle éducatif dans la loi d'orientation sur l'Ecole" et "surtout la suppression annoncée dans le projet de loi de finances 2006 de 798 postes d'enseignants mis à disposition".
Les organisations expliquent que ces associations prennent notamment en charge "l'encadrement de plusieurs centaines d'ateliers-relais pour les élèves en rupture scolaire", "l'aide à la scolarisation à domicile de centaines d'enfants ou de jeunes accidentés" ou encore "l'organisation de séjours éducatifs dans le temps scolaire ou hors temps scolaire".
On aurait pu ajouter à cette liste, la publication de revues pédagogiques puisque le CRAP fait partie des associations menacées par ces suppressions.
Nous ne relâchons pas notre action mais cela ne nous empêche pas de prendre quelques jours de repos pour les vacances d’Automne (dans les textes officiels on ne parle pas de la Toussaint, fête religieuse). En application de la convention collective des chroniqueurs de revue de presse sur l’éducation et sur Internet ( !), cette chronique s’interrompt pour une dizaine de jours. Retour le mardi 1er novembre. Bonnes vacances.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 21/10/05


La motivation découragée de deux profs
Laurent Binet et Christophe Yvetot. Deux professeurs de français, le premier à Pierrefitte (Seine-Saint-Denis), le second à Honfleur (Calvados). Les médias se sont déjà intéressés à eux ­ notamment Libération ­ ; Laurent Binet pour un journal de bord au vitriol sur la vie d'un jeune prof en banlieue parisienne, Christophe Yvetot pour un ambitieux projet pédagogique intitulé «En quête d'école». Aujourd'hui, l'administration leur fait payer au prix fort leur singularité.
Lire la suite de l’article
---------------------------------------------
Le Figaro du 21/10/05


Rien vu...


-------------------------------------------
L'Humanité du 21/10/05



Handicap : La lente et décevante mise en oeuvre de la loi
Scolarisation, maison départementale des personnes handicapées, compensation, accessibilité... Des mots bientôt vidés de leur sens ? C’est en tout cas la crainte du mouvement associatif lié au handicap. « Le gouvernement souhaite-t-il réellement une égalité des droits et des chances ? » s’interrogent l’Association française contre les myopathies (AFM) et celle des paralysés de France (APF). Les deux organisations estiment en effet que la rédaction actuelle du décret sur la prestation de compensation n’a plus grand-chose à voir avec le droit présenté comme universel.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 21/10/05 ( payant)



Mais que faire des enfants ?

Dès ce soir - ou demain matin - 12 millions de jeunes seront en vacances. Mais pas forcément leurs parents ! La Toussaint, c'est surtout le temps des grands-parents ou des centres de loisirs.
Lire la suite de l’article



« Jamais on n'aurait pu leur payer une colo ! »
C'est sûr, le ciré jaune fera partie du voyage. Mais, même sous la pluie, Juliette et Emma piaffent d'impatience à l'idée de partir une semaine chez leurs grands-parents maternels en Normandie.
Lire la suite de l’article



Surveillez de près la vue de vos enfants
Myopie, hypermétropie, astigmatisme, strabisme, cataracte congénitale... Quand il entre en primaire, à l'âge de 6 ans, un enfant sur quatre souffre de troubles de la vision, légers ou graves. Mieux détectées qu'avant, ces anomalies précoces...

Lire la suite de l’article




« La visite médicale à l'école a été très efficace »
EMMA est une petite fille coquette et énergique de 7 ans. Ses lunettes bleues n'altèrent en rien le joli minois de cette élève de CE 1 inscrite dans une école du XVI e arrondissement de Paris. Dès ses premiers mois, sa mère, Stéphanie, avait les yeux...

Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 21/10/05



La laïcité mise à plat
En annonçant aujourd'hui la création d'une "commission de réflexion juridique sur les relations des cultes avec les pouvoirs publics", le ministre de l'intérieur, en charge des cultes, est dans son rôle...
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
20 minutes du 21/10/05



Délinquants mineurs, souffrance majeure
Pas si égaux que ça devant la justice. La protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), chargée par les tribunaux de veiller sur les mineurs en danger, en difficulté ou délinquants, publie aujourd’hui en collaboration avec l’Institut national de la santé et de la recherche médicale sa première grande étude sanitaire depuis 1997. Le rapport, que s’est procuré 20 Minutes, indique sans ambiguïté que les 14-20 ans confiés à la PJJ souffrent de handicaps supérieurs à la moyenne. « Les perceptions des professionnels sont confirmées par les chiffres », constate Jocelyne Grousset, médecin chargée du dossier santé publique à la PJJ. Ainsi, « ces jeunes sont issus de milieux familiaux fréquemment marqués par le décès du père ou le chômage des parents ».
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 21/10/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 21/10/05



"Libération" tente la révolution Internet sans jeter le papier au panier
On connaissait "multimédia", voici "bimédia". Libération a lancé ce nouveau concept de presse, mardi 18 octobre, sous la plume de son PDG, Serge July. En présentant la nouvelle mouture de son site internet ­ la quatrième depuis son lancement en 1995 ­, le journal annonçait sa volonté de devenir "le premier quotidien français véritablement bimédia" .
Lire la suite de l’article

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 21/10/05


Loi de 1905 : Sarkozy
à pied-d'œuvre
Le ministre de l'Intérieur va instaurer une commission qui doit réfléchir aux relations entre les communes et les cultes, ainsi que sur le régime fiscal des cultes
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 21/10/05



Grippe aviaire : pas de voyage de classe en Roumanie pour un lycée alsacien
Des élèves d'un lycée de Bischheim (Bas-Rhin) ont dû renoncer à un déplacement en Roumanie, le rectorat de Strasbourg leur ayant demandé d'annuler leur voyage dans ce pays où la présence du virus de la grippe aviaire H5N1 a été détecté, a-t-on appris vendredi.
Lire la suite de l’article


Des parents entament leur 5e semaine d'occupation d'une école à Paris (XXe)
Les parents d'élèves d'une école primaire du XXe arrondissement à Paris, ont entamé vendredi leur cinquième semaine d'occupation de l'établissement pour obtenir la réouverture d'une classe fermée à la rentrée et qui a abouti à regrouper deux fois 31 élèves dans des salles de 38 et 42 m2.
Lire la suite de l’article


Baisse de subventions aux associations: le monde éducatif proteste
Les trois principales fédérations du monde éducatif et la FCPE ont écrit vendredi à Gilles de Robien pour protester contre "la baisse continue des subventions" aux associations qui prennent en charge soutien scolaire, séjours éducatifs ou accueil de jeunes handicapés.
Dans ce courrier, la FSU, l'Unsa-Education, le Sgen-CFDT et les parents d'élèves FCPE appellent "solennellement" l'attention du ministre de l'Education nationale sur "la situation très préoccupante des associations agréées complémentaires de l'enseignement public".
Elles notent une baisse de 20% en quatre ans des subventions qui leur sont allouées, "l'absence de référence à leur rôle éducatif dans la loi d'orientation sur l'Ecole" et "surtout la suppression annoncée dans le projet de loi de finances 2006 de 798 postes d'enseignants mis à disposition".
Les organisations expliquent que ces associations prennent notamment en charge "l'encadrement de plusieurs centaines d'ateliers-relais pour les élèves en rupture scolaire", "l'aide à la scolarisation à domicile de centaines d'enfants ou de jeunes accidentés" ou encore "l'organisation de séjours éducatifs dans le temps scolaire ou hors temps scolaire".
Rappelant que leurs activités "s'inscrivent pleinement dans le cadre des orientations de politique éducative" souhaitées par le gouvernement, elles demandent au ministre de "renoncer au projet de suppression des 798 emplois d'enseignants mis à disposition".
Elles souhaitent également le voir "reconnaître officiellement le rôle de ces associations dans une période où les questions de formation, d'éducation à la citoyenneté, d'intégration sociale mettent en évidence leur nécessaire complémentarité éducative".

Relire l’article...



-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

jeudi, octobre 20, 2005

Revue de presse du jeudi 20 octobre 2005

Toujours la question des expulsions de lycéens « sans papiers » dans la presse aujourd’hui. Les cas se multiplient et donnent lieu à des comités de soutien. Il y a aussi une pétition qui est proposée (voir ma chronique d’hier).
On peut aussi lire dans 20 minutes deux petites informations nutritionnelles sur les distributeurs automatiques dans les collèges et les « goûters récréatifs » alors que s’ouvrent les premiers états généraux de la restauration scolaire.
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 20/10/05


Le collège se mobilise pour deux Russes
Hier, les époux Volokov se sont vus signifier leur expulsion d'un foyer Sonacotra de Toulouse. En France depuis deux ans, ces Russes d'Ouzbékistan n'ont pas obtenu le statut de réfugiés politiques. Ils risquent désormais la reconduite à la frontière. «Mais Ekaterina et Natalia n'ont pas mérité ce sort», proteste-t-on au collège des Chalets où sont scolarisées les deux filles du couple, en 6e et en 4e. Enseignants et parents d'élèves ont improvisé un comité de soutien et prévoient de se rassembler à 17 heures à la sortie de l'établissement.
Lire la suite de l’article


Dolto, séance tenante
Une correspondance alerte qui fait renaître un demi-siècle de théorie et de pratique.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 20/10/05


Un lycéen absorbe une gélule à la mort-aux-rats
Elève au lycée hôtelier Lautréamont de Tarbes, dans les Hautes-Pyrénées, F., 16 ans, souffrait de forts maux de tête. Il s'en est plaint à son meilleur camarade de classe, qui lui a aussitôt proposé un médicament. «Tiens, avec ça, tu devrais te sentir mieux», lui aurait dit ce dernier vendredi en lui tendant deux gélules. Quelques minutes après en avoir ingurgité une, le lycéen a été pris d'un violent malaise. Evacué d'urgence à l'hôpital, il ne tardait pas à expliquer qu'il avait pris un «médicament» pour tenter d'enrayer sa migraine et qu'il était toujours en possession de la deuxième gélule.
Le laboratoire du centre hospitalier procédait sur-le-champ à son analyse. Rapidement, les laborantins du centre hospitalier analysaient son contenu : un mélange de cocaïne, d'amphétamines et de mort-aux-rats. Après un lavage d'estomac, l'adolescent pouvait rentrer chez lui. La police, informée par l'hôpital, interpellait alors son camarade de classe.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 20/10/05



La société civile fête la laïcité, le gouvernement l’ignore
Le nombre d’initiatives locales tranche avec la décision du gouvernement de célébrer discrètement la loi de séparation des Églises et de l’État.
Lire la suite de l’article


Dans le concert des langues du monde
Par Marie-Jeanne Verny, enseignante au département d’occitan de l’université Paul-Valéry, à Montpellier. Secrétaire adjointe de la Fédération des enseignants de langue et culture d’Oc.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 20/10/05 ( payant)



Rien vu...



------------------------------------------------
La Croix du 20/10/05



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 20/10/05



L’UFC s’oppose au retour des distributeurs automatiques à l’école
L’UFC-Que Choisir a dénoncé hier la proposition du sénateur UMP Gérard Deriot de réintroduire les distributeurs automatiques dans les écoles « au prétexte de proposer des aliments équilibrés aux élèves ». L’organisation dénonce un faux argument, « ces distributeurs constituant une incitation permanente au grignotage et contribuant à l’obésité ». Tous les distributeurs ont été retirés des établissements scolaires à la rentrée 2005.
Lire la suite de l’article


Goûter controversé à l’école
Le « goûter récréatif » est en train de rentrer dans les moeurs dans les écoles maternelles parisiennes. Mais pas dans les coeurs. Alors que s’ouvrent aujourd’hui les premiers états généraux de la restauration scolaire, certains parents grincent des dents. « Nous trouvons cela à la fois contraignant, cher et sans garantie nutritionnelle », s’emporte la présidente de la fédération des Parents d’élèves de l’enseignement public (Peep), Corinne Tapiero.
Lire la suite de l’article



-------------------------------------------------
Ouest-France du 20/10/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 20/10/05



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 20/10/05


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 20/10/05



Manifestation de soutien aux jeunes scolarisés sans-papiers à Bobigny
Quelque 200 personnes, élèves et enseignants, ont manifesté mercredi après-midi devant la préfecture de Seine-Saint-Denis à Bobigny pour demander l'examen de tous les cas d'élèves étrangers sans-papiers menacés d'expulsion, a constaté une journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Handicap: "l'école pour tous" manque parfois de moyens
Des associations ont salué mercredi devant la presse le principe du droit à l'école pour tous les élèves handicapés prévu dans la nouvelle loi handicap, mais se sont inquiétées du manque de moyens pour le mettre en oeuvre. "On a salué le principe de la généralisation de la scolarisation des enfants en situation de handicap", a indiqué à l'AFP le président de l'Association pour adultes et jeunes handicapés (Apajh), Fernand Tournan. Mais "une telle ambition a besoin de moyens", a-t-il nuancé.
Lire la suite de l’article


Sans-papiers: l'Ecole "fière" d'accueillir tout le monde pour Aschieri
"La fierté de l'Ecole est d'accueillir tout le monde" et de défendre les enfants et adolescents sans-papiers scolarisés, estime Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, la principale fédération du monde éducatif, dans un entretien avec l'AFP.
Lire la suite de l’article


Les élus n'ont pas à définir le sens de l'histoire, estiment les historiens
Choqués par la loi du 23 février qui insiste sur la reconnaissance du "rôle positif de la présence française outre-mer" dans les programmes scolaires, les historiens estiment que le pouvoir politique n'a pas à imposer par la loi le sens qu'ils doivent donner à l'histoire. L'article 4 de cette loi "impose une histoire officielle", dénonce une pétition signée par nombre d'historiens, de représentants syndicaux d'enseignants et de parents d'élèves depuis le mois de mars. "Pour la première fois depuis le Second empire, les élus politiques décident du contenu d'un programme en imposant leur vision", accuse Claude Liauzu, professeur d'histoire à l'origine de cette pétition: "C'est comme s'ils avaient voté pour savoir si Darwin ou Einstein avaient raison.
Lire la suite de l’article


TOS: le président de Languedoc-Roussillon propose de les titulariser
Le président du conseil régional de Languedoc-Roussillon Georges Frêche (PS) a proposé de "titulariser" les 422 TOS employés dans la région dès que les décrets d'application de la loi de décentralisation "le permettront", a indiqué mercredi la région dans un communiqué.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




L’indispensable café pédagogique



Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



La maison des enseignants



Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation

mercredi, octobre 19, 2005

Revue de presse du mercredi 19 octobre 2005

Une partie du monde éducatif s'est lancé depuis quelques mois dans la défense des élèves sans-papiers et de leurs familles menacées de reconduite à la frontière un collectif très actif propose même une pétition en ligne. A l’adresse http://www.ras.eu.org/aecle/appel/ Aujourd’hui encore plusieurs articles évoquent ce sujet.
A lire aussi dans La Croix un bon article qui tente de répondre à la queestion « Comment faut-il parler à un adolescent ? ». Comme le dit le début du dossier « L'autorité parentale passe souvent par des négociations avec les adolescents pour dénouer les conflits »


Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 19/10/05


Rien vu...


---------------------------------------------
Le Figaro du 19/10/05


Les facultés de médecine submergées d'inscriptions
Les facs de médecine font face à une explosion des inscriptions. Comme celle de Reims, au bord de l'asphyxie.
Lire la suite de l’article


Les recalés en quête de reconversion
Plus de 30 000 candidats échouent chaque année à l'issue de la 1re année de médecine. La moitié d'entre eux redoublent. Et les autres ?
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 18/10/05



L’école des milieux populaires
Sous le mot immigration coexistent des parcours familiaux, bagages socio-culturels et rapports à l’institution très différents. Échec et réussite tiennent souvent à peu.
Ruptures scolaires, l’école à l’épreuve de la question sociale, par Mathias Millet et Daniel Thin , PUF, 2005, 24 € et l’Institution scolaire et ses miracles, par Smaïn Laacher, La Dispute, 2005, 15 €.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 19/10/05 ( payant)



Rien vu...



------------------------------------------------
La Croix du 19/10/05



Les parents d'ados apprennent l'autorité
Tous les parents d’adolescents ont fait l’expérience de se trouver, un jour, face à leur enfant qu’ils ne reconnaissent plus. Il n’est définitivement plus le tendre petit dont les talents les remplissaient de fierté et certainement pas un jeune adulte prêt à voler de ses propres ailes. Face à ces créatures mutantes, mal dans leur peau, insubordonnées et provocatrices que sont les adolescents, les parents ont du mal à trouver le ton juste. Or, à cet âge difficile, établir la bonne distance avec les ados permet de préserver l’équilibre familial et d’aider les jeunes à se séparer pour parvenir à l’âge adulte. Les parents font à ce moment-là un constat, souvent déchirant : l’amour qu’ils éprouvent pour leurs enfants ne suffit pas, il doit s’accompagner d’une autorité.
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------
20 minutes du 19/10/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Ouest-France du 19/10/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 19/10/05



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 19/10/05


Accident de car scolaire :
le chauffeur de 70 ans jugé
Le procès d'un chauffeur de 70 ans, dont le car scolaire s'était renversé dans un fossé, faisant 7 blessés graves, s'est ouvert mercredi matin.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 19/10/05



Titre de séjour pour une Camerounaise menacée d'expulsion à Saint-Nazaire
Une lycéenne camerounaise de 19 ans résidant à Saint-Nazaire et menacée d'expulsion a obtenu mardi un titre de séjour de trois mois en attendant une carte de séjour d'un an, a-t-on appris mercredi auprès de la préfecture de Loire-Atlantique.
Lire la suite de l’article


Manifestation de lycéens à Créteil en faveur d'un camarade sans-papiers
Cent-cinquante lycéens de Thiais (Val-de-Marne) selon la police ont manifesté mardi à Créteil pour demander la régularisation d'un de leurs camarades, un jeune Nigérian menacé d'expulsion.
Lire la suite de l’article


Remplacements : Robien sûr que les profs "prendront leurs responsabilités"
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien a déclaré mardi à l'Assemblée nationale qu'il ne doutait "pas un instant que les professeurs prendront leurs responsabilités" sur la question polémique des remplacements de courte durée.Interpellé lors des questions au gouvernement par le député UMP Frédéric Reiss sur cette disposition de la loi Fillon sur l'Ecole prévoyant que les enseignants se remplaceront entre eux pour les absences de moins de quinze jours, le ministre a assuré : "l'application du décret se met bien en place".
Lire la suite de l’article


Des profs de plus en plus mobilisés contre l'expulsion d'élèves sans-papiers
Une partie du monde éducatif s'est lancé depuis quelques mois dans la défense des élèves sans-papiers et de leurs familles menacées de reconduite à la frontière, fier de "faire vivre" les valeurs républicaines qu'il a "mission" de transmettre
Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article


Rien vu...


Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

mardi, octobre 18, 2005

Revue de presse du mardi 18 octobre 2005

Quelque 30 000 nouveaux profs ont pris le chemin de l'école cette rentrée, et 300 000 jeunes enseignants devraient faire leurs débuts d'ici à 2012, alors que l'Education nationale prévoit le départ à la retraite de la génération du baby boom. C'est donc la moitié du corps professoral qui va être renouvelée d'ici à six ou sept ans. Ce constat conduit régulièrement les journalistes à se demander si ces nouveaux enseignants sont et seront différents des précédents. Cette fois ci, c’est Le Figaro qui s’y colle avec deux articles sur le sujet
Dans Libération (dont le site change de look), on pourra lire un bon portrait d’un enseignant de collège à Grigny dans l’Essonne . On pourra constater qu’on est bien loin des « bradeurs d’exigence » décrits dans les livres à la mode sur l’école.

Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 00/00/05


«Ici, on ne peut pas se cantonner à sa classe, il faut aller au contact des gens»

Sébastien Ledoux, 34 ans, est professeur certifié d'histoire-géographie. Il enseigne depuis sept ans au collège Jean-Vilar de Grigny, où il développe avec les élèves des projets sur leurs origines familiales.
«J'ai pensé que je n'avais pas beaucoup de bol quand j'ai été nommé à Jean-Villars, à Grigny. A l'IUFM, quand on donnait un exemple d'un collège difficile, c'était toujours Jean-Villars qui revenait. Mon histoire avec la Grande-Borne a commencé comme ça, avec beaucoup d'inquiétude.
«Les premiers temps, ce fut assez difficile. Comme à peu près partout quand on est nouveau, on est testé par les élèves. En même temps, dès la première année, toutes ces inquiétudes-là ont fondu. J'ai vu très vite qu'on pouvait travailler, se parler avec les élèves. A la fin de la première année, on a fait un spectacle, j'avais proposé Ulysse puisque en sixième on fait l'Antiquité. Dans la cour ici, au milieu des groupes de rap, il y avait une adaptation de l'histoire d'Ulysse, les gamins s'étaient investis là-dedans.
«Mon métier se mêle complètement à la Grande-Borne. J'ai eu besoin d'entrer en contact avec la cité. Je n'arrivais pas à rester à ma place, c'est-à-dire dans une salle de classe. Je trouvais qu'il était indispensable de nouer des liens avec les adultes. La Grande-Borne, c'est un lieu avec beaucoup d'enfants. Il y a une réelle difficulté commune à toutes les ZEP. On se dit : "Les parents ne sont pas là, qu'est-ce qui se passe ?" Je me suis dit : "On ne va pas tourner le dos à la cité, il faut ouvrir tout cela." Quand on est dans un lieu comme ici, on ne peut pas se cantonner à sa classe, il faut aller ailleurs, au contact des gens. »
Lire la suite de l’article


Les professeurs mobilisés en faveur des élèves sans-papiers
Après l'appel à la désobéissance civile lancé par le réseau Education sans frontières, le manifeste de la Ligue des droits de l'homme contre la politique du chiffre de Sarkozy, une pétition de professeurs (1), à l'initiative d'enseignants d'Evreux indignés de voir leurs élèves étrangers pourchassés, circule. Celle-ci est portée par des signatures de renom, dont celle d'Etienne Balibar, professeur de philosophie à Paris-Nanterre, ou de Jacques Généreux, professeur d'économie à l'IEP de Paris. De quoi inciter la Place Beauvau à la prudence.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 00/00/05


Budget : La défense et l'éducation sous pression
Faire des économies, mais où ? La commission des finances de l'Assemblée envisagerait de mettre sous pression deux missions très emblématiques : la défense et l'enseignement scolaire. «Il n'y a aucune provocation de notre part, explique un député. Car le grain à moudre est à rechercher dans les missions les plus importantes.» La nouvelle Constitution budgétaire – la fameuse Lolf – limite à 3% le montant des crédits pouvant être reportés d'une année sur l'autre. Or, afin de rattraper le retard pris dans la loi de programmation militaire, la défense bénéficie dans le budget 2006 d'une «dérogation» sur le sujet. Une dérogation négociée au plus haut niveau de l'Etat au printemps. Certains députés auraient décidé de passer outre. En ce qui concerne l'Education nationale, une baisse du plafond d'autorisation d'emplois est envisagée. Bref, les députés souhaiteraient que le plus gros employeur de l'Etat recrute moins d'enseignants que prévu l'an prochain. D'autres économies pourraient être proposées sur la «mission emploi et travail», c'est-à-dire les crédits de Jean-Louis Borloo. Des échanges musclés en perspective.
Lire la suite de l’article



Ces jeunes profs qui vont changer l'école
Quelque 30 000 nouveaux profs ont pris le chemin de l'école cette rentrée, et 300 000 jeunes enseignants devraient faire leurs débuts d'ici à 2012, alors que l'Education nationale prévoit le départs à la retraite de la génération du baby boom. C'est donc la moitié du corps professoral qui va être renouvelée d'ici à six ou sept ans.
Si la vocation de ces jeunes enseignants trentenaires semble moins affirmée, ils paraissent plus souples que leurs aînés, plus pragmatiques et plus ouverts au travail collectif. Ce constat, établi par deux sociologues, Agnès Van Zanten et Patrick Rayou, dresse le portrait de ceux qui contribuent à dessiner l'école et la société de demain.
Lire la suite de l’article


Armelle, enseignante en ZEP : «Le collège unique, un énorme gâchis»
Elle a quitté le rythme stressant de l'hôtellerie-restauration pour enseigner l'anglais au collège.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 00/00/05



Site inaccessible


----------------------------------------------------
Le Parisien du 00/00/05 ( payant)



Rien vu...


------------------------------------------------
La Croix du 00/00/05



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 00/00/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Ouest-France du 00/00/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 00/00/05



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 00/00/05


Rien vu...


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 00/00/05



Des enseignants non titulaires campent devant le rectorat de Créteil
Une quinzaine d'enseignants non titulaires au chômage depuis la rentrée ont installé des tentes devant le rectorat de Créteil sous lesquelles six d'entre eux devaient passer la nuit, à l'appel du collectif des non titulaires d'Ile-de-France, a constaté lundi une journaliste de l'AFP.
Lire la suite de l’article


Des pommes chaque jour pour les écoliers des Bouches-du-Rhône
Les écoliers et les collégiens de plus de cinquante communes des Bouches-du-Rhône recevront gratuitement une pomme à chaque récréation, de mardi à jeudi, dans le cadre d'une opération de soutien aux arboriculteurs du département en difficulté.

Lire la suite de l’article


Succès grandissant de la validation des acquis de l'expérience
La validation des acquis de l'expérience (VAE), qui permet d'obtenir un diplôme, commence à obtenir un certain succès, notamment au ministère de l'Emploi, où 1.721 salariés en ont bénéficié en 2004 contre 952 en 2003, selon une étude de la Dares (ministère de l'emploi). Le nombre des VAE validées par le ministère de l'Emploi est moindre que dans d'autres ministères, celui de l'Education nationale étant largement en tête avec 10.778 salariés ayant validé un diplôme en 2004 (hors niveaux supérieurs), soit une augmentation de près de 55 % par rapport à 2003.
Lire la suite de l’article


Rhône: grève dans un collège pour soutenir une famille de demandeurs d'asile
Le personnel du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin (Rhône) s'est mis en grève mardi matin pour protester contre la situation d'une famille de demandeurs d'asile arméniens qui se retrouve à la rue avec ses quatre enfants, a-t-on appris auprès du comité de soutien.
Lire la suite de l’article


Des parents assurent les cours mardi à des CE1 "en surnombre" en Côte-d'Or
Une quinzaine de parents assuraient mardi les cours à 19 élèves de CE1 d'une école primaire située en ZEP, à Chenôve, dans la banlieue de Dijon, demandant à ce que cette classe soit rouverte afin de décharger les autres classes de l'école, a-t-on appris auprès des parents.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

lundi, octobre 17, 2005

Revue de presse du lundi 17 octobre 2005

Libération consacre tout un dossier à l'amendament qui fâche toute la communauté des historiens. Dans la loi du 11 juin 2004, une quarantaine de dépurtés vote un texte " portant reconnaissance de la nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés». Le texte prévoit entre autres que les manuels scolaires fassent connaître «le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord».
Le journal dans un éditorial très virulent n'hésite pas à parler de "révisionnisme" et d'histoire officielle. Dans le même temps, le Ministre nie qu'il puisse y avoir problème et affirme que la loi "n'implique aucune modification des programmes actuels d'histoire".
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 17/10/05


L'amendement qui fâche
Le vendredi 11 juin 2004, à deux jours des élections des députés au Parlement européen, la poignée de députés présents (une quarantaine) à l'Assemblée nationale vote en première lecture une loi «portant reconnaissance de la nation et contribution nationale en faveur des Français rapatriés». S'y glisse, sans tollé aucun, un amendement proposé par des députés UMP visant à faire connaître, à travers les programmes scolaires, «le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord». C'est l'aboutissement d'un lobbying où s'est illustré, entre autres, Philippe Douste-Blazy, actuel ministre des Affaires étrangères. La loi sera votée en seconde lecture, le 23 février 2005.

Lire la suite de l’article

Colonisation: la fronde des historiens
Alors que le ministre tente d'apaiser la polémique, ils continuent à dénoncer la loi instaurant le «rôle positif» de la France coloniale.
Lire la suite de l’article


Editorial
Loi scélérate

Le révisionnisme est la chose au monde la moins exclusive et si l'on en trouve tant d'exemples dans tant de pays, il faut le voir comme un hommage que rend le vice à la vertu. Les criminels ­ et leurs héritiers ou admirateurs ­ n'aiment pas se voir représentés en criminels, ils se préfèrent en honnêtes gens. [...]
Passée en loucedé mais votée deux fois, la loi du 23 février, ou du moins son quatrième article, déshonore la majorité parlementaire qui l'a paraphée. On dira qu'elle ne représente que la frustration et l'aigreur d'une poignée de parlementaires, petits Blancs revanchards jamais remis de leurs défaites au Vietnam ou en Algérie. Mais comme notre auguste Assemblée nationale, précieux dépositaire de la souveraineté du peuple français, s'est commise à cette bassesse, c'est toute la République qui s'en trouve blette. Il faut faire avec la loi du 23 février de même qu'avec toutes les lois scélérates : la supprimer, purement et simplement. Aux enfants des écoles, il faut dire la vérité, rien qu'elle et elle entière.

Lire la suite de l’article


Des manuels sous contrôle des enseignants
Depuis la fin du XIXe, éditeurs, professeurs et programmes ministériels cohabitent sans heurts.
Lire la suite de l’article


«La colonisation, c'est toujours la violence»
Mehdi Lalaoui se bat pour que la répression du 17 octobre 1961 soit qualifiée de massacre:
Lire la suite de l’article



---------------------------------------------
Le Figaro du 17/10/05


Intense mobilisation pour les élèves sans papiers
Chaque semaine, de nouvelles affaires surgissent. Aux militants des droits de l'homme s'associent des familles émues par le sort de ces enfants menacés d'expulsion. Le gouvernement est tenté de lâcher du lest.
Lire la suite de l’article



Vautrin : «Une aide financière forte pour inciter les illégaux à partir»
Catherine Vautrin, ministre délégué à la Cohésion sociale et à la Parité, met en place un programme expérimental d'aide au retour des étrangers en situation irrégulière. En voici les principales mesures.
Lire la suite de l’article


Les préfets invités à faire du cas par cas
Face à la grogne qui monte dans les écoles, Nicolas Sarkozy veut éviter les bévues. Les services du ministère de l'Intérieur sont en train de terminer une circulaire à l'attention des préfets sur les conditions des régularisations. Dans cette note, envoyée dans les tout prochains jours, les préfets vont être de nouveau sensibilisés à la politique du «cas par cas», chère au ministre.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 17/10/05



Rien vu...


----------------------------------------------------
Le Parisien du 17/10/05 ( payant)




Etudiants : décrocher du cannabis


«TABAC, CANNABIS, j'arrête, je respire. » La première mutuelle étudiante d'Ile-de-France reprend ce matin ses consultations gratuites pour aider les étudiants à arrêter de fumer... au sens large.
Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 17/10/05



Rien vu...


------------------------------------------------
20 minutes du 17/10/05



Cannabis, des aides pour décrocher
« Tabac, cannabis : j’arrête, je respire », tel est le nouvel intitulé de la campagne qui se déroulera toute la semaine dans sept facs parisiennes.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 17/10/05



Rien vu...

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 17/10/05



Aux futurs historiens du colonialisme, par Aïssa Kadri, Gérard Prévost, François Castaing
enseignants-chercheurs à l'Institut Maghreb-Europe (université Paris-VIII).

A l'occasion d'un triste anniversaire, celui du 17 octobre 1961 [où une manifestation en faveur de l'indépendance algérienne fut réprimée dans le sang à Paris], la question de "la responsabilité des historiens face à l'histoire coloniale" a été une nouvelle fois posée par quatre historiens (Le Monde du mardi 20 septembre). La conclusion du texte, qui fait de la colonisation un "phénomène ambigu" , nous a heurtés. Sans doute est-il possible, et nécessaire, de considérer que ses effets n'ont pas été unilatéraux voire, pour certains, "ambigus" . Notamment du fait des résistances qu'elle a suscitées.
En revanche, en tant que phénomène politique, la colonisation n'a pas pour caractéristique l'ambiguïté. Il s'agit bien d'un phénomène de domination, d'oppression, et donc de répression. Les auteurs du texte ne l'ignorent pas et partagent même sans doute ce point de vue. Alors comment comprendre leur propos ?Ils contestent à juste titre que la loi du 23 février 2005 [qui prône que les aspects positifs de la colonisation soient enseignés] tente d'instituer une histoire officielle placée sous l'influence des groupes "de nostalgiques de l'Algérie française" . Mais cette réserve doit-elle nécessairement conduire à une défense académique d'un pré carré ?
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 17/10/05


17 OCTOBRE 1961
Il y a 44 ans, des Algériens
étaient massacrés à Paris

Il y a quarante-quatre ans, le 17 octobre 1961, la police parisienne a fusillé, massacré et noyé des centaines d'Algériens, qui manifestaient pacifiquement contre le couvre-feu instauré par Maurice Papon. Commémoration lundi au pont Saint-Michel.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 17/10/05



Remplacements: intersyndicale Education demande l'ouverture de négociations
Une intersyndicale de l'Education a demandé d'"organiser une concertation" sur la question des remplacements entre eux des enseignants absents moins de 15 jours, lundi dans une lettre au ministre de l'Education nationale Gilles de Robien. Les organisations (FSU, Sgen-CFDT, Unsa-éducation, FAEN et CGT) "s'étonnent que vous puissiez vous prévaloir d'une concertation qui aurait duré +deux mois+ avec les partenaires sociaux", écrivent-elles, en rappelant qu'elles manifestent leur opposition à cette disposition de la loi Fillon sur l'Ecole "depuis plusieurs semaines". "Cette concertation n'a en effet jamais eu lieu", ajoutent-elles.

Lire la suite de l’article


Colonisation: "aucune modification des programmes d'histoire" (de Robien)
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien affirme, dans une interview au JDD à paraître dimanche, que la loi controversée sur le "rôle positif" de la colonisation française outre-mer "n'implique aucune modification des programmes actuels d'histoire".
Lire la suite de l’article


Un Larousse des Religions pour mieux comprendre le fait religieux
Le Larousse des Religions, disponible depuis samedi en librairie, entend faire "comprendre les religions du monde, saisir le fondement des cultures, décrypter les enjeux spirituels d'aujourd'hui", au moment où le fait religieux s'impose de plus en plus dans l'actualité et les préoccupations.
Lire la suite de l’article


Sarkozy inaugure à Asnières le premier "internat de réussite"
Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a inauguré vendredi à Asnières un premier "internat de réussite" qui accueille huit élèves "méritants" mais en trop grandes difficultés sociales pour rester chez eux toute la semaine.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

vendredi, octobre 14, 2005

Revue de presse du vendredi 14 octobre 2005

Le Figaro évoque aujourd’hui un livre qui accuse les manuels scolaires de ne pas rendre compte comme ils devraient du terrorisme.D’après ce livre, le terrorisme, au programme de terminale depuis 2002, serait seulement présenté comme une forme aiguë d'antiaméricanisme. Encore une attaque, après celle du patronat, contre les manuels scolaires. Loin d’être parfaits, il ne faut pas pour autant les accuser de tous les maux et considérer qu’il s’agit de la seule source d’informations des enseignants.
Autre source à considérer avec prudence : l’encyclopédie collaborative Wikipédia. Cette encyclopédie sur Internet, qui existe dans plusieurs langues, est élaborée collectivement par plusieurs centaines de contributeurs. Elle est très prisée, à juste titre, des documentalistes et des profs. Mais, Daniel Schneidermannn dans Libération nous invite tout aussi légitimement à une certaine prudence quant à la fiabilité de cette source d’information.
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 14/10/05


Mouvement lycéen: sursis pour l'un, relaxe pour un autre

Un lycéen de 20 ans accusé d'avoir frappé un gendarme avec son casque de moto, le 20 avril, lors de l'occupation d'un immeuble du ministère de l'Education, au cours de la mobilisation contre la loi Fillon, a été relaxé hier à Paris. Le gendarme n'avait pas eu d'incapacité temporaire de travail (ITT). Le tribunal correctionnel du Mans, lui, a condamné mercredi un lycée de 18 ans à deux mois de prison avec sursis pour un jet de cannette sur les forces de l'ordre lors d'une manifestation le 20 mars. Pas d'ITT là non plus, mais ce lycéen était connu pour des petits délits. Un autre élève du Mans, âgé de18 ans, a écopé d'une amende de 100 euros, pour avoir, le même jour, arraché la banderole d'un syndicat paysan et posé à la place cette pancarte : «Plan Fillon 0/20».
Lire la suite de l’article


Wikipedia, ses espoirs, ses menaces
Par Daniel SCHNEIDERMANN


Le nom revient avec insistance, ces derniers jours, sur les forums Internet, sur les blogs, dans les fiévreux débats en ligne. Le nom et la photo de la nouvelle compagne de Sarkozy ? Lisez donc Wikipedia. La nouvelle affaire de plagiat d'Ardisson ? Wikipedia en parle. La fabrication par Fogiel d'un faux message SMS ? C'est sur Wikipedia, bien entendu.
Sous-entendu : si c'est sur Wikipedia, c'est vrai. Est-ce nouveau ? Oui et non. La dépossession progressive des médias traditionnels de leur rôle de source exclusive d'information, au bénéfice des francs-tireurs de la Toile, est entamée depuis une bonne dizaine d'années, disons depuis l'affaire Monica Lewinski. Ce qui est nouveau, c'est l'apparition d'un lieu central, doté de l'apparence de la neutralité encyclopédique, et proclamant son ambition implicite de devenir la nouvelle référence universelle.[…]
Mais cette séduction ne dissipe pas les inquiétudes que suscite l'émergence possible d'un nouvel organe de référence parfaitement anonyme, et donc vulnérable à toutes les manipulations.[…]
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 14/10/05


Quand les livres scolaires «expliquent» le terrorisme

QUE MET-ON dans la tête de nos enfants ? La lecture assidue des manuels d'histoire du secondaire laisse perplexe. Le terrorisme, au programme de terminale depuis 2002, se présente comme une forme aiguë d'antiaméricanisme. Rien ou presque n'est dit sur le projet fondamentaliste, ni sur les États théocratiques musulmans. Les attentats du 11 septembre ne sont qu'une contestation de l'hégémonie américaine, tandis que le fanatisme religieux n'est pas évoqué. Les attentats kamikazes des Palestiniens figurent au chapitre Moyen-Orient de préférence aux pages consacrées au terrorisme. Voilà ce qu'il ressort d'une analyse roborative des manuels scolaires intitulée Élèves sous influence
Lire la suite de l’article



«Le djihad, forme extrême de l'antiaméricanisme»

Voici quelques extraits du livre Élèves sous influence
Lire la suite de l’article


Les étudiants de Rouen manifestent à Paris
Une délégation d'étudiants de Rouen a été reçue hier au ministère après avoir défilé à Paris. L'université de Toulon s'est mise en grève cette semaine.
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------
L'Humanité du 14/10/05 (un jour de retard)



Rien vu...

----------------------------------------------------
Le Parisien du 14/10/05 ( payant)



39 millions en urgence pour les facs parisiennes
Sur les 100 millions d'euros promis avant la fin de l'année par l'Etat pour des travaux d'urgence dans les facultés françaises, les universités parisiennes se taillent la part du lion, avec 39 millions, nous révèle leur recteur.
Lire la suite de l’article



Les parents délégués motivés mais peu aidés

ILS ONT UN PEU le blues, les parents d'élèves délégués. Alors qu'on compte 9 millions de parents concernés, eux sont presque les seuls à se mobiliser pour les élections qui se déroulent aujourd'hui et demain dans tous les établissements scolaires
Lire la suite de l’article



Le vote en cinq points
Quand ? Aujourd'hui ou demain matin. Les heures du scrutin différent selon les établissements, en général ce matin (au moment de l'entrée en classe) et ce soir (au moment de la sortie, jusqu'à parfois 19 ou 20 heures) ou demain matin de 8 h 30 à 11 h...

Lire la suite de l’article


------------------------------------------------
La Croix du 14/10/05



Rien vu...




------------------------------------------------
20 minutes du 14/10/05



La science version ludique au CNRS
Un arc-en-ciel, un laser, une mini-tornade... La science, cela peut aussi être ludique. C’est ce que va s’attacher à démontrer le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) lors des nombreuses opérations qu’il organise en Ile-de-France jusqu’à dimanche, à l’occasion de la Fête de la science
Lire la suite de l’article


-------------------------------------------------
Ouest-France du 14/10/05



Rien vu...


-------------------------------------------------
Le Monde daté du 14/10/05



Rien vu...


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 14/10/05


Les parents d'élèves
appelés à voter
Neuf millions de familles dont les enfants sont scolarisés dans le public de la maternelle au lycéee doivent élire leurs délégués vendredi et samedi.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 14/10/05



Fermeture de classe dans le XXe: Bertrand Delanoë écrit au recteur de Paris
Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a demandé jeudi au recteur de l'académie de Paris, Maurice Quenet, de "reconsidérer la fermeture d'une classe" dans l'école primaire du 40, rue des Pyrénées (XXe arrondissement), occupée depuis trois semaines par des parents d'élèves.
Lire la suite de l’article


Les universités parisiennes "en danger" faute de moyens

La situation des universités parisiennes est "alarmante" et elles sont "véritablement en danger", a déclaré vendredi le maire de Paris Bertrand Delanoë, en introduisant un point de presse des présidents d'université stigmatisant le "désengagement" de l'Etat. "Il y a urgence, la situation est alarmante, nos universités sont véritablement en danger immédiat et je suis affolé par le retard pris par l'Etat pour remédier à la situation", a affirmé M. Delanoë.
Lire la suite de l’article


Elections de parents d'élèves vendredi et samedi, dans l'ignorance générale
Quelque neuf millions de familles dont les enfants sont scolarisés dans le public sont appelées à élire vendredi et samedi les parents d'élèves qui les représenteront mais, comme chaque année, certaines ne le savent pas encore, faute de publicité suffisante.
Chaque année, la participation à ces élections connaît des taux très stables et très modestes, environ 50% pour les écoles primaires, 30% en collèges-lycées, et ceci malgré l'instauration l'année dernière pour la première fois d'un vote par parent, qui aurait dû doubler presque par deux la participation.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)


Les dépêches AFP sur lesite Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation



La maison des enseignants



L’indispensable café pédagogique

jeudi, octobre 13, 2005

Revue de presse du jeudi 13 octobre 2005

Le nombre d'enfants obèses a doublé en cinq ans et plus d'un adulte sur dix est concerné. Premiers touchés : les familles modestes. Le Figaro consacre un dossier à cette question qui concerne aussi l’école. On lira surtout le témoignage émouvant de Kevin adolescent de 14 ans et pesant 70 kg. Même si le mot peut sembler excessif au premier abord, on peut parler de comportement discriminatoire contre les jeunes obèses. A ce titre cela devrait intéresser tous les éducateurs que nous sommes.
Sinon, l’autre sujet du jour c’est toujours la lutte contre les remplacements de courte durée avec les compte-rendus des manifestations de mercredi et les suites de cette action.
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 13/10/05


Sciences humaines.fr

Cairn : monticule de pierre élevé en montagne comme point de repère ou marque d'un passage. Cairn : nom d'un nouveau portail de revues de sciences humaines, sorte de jalon en ligne. Ce nouveau portail fédère 63 revues dans plusieurs disciplines (économie, droit, histoire, lettres, philosophie, etc.) mais ambitionne d'en regrouper plus de 200 d'ici trois à cinq ans. Il est né de la volonté de quatre éditeurs francophones, le belge De Boeck et les français Belin, La Découverte et Erès, déterminés à améliorer leur présence sur l'Internet face au millier de consoeurs anglophones mises à disposition des étudiants européens.
Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 13/10/05


La France est rattrapée par le fléau de l'obésité
SANTÉ Le nombre d'enfants obèses a doublé en cinq ans et plus d'un adulte sur dix est concerné. Premiers touchés : les familles modestes. Les parlementaires tirent la sonnette d'alarme.

Lire la suite de l’article



Kevin, nourri de pizzas et de télé
A 14 ans, l'adolescent est la risée de son collège.
Lire la suite de l’article


Dix propositions pour stimuler le travail bénévole
Le dévouement pour les autres se porte bien en France, mieux même qu'il y a quinze ans. Selon l'Insee, notre pays comptait en 2004 douze millions de bénévoles – soit près d'un Français sur cinq ! – et 7,9 millions en 1990.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 13/10/05



Des profs corvéables à merci
C’est le sujet qui a mis en colère les profs dès la rentrée : l’obligation, à compter du 1er janvier prochain, d’assurer le remplacement des absences de courte durée. Moralité, plus d’une vingtaine de rassemblements sont prévus cet après midi, à l’appel du SNES-FSU, pour refuser ce que les enseignants ont rebaptisé « les remplacements Robien ». Un rejet largement partagé par la profession, assure l’organisation, dont une pétition a déjà recueilli 45 000 signatures.
Lire la suite de l’article


Jura. L’école réinventée
Ils ont osé. Lundi dernier, avec le soutien de la municipalité de Champvans, petite commune du Jura, les membres de l’Association pour la scolarisation de tous les enfants et le retour d’un instituteur à Champvans (ASTERIC) ont eu l’idée folle de rouvrir leur classe de petite section fermée administrativement en septembre dernier. Dix-huit enfants de moins de trois ans ont ainsi retrouvé le chemin de l’école. « De l’école », insiste Christine Fieux, présidente d’ASTERIC, qui est prête à engager un bras de fer avec l’inspection académique, laquelle entend recourir à la voie judiciaire pour mettre un terme à cette initiative hors norme.
Lire la suite de l’article


à Nice, la lutte commence à porter ses fruits
Des non-titulaires représentant leurs centaines de collègues au chômage ont planté leurs tentes, symbole de leur précarité, devant le rectorat de Nice.

Lire la suite de l’article


----------------------------------------------------
Le Parisien du 13/10/05 ( payant)



Remplacement
Education Gilles de Robien est allé hier à Paris à la rencontre des profs manifestant contre le nouveau dispositif de remplacement des enseignants (300 dans la capitale, de plusieurs dizaines à une centaine dans 20 villes de province) .
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 13/10/05



Rien vu...



------------------------------------------------
20 minutes du 13/10/05



Photos d’élèves à la police, justice accusée
C’est pas moi c’est lui. Le ministère de l’Intérieur a indiqué hier que les photos des élèves d’un collège de l’Ardèche avaient bien été fournies à la police, mais « dans le cadre d’une enquête à la demande de l’autorité judiciaire ». La Place Beauvau tente ainsi de se dédouaner en renvoyant la balle vers la Justice.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 13/10/05



Dans un lycée, douze élèves en état d'ébriété aiguë...
Douze cas d'alcoolisation aiguë depuis la rentrée. Le proviseur et l'infirmière du lycée Bellevue au Mans sont désemparés. Mais ce lycée est loin d'être le seul concerné. Trois jeunes de moins de 15 ans sont morts de coma éthylique l'an dernier dans la Sarthe.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 13/10/05



Us et coutumes de l'I-génération, par Bertrand Le Gendre
Pour tous ceux qui ont eu vingt ans en 2005, les nouvelles technologies de l'information ne sont pas nouvelles. Nés en 1985, ils avaient 10 ans en 1995 lorsque l'usage du Net a commencé à se répandre et ont donc grandi avec lui. D'où le nom d'I-génération, "I" comme Internet, concept fourre-tout mais parlant, qui dit bien la symbiose de ces natifs du Web avec les moyens modernes de communication.
Modelée par le numérique, comme le furent les hommes de la Renaissance par la découverte de l'imprimerie, l'I-génération tient en haleine sociologues et publicitaires. De quel bois sont ces mutants, quel monde préfigurent-ils ? Leur familiarité avec le numérique n'est plus à démontrer. Selon Médiamétrie, 74,5 % des 20 ans sont équipés chez eux d'un micro-ordinateur et 41,6 % d'une connexion haut débit. Un tiers possède un baladeur MP3 et 90 % un téléphone mobile.
Plus que leurs aînés, ils sont friands de produits et de services nouveaux, dont ils font le succès ou l'échec. 19 % des 12-17 ans naviguent sur Internet via leur mobile, selon le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc). 26 % s'en servent pour envoyer des MMS (multimedia message service), ces messages accompagnés d'une image, d'une photo ou de son. Et 33 % ont déjà téléchargé gratuitement de la musique, des films ou des logiciels grâce à Kazaa, e-mule ou à un autre système d'échange peer to peer. Chez les 18-24 ans, la proportion des "pirates" du Net est même de 49 %.[…]Cette génération a fait tôt son nid dans le réseau des réseaux, comme s'il avait été inventé pour elle. L'interactivité satisfait sa soif de dialogue et d'authenticité. Formidable lieu d'échanges, la Toile tient de la cour de récréation et du défouloir. Elle encourage la mise en scène de soi, incite au marivaudage, désinhibe les timides, survolte les audacieux, tout cela sans grands risques. Accueillant, tolérant, virtuel, le Web autorise tous les faux-fuyants. Les "adulescents" apprécient.
Certains, comme la chercheuse américaine Christine Rosen dans un récent article de The New Atlantis, s'interrogent sur le sentiment de toute-puissance que les moyens modernes de communication donnent à l'I-génération. De l'exacerbation du moi qui en découle, un syndrome qu'elle nomme "egocasting". Quelle part, se demande- t-elle, reste-t-il pour la découverte, la surprise ­ - et le réel ­ - lorsque l'individu, vissé à son écran, a le sentiment exaltant de tenir le monde au bout de sa souris-télécommande ?
D'autres insistent, à l'inverse, sur les promesses de ce nouveau continent que les natifs du numérique défrichent sous nos yeux. Avec plus d'entrain que d'inquiétude, il faut bien le dire.
Lire la suite de l’article


Journée d'action des enseignants contre la réforme des remplacements
Le principal syndicat des lycées et collèges, le SNES-FSU, a recueilli 50 000 signatures contre les remplacements d'enseignants absents par leurs collègues du même établissement, et les a remis directement au ministre de l'éducation nationale, lors de sa journée d'action du mercredi 12 octobre.
La journée s'est caractérisée par des rassemblements devant les rectorats et les inspections d'académie dans une vingtaine de villes, réunissant d'une dizaine à une centaine d'enseignants. Souvent, des pétitions ont été remises aux autorités locales. A Paris, quelques centaines de personnes portant un autocollant "non aux remplacements Robien" ont manifesté derrière des banderoles affirmant : "mesure injuste, inefficace et démagogique".
Lire la suite de l’article


La Cour des comptes critique l'organisation des universités en matière de recherche
Les universités françaises remplissent un rôle croissant dans la recherche mais souffrent d'une organisation peu satisfaisante.
Dans un rapport rendu public jeudi 13 octobre, la Cour des comptes suggère une série de réformes pour améliorer des résultats jugés médiocres et répondre aux demandes des chercheurs. Cette publication intervient alors que le gouvernement a présenté, le 5 octobre, son projet de loi sur la recherche.
Lire la suite de l’article


----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 13/10/05


Un millier d'étudiants
manifestent à Paris
Protestant contre l'augmentation des droits d'inscription universitaire, les étudiants de Rouen réclament des moyens supplémentaires.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 13/10/05



Le processus de seconde carrière des profs repoussé d'un an faute de postes
Le processus de seconde carrière pour les enseignants justifiant de plus de 15 ans d'ancienneté a été "repoussé" du 1er septembre 2005 au 1er septembre 2006, essentiellement faute de postes proposés par les ministères, a-t-on appris jeudi auprès du ministère de l'Education. "C'est repoussé à l'année prochaine, le dispositif n'était pas prêt, il nous faut de l'élan: on a mis au point une procédure technique qui sera effective quand on aura des postes", a expliqué à l'AFP Pierre-Yves Duwoye, directeur des personnels enseignants au ministère de l'Education nationale.
Lire la suite de l’article


Des parents lancent un "DeRobienthon" pour financer une classe en breton
Des parents d'élèves d'une école maternelle de Lorient (Morbihan) ont lancé sur internet un "DeRobienthon" afin de lever les fonds qui manquent, selon eux, au ministre de l'Education nationale Gilles de Robien pour y créer une classe bilingue français-breton.
Lire la suite de l’article


Remplacements: le Snes-FSU ironise sur la "fébrilité" de Gilles de Robien
Le Snes-FSU, principal syndicat des collèges-lycées, à l'initiative d'une journée d'action contre les remplacements entre eux des professeurs absents moins de 15 jours, a ironisé mercredi sur "la fébrilité" du ministre de l'Education nationale Gilles de Robien."Le Snes constate que le ministre fait preuve depuis 48 heures d'une fébrilité qui montre qu'il commence à prendre la mesure de la mobilisation que suscite sa décision autoritaire, prise début juillet, de modifier le statut des enseignants", a déclaré le syndicat dans un communiqué.
Lire la suite de l’article


L'Afev, une association étudiante de soutien aux enfants et ados défavorisés

La rentrée universitaire, qui se déroule actuellement, est, pour beaucoup de jeunes gens, notamment pour ceux qui démarrent des études supérieures, l'occasion de s'engager dans la solidarité active. Ainsi, en octobre, dans les halls des facs, à côté des stands des syndicats étudiants ou des organismes proposant assurances, facilités de logement ou polycopiés à vendre, diverses associations humanitaires proposent de s'impliquer et d'offrir bénévolement quelques heures aux moins favorisés. C'est le cas de l'Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev), qui organise, depuis près de 15 ans, du soutien scolaire. Cette année, pour sa campagne de recrutement, elle a édité un dépliant, "Etre utile, combattre les inégalités", diffusé à 600.000 exemplaires dans les universités, et appelle à pratiquer "l'engagement solidaire".
Lire la suite de l’article


Journée Snes : 50.000 signatures contre les remplacements des profs
Le principal syndicat des lycées et collèges, le Snes-FSU, a recueilli 50.000 signatures contre les remplacements d'enseignants absents par leurs collègues du même établissement, et les a remis directement au ministre de l'Education nationale, lors de sa journée d'action de mercredi. Gilles de Robien est sorti du ministère et est venu à la rencontre des protestataires, quand les responsables nationaux du Snes ont déposé dans l'après-midi rue de Grenelle, devant le ministère, leur carton rempli de pétitions. "Je voulais savoir ce qui les ennuyait et ils ne m'ont pas donné d'arguments importants" sauf qu'ils ne veulent pas être contraints, a expliqué M. de Robien lors d'une conversation téléphonique avec l'AFP.
Lire la suite de l’article

-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




L’indispensable café pédagogique



Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



La maison des enseignants



Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation

mercredi, octobre 12, 2005

Revue de presse du mercredi 12 octobre 2005

Il y a des jours où on se creuse la tête pour trouver un article intéressant et d’autres où l’on a du mal à faire le tri devant l’abondance. Aujourd’hui est de ceux là. De La Croix au Figaro en passant par l’ Humanité, les sujets ne manquent pas.
La Croix s’intéresse à l’accompagnement scolaire privé et s’indigne « Halte à la surenchère !.
Le Figaro malgré un titrage vraiment pas très bon, consacre trois articles à l’innovation pédagogique. Mais, franchement, dire que les pédagogies innovantes « conduisent à la libéralisation de l’école… » Il y a de quoi se désoler.
L’Humanité revient sur le concept des « troubles de conduite dès l’enfance » selon l’INSERM. On s’était ému au moment de la parution de cette étude des dérives d’une telle « médicalisation » des comportements des enfants. Le journal communiste y consacre un dossier assez complet.
Enfin, tous vos journaux reviennent sur la polémique autour des remplacements de courte durée.
Enfin, on trouvera dans une dépêche de l’AFP, un écho de l’anniversaire des 60 ans des Cahiers pédagogiques…
Bonne Lecture...
----------------------------------------------
Libération du 12/10/05


La loi remplacement hérisse les profs

Alors qu'ils estiment la mesure trop compliquée à appliquer, Robien fait la sourde oreille.
Lire la suite de l’article


A Annonay, la police lorgne la photo de classe

Le trombinoscope des 600 élèves du collège Les Perrières d'Annonay (Ardèche) a atterri deux années de suite sur le bureau du commissaire de police, sans que personne ne comprenne vraiment pourquoi. Au point de départ, des enseignants ont vivement réagi en découvrant «par hasard» que le principal du collège transmettait les photos des élèves à la police. Vendredi, lors d'un conseil d'administration, celui-ci aurait reconnu les faits. La direction nationale du Snes (syndicat majoritaire dans le secondaire) a aussitôt dénoncé une «atteinte grave aux libertés publiques» ­ voire «la constitution illégale de fichiers» ­ et demandé des explications aux ministres concernés, Gilles de Robien et Nicolas Sarkozy.

Lire la suite de l’article

---------------------------------------------
Le Figaro du 12/10/05


L'essor des pédagogies innovantes
L'Education nationale réfléchit à des pédagogies à l'anglo-saxonne, où les élèves sont davantage acteurs de leur apprentissage. Vers une libéralisation de l'école ?
[…]Ces démarches butent cependant sur une limite de taille : le système français est fondé sur l'idée de l'«école pour tous». «Il faut trouver un juste équilibre entre la diversification et le maintien du cadre réglementaire, souligne Christine Faucqueur. Etre dans une complémentarité non discriminante.» En un mot : si tous les établissements de l'Hexagone proposent des projets pédagogiques innovants, cela fera immanquablement naître une concurrence entre eux. Une idée à laquelle l'Education nationale reste, dans l'ensemble, largement réfractaire.
Lire la suite de l’article



Pourquoi les petits Finlandais sont les meilleurs
Classée en tête des palmarès mondiaux des performances des élèves, la Finlande a une recette imparable : elle adapte la scolarité à chacun d'entre eux.

Lire la suite de l’article


Rythmes biologiques et système de tutorat au collège Clisthène
Pour créer ce collège expérimental à Bordeaux, ses fondateurs ont tenu compte des acquis de la recherche de sociologues et de spécialistes des sciences de l'éducation.
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------
L'Humanité du 12/10/05



Au secours Françoise (Dolto), ils sont devenus fous !

Le concept des troubles de conduite dès l’enfance pourrait, selon l’INSERM, être un des facteurs de risque de la délinquance. Dans une expertise de plus de 400 pages, on apprendra comment dépister ces troubles et comment les traiter, parfois avec des médicaments. Non, vous n’êtes pas dans le monde d’Orwell. Biologisme, règne du normatif, absence de toute analyse du contexte social, politique, économique, culturel. Au détriment de l’éthique, de la déontologie, du doute même. Quand on médicalise la délinquance...
Lire la suite de l’article


« La vision de l’INSERM est simpliste, réductrice »
Marie-Rose Moro est pédopsychiatre, professeur et chef de service de psychopathologie à l’hôpital Avicenne (Seine-Saint-Denis).
Lire la suite de l’article


« On se croirait revenu au XIXe siècle ! »
Laurent Mucchielli est sociologue, directeur du centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales. Ses conclusions n’ont pas été utilisées par l’INSERM.
Lire la suite de l’article


Cachés pour continuer d’exister
Toujours en fuite, les enfants Makombo ont prouvé, une nouvelle fois, leur détermination pour empêcher l’expulsion de leur famille.
Lire la suite de l’article

----------------------------------------------------
Le Parisien du 12/10/05 ( payant)



L'opposition parents-profs
Manifestations dont une cet après-midi à Paris -, remise de pétitions rassemblant au moins 50 000 signatures, mais pas d'appel à la grève : le principal syndicat des professeurs du secondaire, le Snes, lance aujourd'hui une première offensive...

Lire la suite de l’article



CONTRE
« On devient animateurs de colo ! »

DEPUIS DEUX ANS, Christophe, 34 ans, est en poste au collège François-Truffaut à Asnières (Hauts-de-Seine). Il assure 20 heures de gym (plus trois heures supplémentaires, librement acceptées) par semaine : « Ce qui me gêne dans ce nouveau dispositif,...
Lire la suite de l’article



POUR
« L'intérêt des élèves avant tout »


DEPUIS le début de l'année, Laura a déjà dû se passer de plusieurs enseignants, pour une semaine (EPS) ou quelques heures seulement (SVT...). « Pour l'instant, ça va à peu près, surtout par rapport à l'année dernière : en allemand, c'était une...
Lire la suite de l’article

------------------------------------------------
La Croix du 12/10/05



Accompagnement scolaire : halte à la surenchère !

Corvée, casse-tête ou plaisir, les devoirs du soir occupent une place importante dans la vie des familles. Parfois trop importante[…]
C’est ce développement d’un « marché de l’angoisse » que dénonce André Robert, professeur en sciences de l’éducation à l’université de Lyon II et auteur de L’École et L’Argent (1). Un marché occupé par des centaines d’entreprises privées : des géants comme Acadomia (coté en Bourse et qui affiche une croissance annuelle de 45 %) aux petites officines créées par des étudiants. Ces entreprises diversifient de plus en plus leurs offres : cours particuliers à domicile, évaluation du CE1 à la terminale, coaching, stages intensifs etc. ; Acadomia propose même un service « SOS parents » : des enseignants expliquent aux parents par téléphone les exercices de maths ou de grammaire pour qu’ils puissent aider leurs enfants ! Certaines d’entre elles couplent ces offres avec des formes de « gardiennage », comme « Après la classe » ou Sylvan, ce géant américain qui cherche aujourd’hui à pénétrer le marché français, qui accueille les enfants à la sortie de l’école dans des locaux confortables, avec salles de détente et matériel informatique…
« Est-ce que ce sont ces entreprises qui créent artificiellement ce besoin ? Ou les familles qui identifient objectivement des manques ? », se demande André Robert. Il y a certainement un faisceau de causes. On peut dire en creux que ces entreprises viennent combler un manque : ce besoin d’accompagnement plus individualisé des élèves que les parents réclament et que l’école a du mal à mettre en place. Mais elle correspond aussi, poursuit-il, dans un contexte de « massification » de l’école, à une logique de compétition et de « distinction », qui fait que les mêmes, les bons élèves, ont recours à ce type de service pour être « meilleurs » que les autres.
Lire la suite de l’article



------------------------------------------------
20 minutes du 12/10/05



Profs, le casse-tête des remplacements

Les profs répondront-ils présents ? La FSU, principal syndicat enseignant, les appelle aujourd’hui à se rassembler un peu partout en France pour protester contre le dispositif des remplacements de courte durée. Le principe : quand un prof de collège ou de lycée est absent pour une courte durée, et que cette absence est prévisible (voyage scolaire, formation...), un collègue le remplace. « Un professeur de français absent peut être remplacé soit par un autre professeur de français, soit, par exemple, par un de ses collègues d’anglais, qui dispensera un cours d’anglais », explique le ministère.

Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Ouest-France du 12/10/05



Remplacement des profs : déjà la bagarre

Pousser les profs de collèges et lycées à remplacer leurs collègues absents... Cette nouveauté de la rentrée sentait la bagarre. On y est déjà
Lire la suite de l’article

-------------------------------------------------
Le Monde daté du 12/10/05



Rien vu...

----------------------------------------
Le Nouvel Obs Quotidien du 12/10/05


Les profs débrayent
contre les remplacements

Le SNES appelait les enseignants à faire grève mercredi contre le nouveau système de remplacements de courte durée. Quelque 300 manifestants à Paris.
Lire la suite de l’article


"Une situation proche
de la garderie" 


par Bernard Boisseau,
secrétaire général du SNES

Il est vrai que le problème des professeurs absents a explosé ces dernières années et je ne prétends pas qu'il ne faut pas les remplacer. Mais d'abord, ce dispositif n'apporte pas de solution aux remplacements de longue durée. Dans la moitié des cas, les absences de plus de 15 jours ne sont pas remplacées. C'est donc la première priorité. Et cela exigerait de doubler le nombre de titulaires remplaçants. Ensuite, le nouveau dispositif qui concerne seulement les remplacements de courte durée pose deux problèmes.
Premièrement, il est extrêmement lourd à mettre en œuvre car il demande du personnel libre et des salles appropriées à l'enseignement dispensé. Deuxièmement, il impose à un enseignant de remplacer au pied levé un collègue absent dans une classe dont il n'a jamais eu la charge. Le rendement pédagogique est donc nul. On risque vite de se trouver dans une situation proche de la garderie.
Lire la suite de l’article


Les photos de 600 collégiens
transmises à la police
La police enquêtairt sur des violences volontaires dans un bus. Le trombinoscope du collège Les Perrières d'Annonay lui a été remis sans l'accord des parents.
Lire la suite de l’article


-----------------------------------------------------------
Une sélection dans les dépêches du 12/10/05




Les "Cahiers pédagogiques" fêtent leurs 60 ans et s'inquiètent pour l'avenir
Les "Cahiers pédagogiques" fêtent en octobre leurs soixante ans mais s'inquiètent pour leur avenir et leurs animateurs ont annoncé mercredi devant la presse qu'ils craignaient même de ne pas fêter leurs 65 ans.

Lire la suite de l’article


En Seine-Saint-Denis, 200 lycéens sans affectation, selon l'inspection
Deux cents lycéens de Seine-Saint-Denis étaient toujours sans affectation à l'approche des vacances de la Toussaint, tout en étant "intégrés dans des dispositifs de prise en charge", a annoncé mardi l'inspection académique.
Lire la suite de l’article


Journée d'action Snes : 50.000 signatures contre les remplacements des profs
Le principal syndicat des lycées et collèges, le Snes-FSU, a recueilli 50.000 signatures contre les remplacements d'enseignants absents par leurs collègues du même établissement, et les a remis directement au ministre de l'Education nationale, lors de sa journée d'action de mercredi.
Lire la suite de l’article


Robien sur remplacements: "là où il y a protocole", pas de contrainte
Le ministre de l'Education nationale Gilles de Robien a certifié mercredi à l'AFP que les remplacements des enseignants absents moins de 15 jours ne seraient pas "contraints" dès lors que les établissements auront signé "un protocole organisant ces remplacements".

Lire la suite de l’article


Remplacements des profs: "L'essentiel c'est qu'on garde les gosses !"
Paroles d'enseignants recueillies mercredi dans la manifestation parisienne contre la mesure prévoyant que les enseignants absents moins de 15 jours seront remplacés par leurs collègues, sur désignation du chef d'établissement, à partir de janvier 2006.
Lire la suite de l’article



-----------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus




L’indispensable café pédagogique



Le site de VousNousIls (Rubrique dépêches de l’éducation AFP)



La maison des enseignants



Les dépêches AFP-Éducation sur le site Voila.fr



Le site Yahoo Actualités, rubrique éducation
 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.